Partagez cet article :

La compagnie allemande Lufthansa veut montrer son opposition à l'éventuelle prise de participation d'Ettihad au capital d'Alitalia : «nous rejetons les subventions récurrentes et la partielle re-nationalisation de compagnie européennes. Que ce soient de la part d’états européens, d’états ou de compagnies détenues par l’état de pays hors de l’Union Européenne» a déclaré un porte-parole de Lufthansa.

Dans le passé le CEO de Lufthansa, Christoph Franz (qui va céder sa place en mai prochain), a critiqué les compagnies du Moyen-Orient comme Etihad, Emirates ou Qatar Airways en parlant notamment de distorsion de concurrence sur les routes long-courriers particulièrement entre l’Europe et l’Asie.

La compagnie a également critiqué les politiciens européens qui selon Lufthansa rendent la vie impossible aux compagnies aériennes européennes plutôt que de se soucier d’une concurrence équitable en imposant des taxes CO2, passagers...

Au contraire de ses deux principaux concurrents européens, Lufthansa n’a pas su sceller d’alliance avec une compagnie du Golfe ces dernières années.

Qatar Airways est entrée dans oneworld en novembre dernier, une alliance qui regroupe British Airways et Iberia (groupe IAG), et Air France-KLM a scellé un accord avec Etihad.

Il ne reste donc plus qu’Emirates qui a confirmé ne pas vouloir intégrer d’alliance préférant des accords de compagnie à compagnie comme l’alliance scellée ces dernières années avec Qantas.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: