Partagez cet article :

Plusieurs compagnies aériennes sud-coréennes réduisent leurs vols au Japon dans un contexte de baisse de la demande causée par un différend commercial en cours entre les deux pays.

Korean Air a déclaré dans une brève déclaration sur son site Web qu’elle suspendait ses vols de Busan à Sapporo, au Japon à partir du 3 septembre.

Le vol trois KE 771, opéré trois fois par semaine quitte Busan à 9H30 heures le mardi, jeudi et samedi, arrivant à Sapporo à 11H50 le même jour.

Le vol retour, KE 772, part de Sapporo à 12h50 les mardis, jeudis et samedis et revient à Busan à 15h30 le même jour. Les vols sont assurés enAirbus A220-300.

Les passagers de Korean Air qui souhaitent emprunter cette route au-delà du 3 septembre devront d’abord se rendre à Séoul/Incheon, puis prendre un vol de Séoul/Incheon à Sapporo. Le temps de vol varie de cinq heures et 55 minutes à huit heures et 10 minutes. Les vols actuels sans escale de Busan à Sapporo ne prennent maintenant qu’environ deux heures et 30 minutes.

Selon Reuters, Korean Air suspend les vols en raison de la baisse de la demande en raison d’une ligne diplomatique entre la Corée et le Japon.

La compagnie envisage également de réduire le nombre de vols entre les deux pays ou de passer à des avions plus petits à partir de la mi-août, a ajouté l'agence de presse, citant un porte-parole de Korean Air.

Le mois dernier, le Japon a resserré les contrôles des exportations de matériaux de haute technologie vers la Corée du Sud, en représailles apparentes à une décision judiciaire sud-coréenne sur le travail forcé en temps de guerre, selon Reuters.

De tels différends ont provoqué un boycott généralisé des produits et services japonais, de la bière aux vêtements et des voyages en Corée du Sud.

« Nous avons observé une concurrence et une surcapacité croissantes sur la route. Suite à la  baisse récente de la demande, nous avons finalement confirmé la suspension du vol entre Busan et Sapporo », a déclaré un porte-parole de Korean Air à Business Traveller Asia-Pacific.

Le porte-parole a ajouté que Korean Air ne sait pas encore quels types précis d’aéronefs plus petits pourraient être déployés à la mi-août, et que la compagnie aérienne n’a pas décidé où déployer les A220-300s actuellement opérés sur la route Busan-Sapporo.

Asiana Airlines a déclaré à Reuters mardi qu’elle prévoit de passer à des avions plus petits pour certaines de ses lignes au Japon à partir de septembre en raison de la baisse de la demande au milieu d’une aggravation du différend diplomatique et économique entre la Corée du Sud et le Japon.

Asiana n’a pas actuellement l’intention d’interrompre toute liaison vers le Japon, mais elle suit la situation, a ajouté le porte-parole.

En réponse à une question de Business Traveller Asia-Pacific, Asiana Airlines a déclaré qu’elle prévoit « d’exploiter des A321 à fuselage étroit avec 174 sièges vers trois destinations (Fukuoka/Osaka/Sapparo) au Japon à partir de septembre en raison de la diminution de la demande de passagers.

À part cela, tout autre changement doit encore être planifié pour le moment.

» Selon le journal local The Korea Times, la filiale d’Asiana Airlines, Air Seoul, examine laquelle de ses 11 liaisons Corée-Japon devrait être suspendue après une baisse de la demande.

Plus tôt ce mois-ci, The Korea Times a signalé que Jeju Air, Jin Air, T’way Air et d’autres transporteurs à faible coût (LCC) étaient ébranlés par une baisse du nombre de Coréens visitant le Japon du fait du ressentiment anti-japonais croissant.

« La tendance s’accélérera probablement en raison de la détérioration des liens entre la Corée et le Japon depuis que Tokyo a imposé des restrictions sur les exportations vers la Corée de matériaux de haute technologie essentiels à la fabrication de puces et de panneaux d’affichage,

« Pendant la haute saison des vacances estivales, cette nouvelle a fait des ravages aurpès des transporteurs low-costs ».

Le 9 juillet, le transporteur à bas prix Eastar Jet a annoncé qu’il suspendrait les services de Busan-Sapporo et de Busan-Osaka à compter du 1 septembre, selon une déclaration publiée sur son site Web.

La suspension est prévue jusqu’au 26 octobre et on ne sait pas exactement quel est le plan de la compagnie aérienne au-delà de cette date.

 Jet a ouvert une nouvelle route vers le Japon en juin quand il a annoncé un nouveau vol entre Chungju et Sapporo. On ne sait pas si ce nouveau vol, qui doit commencer le 3 septembre, va continuer. Eastar Jet n’a pas pu être contacté immédiatement pour commentaires.

Selon le Japan Times, T’way Air prévoit de couper quatre routes – Kumamoto-Daegu, Oita-Busan, Oita-Muan et Saga-Busan – qui sont entrées en service en novembre et en décembre de l’année dernière.

Un représentant du gouvernement de la préfecture de Kumamoto a déclaré au journal que T’way Air a cité une faible demande, une détérioration des relations bilatérales entre la Corée et le Japon, ainsi qu’une « économie sud-coréenne anémique ».

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: