Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Partagez cet article :
arthus_bertrand_002mini.jpgLufthansa, Swiss et Qantas sont les dernières compagnies aériennes à  offrir à à leurs clients l'option de calculer leurs émissions de carbone en réservant des vols.


 
Les compagneis aériennes soucieuses de l'environnement financent désormais des projets équitables en compensation de leurs rejets dans l'atmosphère. C'est le cas de Lufthansa, Swiss et Qantas.  
 
Mais alors que peu  de détails ont été  fournis jusqu'ici  par Qantas,  le service offert par Lufthansa (et sa filiale suisse) rivalise et même dépasse  ceux déjà offerts par  d'aurtes compagnies comme British Airways,  Silverjet et Easyjet.

Tout d'abord, pour proposer ce service, Lufthansa a choisi comme partenaire Myclimate, une fondation suisse à but non-lucratif, alors que ses concurrents ont choisi Climate Care (British Airways) et Carbon Neutral( Silverjet),  des sociétés privées.

En outre, tous les fonds recueillis dans la cadre de cet accord seront utilisés pour des projets gérés  par Myclimate, qui répondent aux normes les plus élevées fixées par le mécanisme  de développement propre des nations unies (CDM).

Par comparaison, Climate Care et Carbon Neutral offrent des crédits sur le marché libre non régulé...

"Lufthansa souhaitait avoir  un associé qui  développe ses propres projets, et c'est précisémment notre rôle. Nos compensations (crédits) sont  chères comparés à d'autres fournisseurs, mais c'est parce que nous nous concentrons pour créer des projets vraiment bons et soutenables dans le temps" nous a confié Rene Estermann, directeur de gestion de Myclimate

Au départ, les fonds générés  par l'accord avec  Lufthansa seront investis dans  deux projets en Inde qui réduisent des émissions par la production de l'électricité via la biomasse (perte agricole) au lieu du charbon et du diesel.

Un projet, situé dans Karnataka, en  Inde méridionale, a été le premier dans le monde à remplir les critères du standard "Gold CDM" qui garantit des projets de haut niveau  social et écologiques de développement durable

Le second projet dans le Bihar toujours en Inde est en cours de validaiton par le CDM.

"Les deux projets font partie de notre portefeuille. Aucun n'est exclusif à Lufthansa, mais en fonction de leur succès, nous développerons des projets spécifiques pour Lufthansa ou continuerons à  financer nos propres projets a ajouté Rene Estermann.

" Lufthansa est également la première ligne aérienne à distinguer l'impact des classes  économie, affaires et  première dans sa calculatrice en ligne (qui est basée sur les émissions de la flotte du groupe du mois).

Comme  British Airways, cependant, le porteur allemand n'applique pas un facteur multiplicateur pour tenir compte des effets irradiants des émissions en altitude comme il est pourtant recommandé par les scientifiques du climat. Une méthode qui est appliquée par les sociétés MyClimate et Climate Care dans leurs calculateurs.

 Qantas a également choisi de ne pas employer un multiplicateur dans son calculateur en ligne, mais a franchi un  nouveau pas en incluant les émissions de ses opération  au sol aussi bien qu'en l'air sur l'ensemble du vol.

 
Le groupe a achevé sa certification sous l'égide de l'initiative amicale de la maison verte du gouvernement australien (Australian Government Greenhouse Friendly Initiative). la compagnie n'a cependant pas encore choisi un partenaire de long terme pour ce projet. 


"Nous avons une liste de fournisseurs pour notre programme en cours de finalisation. Ce seront des partenaires accrédités par l'Australian Government Greenhouse Friendly Initiative. Les programmes ne sont pas spécifiques à Qantas à ce stade" a précisé un porte parole de Qantas.


Le gouvernement australien accorde actuellement des certifications aux fournisseurs de compensation qui mettent en place des projets de reforestation. Ainsi pour marquer les esprits Qantas a compensé tous ses vols du 19 septembre dernier en finançant des le projet australien qui vise à planter 90000 Eucalyptus.

Les européens n'ont pas suivi cette voie. En effet, les arbres ne prélèvent qu'une partie du CO2 de l'atmosphère et en rejettent également. La plupart des fournisseurs de compensations européens ont choisi d'investir dans des projets de production d'énergie sans émission de CO2.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut

Achetez une carte d'abonnement Air France!