Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

emirates-a380-dubai

Air France-KLM ainsi que d'autres compagnies européennes dénoncent les garanties de prêts à l'exportation dont bénéficient les compagnies du Golfe. Le président d'Emirates a répondu cette semaine à ces accusations en déclarant que le succès d'Emirates était du à son modèle commercial.


Les compagnies aériennes du Golfe comme Emirates, Etihad et Qatar Airways sont aujourd'hui en plein essor sur le marché aérien.

Elles offrent des services de haut niveau tant au niveau des classes éco que des classes premium affaires/première et sont devenues de redoutables concurrentes vis à vis d'Air France.

Qatar Aiways est ainsi classée 5 étoiles au classement Skytrax contre 4 étoiles pour Emirates et Etihad à l'image d'Air France. Elles sont d'ailleurs plébiscitées pour leurs classes affaires et première ( voir les-compagnies-aeriennes-d-asie-et-du-moyen-orient-plebiscitees-par-skytrax).

C'est sans doute pourquoi Air France-KLM a décidé de les attaquer récemment sur le plan juridique et souhaite rassembler d'autres compagnies comme Lufthansa et British Airways dans son initiative.

Air France-KLM ainsi que d'autres compagnies européennes et américaines veulent dénoncer les garanties de prêts à l'exportation dont bénéficient les compagnies du Golfe: elles bénéficient grâce à cela de crédits à des taux plus attractifs car garantis par l'état.

En effet des accords entre l'Europe et les Etats-Unis interdisent aux compagnies aériennes des cinq pays où sont construits les avions Boeing et Airbus (Etats-Unis, France, Allemagne, Royaume-Uni et Espagne) de bénéficier de garanties de crédit à l'export. L'objectif d'Air France serait d'inciter l'Europe à imposer des taxes à ces compagnies.

Le président d'Emirates, Tim Clarke, n'a pas tardé à répondre à la polémique en déclarant : «quand de nombreuses sociétés et économies à travers le monde dépendent de subventions (ndlr: est-ce une allusion au passé d'Air France et à la recapitalisation de 20 milliards de francs de l'état français au début des années 90?), il est étonnant de critiquer uniquement Emirates sur de prétendues subventions». «Notre croissance s'est effectuée sans subventions grâce au succès de notre modèle commercial et nous ne voyons pas de raisons de nous excuser pour cela. La fusion d'Air France et de KLM a créé la compagnie la plus dominante en Europe et dire qu'Emirates prend des emplois est ridicule» a-t-il ajouté.

Il est à noter que cette fronde menée par Air France intervient alors que les compagnies du Golfe telles qu'Emirates et Etihad s'apprêtent à négocier de nouveaux créneaux aériens en novembre pour ajouter des liaisons au départ de la France.

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut

Achetez une carte d'abonnement Air France!