Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Le Mexique met l'accent sur sa richesse culturelle avec de nouvelles routes touristiques

musee-quai-branly-expo-tehotihuacan

Alors que la majorité des français se rendent sur la Riviera Maya, le Mexique offre bien d'autres attraits: villes coloniales, site archéologiques majeurs comme Monte Alban, El Tajin, Palenque, Chitzen Itza, écotourisme au canyon de la Barranca del Cobre, dans la mer de Cortes ou découverte de la gastronomie et des cultures indigènes. De nouvelles routes visent à faire découvrir les multiples facettes de ce pays surprenant.

Les touristes qui se rendent au Mexique négligent encore trop souvent d'aller visiter l'intérieur des terres ainsi que la côte Pacifique.

Ils visitent encore en majorité la Riviera Maya, positionnant le pays comme un acteur du tourisme balnéaire alors que le Mexique est l'un des pays les plus riches au mon en terme de vestiges archéologiques, de variétés de climat, de diversité culturelle...

Pourtant le succès de l'exposition Tehotihuacan, cité des dieux au Musée en 2009 au musée du Quai Branly a montré l'intérêt des français pour la culture mexicaine: le musée avait enregistré une fréquentation record de 235723 visiteurs en seulement 99 jours d’ouverture, soit une moyenne de 2381 visiteurs par jour.

En raison du succès de l’exposition et du public toujours plus nombreux, le musée du quai Branly a organisé pour la première fois six visites nocturnes, jusqu’à minuit, les deux derniers week-ends de cette manifestation. Le musée du Quai Branly a enregistré, avec « Teotihuacan », sa plus forte fréquentation dans ses espaces d’expositions temporaires, depuis son inauguration en juin 2006.Une juste récompense pour cette très belle exposition!

C'est dans cette optique que l'Office du Tourisme Mexicain vise à faire mieux connaître la richesse culturelle du Mexique.

«Depuis deux ans nous essayons de mettre l'accent sur la culture. C'est dans cette optique que nous venons de lancer les 8 nouvelles routes afin de faire découvrir l'architecture, l'histoire, la gastronomie… de notre pays» explique Jorge Lombard-Moutte, directeur de l'Office du Tourisme du Mexique en France.

Ces 8 routes visent chacune à montrer un aspect de la culture ou de l'histoire du pays:

- la route du Mexique indépendant vise à faire découvrir aux voyageurs de superbes villes coloniales comme San Miguel de Allende, Guanajuato, Querétaro ou Puerto Vallarta au bord du pacifique.

- pour les fans de chocolat, la route du Mole vous emmènera sur les traces de ce plat typique à base de chocolat à Puebla, Tlaxcala (Mole Prieto) ou les 7 Mole d'Oaxaca, où vous pourrez découvrir à proximité le superbe site de Monte Alban.

- la route de la révolution montre un visage plus sanglant de l'histoire du Mexique à Zacatecas (une ville magique), Jerez, Aguascaliente, San Luis Potosi, Guanajuatio et San Miguel de Allende.

- la route Tarahumara vous plongera dans le monde indien, dans la Barranca del Cobre où vous pourrez admirer un canyon encore plus majestueux que celui des Etats-Unis et découvrir la culture de ces indiens connus pour leur endurance en course à pied.

- la route de la Tequila et du soleil met sous les feux de projecteurs l'état de Jalisco, fief des cowboys mexicains avec leurs sombreros et lieu de culture de la boisson nationale: la Tequila. La route parcoure la superbe Guadalajara, une ville qui a la réputation d'abriter les plus belles femmes du Mexique, puis les villages de Tapalpa, Mazamitla, Comala. Le périple se termine à Puerto Valarta et San Blas sur la côte pacifique.

- la route du Monde Maya explore le Canyon du Sumidero (très impressionnant avec ses falaises à pic), la ville coloniale indienne de San Cristobal de las Casas, les ruines de Palenque ou la ville de Campeche.

- la route des traditions et de la nature explore une région méconnue et pourtant très authentique au nord-ouest de Mexico: la région Purépecha.
Les visiteurs pourront explorer le village de Patzcuaro connu pour son artisanat indien et le superbe panorama du lac avec l'île de Janitzio en son milieu ainsi que le littoral du Pacifique à Zihautanejo et les villes coloniales de Morelia et Uruapan.

-la dernière route met l'accent sur la découverte de la culture Huastèque et vous emmènera visiter les ruines d'El Tajin, les plages de la Costa Esmeralda (Casitas, Monte Gordo, Playa Azul, Cabo Alto) dans le golfe du Mexique et la ville festive de Veracruz où a lieu le second plus grand carnaval de toute l'Amérique du Sud et d'où Hernan Cortez a conquis le Mexique.

Espérons que cette initiative ainsi que les événements organisés pour l'année du Mexique en 2011 fassent redécouvrir les attraits de ce pays qui a beaucoup souffert de l'épidémie de grippe porcine en 2009.

«En 2008, les touristes français venaient chaque mois plus nombreux au Mexique. A partir de mai 2009 la chute a été drastique: 3103 touristes en mai contre 18304 en avril! 164283 touristes sont ainsi venus en 2009 contre 208396 en 2008 et 191855 en 2007» constate Jorge Lombard-Moutte.

Grâce à ces initiatives culturelles et à l'année du Mexique en 2011, ce pays retrouvera sans doute sa place: celle de l'un des pays les plus riches au monde en terme de diversités de cultures, de climats, de paysages.

Espérons que les compagnies aériennes participent elles aussi au développement du tourisme alors que XL Airways a arrêté deux vols vers ce pays et que CorsairFly ne vole plus vers Cancun.

Aujourd'hui les touristes n'ont plus le choix qu'entre XL Airways ou Air France/Aeromexico en vols directs réguliers au départ de la France.

Étonnamment Mexicana, la seconde compagnie aérienne du Mexique (qui vient d'intégrer oneworld), n'offre pas de vol direct depuis Paris, alors qu'elle décolle régulièrement depuis Londres ou Madrid...

SONDAGE
Les politiciens français sont-ils trop idéologiques, éloignés des réalités dans leur tour d'ivoire?
Newsletter
S'inscrire à la newsletter