Enfin un journal libre et détenu par ses salariés : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Enfin un journal libre et détenu par ses salariés : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Après la IATA, c’est désormais ACI Europe qui regroupe les aéroports et Airlines for Europe qui demandent la fin des mesures de quarantaine en Europe…Pourquoi des mesures aussi strictes pour une épidémie dont le taux de mortalité atteint 0,6%?

Le Coronavirus a fait un peu plus de 30000 morts en France depuis le début de l’année. Ce chiffre est par ailleurs à prendre avec des pincettes alors que de nombreux médecins ont indiqué que des décès liés à d’autres maladies avaient été comptabilisés comme Covid au premier semestre. En effet, comment savoir si une personne atteint d’une maladie chronique en phase terminale est mort du Covid ou de sa maladie? Sachant par exemple qu'un malade du cancer a un système immunitaire affaibli il est plus propice à mourir facilement de toute infection : pneumonie, grippe, Covid...

Il est donc très difficile par exemple pour les malades du cancer de dire que c'est le Covid qui a tué une personne et les personnes présentant un cancer grave voire terminal avant d'être malades du Covid auraient du être supprimées des statistiques Covid.

N'oublions pas que chaque année il y a 600000 morts en France dont 150000 morts du cancer chaque année, des malades qui sont mal soignés à cause du Covid du fait de l'encombrement des urgences de faux malades ainsi que 162000 morts de maladies cardiovasculaires/circulatoires qui ont eux aussi mal soignés du fait des mesures prises dans les hôpitaux pendant le confinement et qui engendreront bien plus de morts au final du fait de la dégradation des soins liée au Covid.

Le port du masque généralisé risque en plus d’entraîner une hausse des infections cet hiver, les virus et microbes aimant bien l’humidité. Par ailleurs les masques deviennent inefficace sous la pluie.

Notons par ailleurs que les tests gratuits généralisés sont un gouffre pour la sécurité sociale qui va afficher un déficit de 44 milliards cette année. Ce qui remet en cause le soin des personnes malades de cancer ou de maladies cardiaques qui sont infiniment plus nombreuses que les malades du Covid. Les tests généralisés sont inutiles car ils détectent principalement les formes virales occasionnant un simple rhume et toutes les mesures sociales devraient être levées sauf le port du masque dans les lieux clos comme l'explique un article d'Agoravox sur la perte de virulence du Sars-Cov-2. D'ailleurs en Espagne des villes commencent à s'opposer au gouvernement et les choses bougent en Europe. Madrid a refusé des mesures de confinement plus strictes.

Covid-19 : 89% des décédés ont plus de 65 ans et un taux de mortalité de 0,6% à peine supérieur à la grippe : ce sont les faits  !

Alors pourquoi des mesures si draconiennes aujourd’hui? Pour limiter les entrées en réanimation nous dit-on. Mais dans ce cas pourquoi ne pas protéger avant tout les personnes à risque, fragiles plutôt que de geler l'économie?  Rappelons que 89% des personnes décédées du Covid étaient âgées de plus de 65 ans en France.

La crise économique qui se prépare est sans doute bien pire que cette épidémie dont le taux de mortalité est de 0,6% selon l’OMS contre 0,2 à 0,5 % pour la grippe.

Ce taux global pour le Covid-19 de 0,6% a été confirmé par plusieurs études.

Libération nous parlait en début d'année d'un taux de mortalité de 2,3% pour le Covid, bien supérieur à la réalité.

On voulait effrayer le peuple qu'on ne s'y serait pas pris autrement.

Avec le recul on voit maintenant que le Covid-19 est à peine plus mortel que la grippe alors qu’on nous effrayait en début d’année.

Le secteur du tourisme, l’hôtellerie, l’aérien, les bars, les restaurants, les évènements, les discothèques, une grande partie des entreprises du secteur des services vont faire faillite si cela continue. Car disons-le bien fort : les dettes devront être un jour remboursées ou il y aura une crise généralisée comme en 1929. Ne soyons pas aveugles : les dettes doivent être payées par un parti ou un autre.

Sans attendre plus longtemps les compagnies aériennes et les aéroports ont décidé d’agir en demandant la levée des mesures de quarantaine en Europe. Elles demandent à remplacer ces mesures par un protocole de test commun à tous les pays pour les voyageurs venant de zones à fort risque : les tests seraient effectués avant les vols.

Aérien : baisse de 78% du trafic passagers, vers 7 millions de licenciements en Europe

Les signataires demandant également que les mesures soient adaptées en fonction de la gravité de l'épidémie par région avec la mise en place de zones à risques harmonisées à l’échelle européenne.

Cela ne peut plus attendre alors qu’au 27 septembre les chiffres montrent que le trafic passagers a baissé de 78%. Les dernières études de l’Air Transport Action Group indiquent que le Covid pourrait entrainer une baisse de -52% des emplois en Europe, soit 7 millions de licenciements!

On estime les pertes de revenus à plus de 450 milliards d’euros dans l’industrie aérienne!

« Nous avons besoin d’apprendre à vivre et à voyager avec le virus. Ré-établir la libre-circulation des personnes et la connectivité aérienne sur notre continent de manière sûre est une priorité » indique la lettre envoyée à la présidente de la Commission Européenne le 17 septembre.

En se focalisant uniquement sur cette épidémie, on va créer une crise économique d’une ampleur inouïe pour une maladie qui tue 30000 personnes par an contre plus de 310000 morts pour les malades du cancer et du cœur! Une ineptie!

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: