Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
olivier chavy movenpickLe groupe hôtelier Movenpick qui vient de nommer à sa tête Olivier Chavy : le groupe veut accroitre sa notoriété et se développe rapidement en Asie...

« Nous souffrons d’un déficit de notoriété malgré notre bonne image d’hôtellerie affaires haut de gamme. En 2017, nous allons améliorer la relation client et d’ici 2020, nous allons développer le réseau pour atteindre les 125 établissements. Nous devons nous ré-inventer ou mourir » assure-t-il.

Un plan digital a été lancé pour harmoniser et simplifier les processus informatiques en attendant le nouveau CRM du groupe. Movenpick poursuit également son développement et s’apprête à lancer un nouveau site web, « mais nous n’en sommes qu’aux prémisses ».

« Nous venons d’ouvrir trois nouveaux hôtels au Bengladesh et avons signé un accord avec le promoteur Nusasiri Plc pour la création de trois hôtels en Thaïlande. En Asie, notre ambition serait d’atteindre les 30 hôtels d’ici 2020 ( quand ils ne sont que 8 actuellement ). Enfin, nous ouvrons un hôtel neuf à Marrakech, un autre à Bali, et encore un au Sri Lanka », souligne le PDG. L’Europe est un autre axe prioritaire avec des projets à Varsovie, en Suisse, en Hollande et en Allemagne, sans oublier Paris.

« Nous cherchons toujours un hôtel emblématique dans Paris intra -muros soit dans le Triangle d’ Or soit sur la Rive Gauche. Notre hôtel de Neuilly, un 4* de 260 chambres, qui fonctionne à 90% la semaine avec de la clientèle d’affaires marche très bien ». 

Pour autant, Olivier Chavy, ne souhaite pas faire du développement à outrance : «  les petits réseaux sont souvent les plus exclusifs  » explique-t-il prenant l’exemple de Four Seasons, Mandarin Oriental ou Rosewood, «  qui ne regroupent qu’entre 100 à 150 hôtels au grand maximum ».

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut