Partagez cet article :

peniche kerala

VNF inaugure cette semaine une exposition photo sur les fleuves du monde. Une bonne occasion pour mettre en avant les fleuves qui ont le vent en poupe tant auprès des touristes que pour le transport de marchandises...

Alors que le monde prend conscience que l'environnement devient un thème stratégique, les fleuves ont beaucoup d'atouts à faire valoir.Dans le domaine du tourisme les fleuves ont notamment le vent en poupe depuis quelques années. Ainsi 150000 touristes français ont voyagé sur des bateaux de croisières en 2014. Ce chiffre est à comparer aux 600000 touristes français qui ont emprunté un bateau de croisière l'an passé.

On voit que la croisière fluviale est un marché qui pèse lourd d'autant qu'en plus des français 250000 touristes étrangers ont été accueillis en 2014 par les 38 opérateurs de navires fluviaux.En Europe les principales destinations de nos compatriotes sont le réseau fluvial français (30%), le Rhin (24%), le Danube (18%), la Russie (11%) et le Portugal (4¨%, principalement le Douro).

Mais ce n'est pas en Europe que s'effectue la croissance: l'an passé, cette zone a enregistré une baisse de -3%, alors que le marché a enregistré une hausse significative dans le reste du monde (+ 28%). Le potentiel est important alors que seulement 5000 touristes français ont effectué des croisières sur des fleuves en dehors d'Europe principalement sur le Mékong et le Burma.

Dans le cadre de la lutte contre l'effet de serre, les fleuves ont leur rôle à jouer notamment dans le domaine des transports. Ils ne représentent plus aujourd'hui que 3% du marché des transports alors que le transport fluvial était majoritaire dans les années 70. «C'est le développement des autoroutes qui a fait gagner au transport routier sa prééminence actuelle» nous a assuré l'un des 800 bateliers encore en activité en France. «Avec le focus actuel sur l'environnement certains chantiers réservent désormais une part du transport des gravats au fluvial.

Les travaux du Grand Paris devraient également nous être favorables dans le futur» assure Jean-Baptiste Grisel, responsable du développement commercial de la compagnie de transport fluvial Oalis.L'avenir des villes passe peut-être par leur fleuve comme le montre Paris qui réhabilite ses quais. Alors que l'activité économique de la ville était auparavant concentrée autour des quais, les problèmes d'environnement vont peut-être nous faire redécouvrir le potentiel de ce mode de transport économe ne CO2.

«Etonnamment, la France investit très peu dans le transport fluvial. Pourtant le marché des conteneurs connait depuis quelques années une croissance à deux chiffres. Pour que le transport fluvial retrouve sa place, il faudrait mettre en place une fiscalité incitative dans le secteur. A lui seul le canal Seine Nord Europe devrait générer 50000 emplois indirects» assure Didier Léandri, PDG du Comité des Armaterus Fluviaux.

Ce canal à grand gabarit devrait permettre de relier l'Oise à l'Escaut : il a finalement de bonnes chances d'aboutir alors que l'Union Européenne a confirmé le financement des travaux à hauteur de 42% en juillet 2015.

Il devrait notamment permettre de désengorger l'autoroute du nord en poids lourds.

Il reste qu'au final le réseau fluvial français est désormais sous-exploité alors qu'il pourrait permettre de développer l'économie de nombreux départements ruraux tout en générant moins de CO2. Selon le COmité des Armateurs Fluviaux ce mode de transport consomme 3,7 fois moins de carburant que le transport routier et émet 4 fois moins de CO2.   
 
Il est à noter que depuis quelques années, une nouvelle offre touristique cette fois a été mise en place par les bateliers : les péniche Hotels. Après les Boutique Hotels, les Péniche Hotels sont peut-être aussi l'avenir de l'hôtellerie. En France 60 entreprises proposent ce type de séjour et transportent chaque année environ 20000 passagers.

A Paris d'ailleurs, le premier hôtel flottant de Paris devrait ouvrir ses portes au cours du premier trimestre 2016 : dormir au fil de l'eau n'a jamais été aussi tendance!

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut