Partagez cet article :

Selon un sondage menée par les BVA pour les Entreprises du voyage, les français prévoient de voyager majoritairement en France. Au contraire les lecteurs du site Business Traveler Frace prévoient en majorité de partir à l'étranger...

Qu’en est-il des vacances d’été, vues comme « la possibilité de se ressourcer après la phase de confinement » ?

Fuir la foule, retrouver la mer et profiter des siens… C’est ce qui semble être le pactole favori pour l’été 2020 chez des Français qui sont « optimistes pour leurs vacances » selon un sondage BVA pour les Entreprises du Voyage.

Pendant le confinement, certains ont peut-être tenté l’expérience de la chaise sur le petit coin de balcon ensoleillé, les pieds dans la bassine d’eau, un peu de monoï pour séduire le soleil capricieux du printemps et beaucoup d’imagination pour essayer d’entendre les mouettes.

Il semble que le confinement n’a pas empêché l'envie de vacances des franciliens. Ils sont 67% à avoir l’intention de partir.

Cependant, seule une minorité des français s’aventurera à l’étranger (13%), les différentes fermetures des frontières rendant les voyageurs casaniers pour cette saison estivale un peu particulière. 87% des français prévoient donc de rester dans notre pays.

Les fortes chaleurs du mois de mai ont rappelé aux français le plaisir de la baignade, alors forcément quand on parle vacances, on pense à la côte et ses étendues bleues. Sans surprise, 54% des vacanciers plébiscitent le bord de mer et en font la destination phare de l’été 2020 contre 24% pour la campagne et 12% pour la montagne.

Le véritable bouc émissaire des destinations françaises reste la ville, victime du ras-le-bol des habitants confinés. Seuls les aventuriers qui filent visiter l’étranger garde cette option pour leurs projets, certainement pour leur apport culturel indéniable.

On s’en doute, la promiscuité reste un ennemi pour les mois à venir. L’idée première pour y faire face, c’est de s’isoler avec ses proches.

Les familles restent parmi les plus grands amateurs du départ en vacances en étant 66% à partir, et les réservations de logements démontrent une envie de se rassembler. Airbnb dévoile en effet que 59% de ses réservations sont prévues pour au moins 3 personnes.

La situation encore incertaine et les règles sanitaires qui sont susceptible d’être modifiées n’ont cependant pas réconforté les prévisions des français qui restent vigilants et ne laissent pas leurs envies fougues de réserver leurs vacances prendre le dessus.

Ainsi plus de la moitié des futurs vacanciers (56%) hésitent à prendre leurs vacances.

Mais dans l’ensemble, c’est un optimiste effervescent qui lie l’ensemble des vacanciers, ceux qui comptent partir en France comme à l’étranger se disent confiants envers le déroulement de leurs vacances à environ 80%.

Certains dépassent même la peur de la pandémie et font confiance aux établissements dits « collectifs », en effet ce sont 4 français sur 10 qui prévoient de na pas renoncer pas aux plaisirs du camping ou encore des clubs de vacances.

Les lecteurs de Business Traveler France plébiscitent l'étranger

Les lecteurs de notre magazine qui sont de grands voyageurs ont une vision différente de ces futures vacances et souhaitent résolument s'évader de France.

Selon un sondage réalisé ces dernières semaines, ils sont 61% à prévoir de passer leurs vacances à l'étranger contre 39% en France.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOTRE MAGAZINE EN FAISANT UN DON : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: