Partagez cet article :

Le procureur général de Washington DC poursuit Marriott pour avoir facturé à ses clients des frais de séjours qui n'avaient pas été divulgués au moment de la réservation sont : une pratique de plus en plus courante dans l’industrie qui ne se limite pas à Marriott.

Selon ABC News, le procureur général de Washinton DC Karl Racine estimeque Marriott a illégalement gagné des millions de dollars en frais de séjour ajoutés au prix des chambres.

Les frais couvrent ostensiblement les services offerts par l’hôtel autres que l’hébergement, tels que l’accès aux piscines, centres de fitness et wifi haut débit. Les frais sont aussi parfois appelés « frais d’agrément » ou « frais de destination ».

« Il s’agit d’une affaire de tromperie sur les prix », selon la plainte.

« Au cours de la dernière décennie au moins, Marriott a eu recours à une pratique commerciale illégale appelée « prix au goutte-à-goutte » dans les publicité de ses chambres d’hôtel, selon laquelle Marriott cache initialement aux consommateurs une partie du tarif quotidien d’une chambre d’hôtel. »

Le Travel Market Report écrit dans un article que le PDG de Marriott, Arne Sorenson, a déclaré lors d’une entrevue que les frais sont « bien divulgués » et que l’entreprise s'opposer au procès.

« Je ne pense pas que les frais disparaissent », a-t-il ajouté.

« Nous voulons nous assurer de continuer à leur offrir de la valeur, et cela ne peut se faire que dans certains marchés et dans certains hôtels. Je ne m’attends donc pas à ce que nous nous retrouvions avec ces frais dans tous les hôtels et dans les marchés où il n’y a pas de services supplémentaires pour les clients. »

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut