Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 64 ans?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Refuser et s'abonner.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Selon le WTTC il vaudrait mieux se focaliser sur les voyageurs à risque plutôt que de classer l’ensemble d’un pays à risque…

Il est désormais quasiment impossible de voyager du fait de multiples restrictions de frontières. Cela fait désormais un an que l’on a supprimé les libertés des populations pour une épidémie qui a causé très peu de morts parmi les personnes actives.

Nos pays développées vont devoir faire face à de nombreuses autres épidémies dans le futur alors que leurs populations sont vieillissante. Restreindre les libertés ne servira à rien. Il faut donc mettre en place de nouvelles mesures notamment alors que la Covid tue des personnes de 81 ans en moyenne soit un âge supérieur à l’espérance de vie des hommes et proche de celui des femmes.

Le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) a appellé les gouvernements à abandonner le concept de «pays à haut risque» et à se concentrer plutôt sur la manière dont les «voyageurs à haut risque» sont traités aux frontières.

Le WTTC estime que les gouvernements du monde entier devraient redéfinir leur approche globale de l'évaluation des risques, pour relancer les voyages d'affaires et d'agrément internationaux.

« Un programme de test au départ et à l’arrivée, complet et rapide pour tous les voyageurs, pourrait ouvrir la voie à un retour aux voyage » a déclaré le WTTC. « Cela garantirait également que seules les personnes touchées sont forcées de s'isoler, tandis que les voyageurs dont le test est négatif peuvent continuer à voyager en toute sécurité en respectant les protocoles d'hygiène et en portant un masque ».

«Nous ne pouvons pas continuer à qualifier des pays entiers de« à haut risque », ce qui suppose que tout le monde est infecté. Alors que le Royaume-Uni connaît actuellement des niveaux élevés d'infections, tous les Britanniques ne sont manifestement pas infectés; il en va de même pour tous les Américains, Espagnols ou Français. La réalité est bien plus complexe. Non seulement cela stigmatise une nation entière, mais cela interrompt également les voyages et la mobilité lorsque de nombreuses personnes dont le test est négatif au départ et à l'arrivée pourraient voyager en toute sécurité sans exporter le virus. Nous devons apprendre à vivre avec le virus, car il faudra du temps pour que la population mondiale soit vaccinée. C'est pourquoi le WTTC préconise depuis longtemps l'introduction d'un test complet et économique au départ et à l'arrivée pour tous les voyageurs internationaux, afin d'empêcher les personnes porteuses du virus de le propager » a assuré Gloria Guevara, présidente du WTTC.

Selon le rapport d'impact économique 2019 du WTTC, les voyages et le tourisme ont contribué pour 8,9 billions de dollars américains, soit 10,3% au PIB mondial. Il représente un emploi sur 10 dans le monde, donnant un emploi à 330 millions de personnes dans le secteur des voyages et du tourisme.

Depuis le début de l’épidémie le secteur du tourisme n’est plus que l’ombre de lui même avec des entreprises en état de choc. l’Arrêt du tourisme va créer des drames sociaux sans doute bien pire et sans commune mesure avec l’épidémie de Covid-19 si rien n’est fait pour relancer le secteur rapidement.

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 64 ans?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS