Partagez cet article :

L’Orangerie du Sénat libère ses agrumes pour la belle saison et dévoile une nouvelle exposition. Véritable fenêtre sur un paysages trop souvent méconnus des voyageurs, 10 regards sur le Pakistan est un projet émouvant en collaboration avec Le Petit Futé. L'occasion de mettre le feu des projecteurs sur ce pays encore peu visité par les touristes...

Née d’un voyage organisé en 2018, l’exposition appelle à la découverte et reflète une participation d’acteurs très variés parmi lesquels on retrouve des photographes, des journalistes ou encore des guides touristiques. La puissance du Pakistan émane de ces images qui témoigne d’une réalité magnifique. Gratuite et ouverte à tous, les régions pakistanaises ouvrent leur porte tous les jours de 7h30 à 20h15.

La salle d’exposition éphémère dans l’Orangerie du Sénat est par ailleurs un franc succès, avec 120 000 visiteurs depuis le début de la saison en juin dernier. Elle fermera ses portes en septembre après une dizaine d’expositions qui se voient attribuer un espace de 200 à 600m2 pour une période de 14 jours. En ce moment et jusqu’au 22 juillet, vous pouvez retrouver l’exposition Gravure.

Une participation futée

Ce nouveau projet pour lequel Le Petit Futé est participant et sponsor est une bonne transition vers la sortie prochaine de son guide, consacré au Pakistan.

 « Je remercie les photographes et journalistes […] sachant que Le Petit Futé est toujours à la recherche des paradis les plus mystérieux, les plus cachés à faire découvrir » indique Dominique Auzias

Le co-fondateur du Petit Futé, une collection de plus de 400 guides de voyages publiés en France et dans le monde : ajoute que la société « se porte bien », et qu’une « nouvelle édition du guide sur le Pakistan arrive et on espère qu’elle va contribuer à faire découvrir ce beau pays au plus grand nombre de francophones d’abord, mais également aux gens en Espagne, en Italie, en Allemagne et d’autres pays où nous éditons ».

Le groupe d’édition a bien évolué depuis sa création en 1976, et avance avec son temps. La présence du Petit Futé sur le monde digital lui permet d'accentuer la fréquence de ses publications, alliant ouvrages papiers, version numérique et site internet. Au total, le groupe publie 800 guides touristiques chaque année sous l’insigne du Petit Futé, avec la possibilité innovante de commander son guide personnalisé.

Le Pakistan, un pays encore méconnu sur la scène touristique

« Ces photos déclenchent des émotions, des questions, elles ne laissent en aucun cas indifférent. Pour cela, je tenais à remercier les dix photographes dont nous pouvons admirer ici les œuvres, et bien entendu, l’ambassade du Pakistan qui nous a permis de découvrir et de faire toucher des yeux ce si beau pays. », a déclaré le secrétaire général du Sénat, M. Jean-Louis Schroedt-Girard.

pakistan expo 2019 3

L’ambassadeur du Pakistan en France a également fait savoir son désir de valorisation du tourisme dans son pays.

Parmi les destinations incontournables du Pakistan, on peut citer Lahore, ville située sur la rivière Ravi ou encore le Lac Saiful Muluk, l’un des plus haut du Pakistan avec une altitude de 3224 mètres.

Un pays très prisé des trekkeurs

Les adeptes de trekking, pourront sillonner les plus belles montagnes du pays  (Hindu Kush, Pamir, Karakorum, Himalaya) via des randonnées impressionnantes allant de 5000 à plus de 8000 mètres, comme celle au départ du K2, l'un des plus hauts sommets de la planète.

pakistan expo photos

En 2016, le nombre de touristes étrangers visitant le Pakistan s'est élevé à 965 498 personnes, un chiffre record pour un pays qui depuis de nombreuses années accuse une forte baisse du nombre de touristes.

Il est cependant encore déconseillé de s’aventurer sans guide dans ce pays touché par de nombreux attentats.

Le ministère des affaires étrangères met en garde sur l’insécurité de certaines zones du pays.

La province de Baloutchistan est formellement déconseillée après les 10 attentats qui ont eu lieu dans la ville de Quetta en avril 2018.

Le pays est divisé en zones classées en trois catégories : formellement déconseillées, déconseillées sauf raison impérative, vigilance renforcée.

Pour faire face à ces risques, de nombreuses recommandations sont à prendre en compte avant de partir : porter sur soi ses documents d’identité, se tenir à l’écart des dispositifs des forces de l’ordre, ne pas photographier des ouvrages d’art, des sites militaires, se renseigner à l’avance sur les interlocuteurs locaux avec qui on est en contact, éviter de transporter des boissons alcoolisées, privilégier les déplacements avec un véhicule avec chauffeur loué à une entreprise connue, éviter de s’approcher des lieux de culte…

Toutes ces contraintes ne sont pas pour autant des portes closes au tourisme au Pakistan, mais les voyageurs sont invités à s’orienter vers une agence compétente qui proposera un voyage avec guide tout le long du séjour.

Le site Nomade offre par exemple un séjour de 15 jours en petit groupe intitulé « Le best of Pakistan » qui regroupe tous les sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco et les plus belles cités du Pakistan, pour un total de 3799 euros.

SI vous partez avec un guide local, un voyage au Pakistan est relativement peu onéreux : comptez 38 euros par jour et par personne (4355 roupie pakistanaise), le Pakistan étant classé 55ème parmi les pays les moins cher au monde pour voyager.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut