Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Selon le WTTC il vaudrait mieux se focaliser sur les voyageurs à risque plutôt que de classer l’ensemble d’un pays à risque…

Il est désormais quasiment impossible de voyager du fait de multiples restrictions de frontières. Cela fait désormais un an que l’on a supprimé les libertés des populations pour une épidémie qui a causé très peu de morts parmi les personnes actives.

Nos pays développées vont devoir faire face à de nombreuses autres épidémies dans le futur alors que leurs populations sont vieillissante. Restreindre les libertés ne servira à rien. Il faut donc mettre en place de nouvelles mesures notamment alors que la Covid tue des personnes de 81 ans en moyenne soit un âge supérieur à l’espérance de vie des hommes et proche de celui des femmes.

Le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) a appellé les gouvernements à abandonner le concept de «pays à haut risque» et à se concentrer plutôt sur la manière dont les «voyageurs à haut risque» sont traités aux frontières.

Le WTTC estime que les gouvernements du monde entier devraient redéfinir leur approche globale de l'évaluation des risques, pour relancer les voyages d'affaires et d'agrément internationaux.

« Un programme de test au départ et à l’arrivée, complet et rapide pour tous les voyageurs, pourrait ouvrir la voie à un retour aux voyage » a déclaré le WTTC. « Cela garantirait également que seules les personnes touchées sont forcées de s'isoler, tandis que les voyageurs dont le test est négatif peuvent continuer à voyager en toute sécurité en respectant les protocoles d'hygiène et en portant un masque ».

«Nous ne pouvons pas continuer à qualifier des pays entiers de« à haut risque », ce qui suppose que tout le monde est infecté. Alors que le Royaume-Uni connaît actuellement des niveaux élevés d'infections, tous les Britanniques ne sont manifestement pas infectés; il en va de même pour tous les Américains, Espagnols ou Français. La réalité est bien plus complexe. Non seulement cela stigmatise une nation entière, mais cela interrompt également les voyages et la mobilité lorsque de nombreuses personnes dont le test est négatif au départ et à l'arrivée pourraient voyager en toute sécurité sans exporter le virus. Nous devons apprendre à vivre avec le virus, car il faudra du temps pour que la population mondiale soit vaccinée. C'est pourquoi le WTTC préconise depuis longtemps l'introduction d'un test complet et économique au départ et à l'arrivée pour tous les voyageurs internationaux, afin d'empêcher les personnes porteuses du virus de le propager » a assuré Gloria Guevara, présidente du WTTC.

Selon le rapport d'impact économique 2019 du WTTC, les voyages et le tourisme ont contribué pour 8,9 billions de dollars américains, soit 10,3% au PIB mondial. Il représente un emploi sur 10 dans le monde, donnant un emploi à 330 millions de personnes dans le secteur des voyages et du tourisme.

Depuis le début de l’épidémie le secteur du tourisme n’est plus que l’ombre de lui même avec des entreprises en état de choc. l’Arrêt du tourisme va créer des drames sociaux sans doute bien pire et sans commune mesure avec l’épidémie de Covid-19 si rien n’est fait pour relancer le secteur rapidement.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous en faveur d'un passeport vaccinal Covid pour voyager?

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: