Partagez cet article :

Norwegian a annoncé la fin de tous ses vols long-courriers au départ de la Suède et du Danemark à partir du 29 mars 2020.

Le transporteur à bas prix a mis en cause la «demande globale et la fiabilité commerciale».

Norwegian relie actuellement Copenhague et Stockholm à Bangkok, Boston, Buenos Aires, Miami, Orlando et JFK, ainsi que Los Angeles au départ de Stockholm.

Un porte-parole a déclaré à Business Traveller :«au fur et à mesure que la Norvège passe de la croissance à la rentabilité, nous adoptons une approche de gestion des itinéraires sans restriction et évaluons en permanence les performances des itinéraires afin de répondre à la demande de nos clients. Après un examen approfondi de notre réseau mondial, de la demande globale et de la fiabilité commerciale, associé aux problèmes opérationnels persistants liés aux moteurs Rolls-Royce de notre avion Dreamliner, nous avons décidé de suspendre nos vols long-courrier au départ de Stockholm et de Copenhague. Parallèlement, nous rencontrons une demande croissante pour une série de liaisons performantes. Pour répondre à cette demande, nous ajoutons plus de fréquences sur les vols au départ de Londres, Paris et Barcelone vers différentes villes des États-Unis, offrant ainsi encore plus de choix et de tarifs abordables au public voyageur des deux côtés de l'Atlantique.»

Matthew Wood, vice-président, Commercial, a déclaré dans un communiqué: "La Scandinavie n'est pas assez grande pour maintenir des vols intercontinentaux à partir d'Oslo, Stockholm et Copenhague».

Cela n'affectera pas les liaisons court-courrier et moyen-courrier en provenance du Danemark et de la Suède.

Le quotidien local The Local rapporte que des vols continueront à être opérés entre Oslo et les États-Unis, mais que l’itinéraire Oslo-Bangkok ne sera plus maintenu à l’été 2020.

L'année prochaine, Norwegian devrait débuter ses vols Amsterdam-New York.

Après une période de croissance rapide, Norwegian a connu une année 2018 difficile en raison de la volatilité des prix du pétrole et de la mise à terre de certains de ses appareils B787 en raison de problèmes avec les moteurs Trent de Rolls Royce.

Il a annoncé qu'en 2019, il lancerait un programme de réduction des coûts visant à économiser deux milliards de couronnes norvégiennes .

Cette année, il a de nouveau été contraint de louer des avions pour opérer certaines routes, après la mise à terre de sa flotte de 18 B737 Max, tandis que les problèmes de moteurs des B787 persistaient.

Norwegian a annulé des liaisons telles que Gatwick-Las Vegas, Gatwick-Singapour et toutes ses liaisons transatlantiques à partir d'Irlande, d'Édimbourg et de Belfast.

Voyant les opportunités sur le marché sud-américain moins concurrentiel, il a lancé la route Gatwick-Rio de Janeiro (rejoignant Gatwick-Buenos Aires) et a ajouté des liaisons intérieures au niveau de sa filiale Norwegian Air Argentina.

Le mois dernier, il a convenu avec China Leasing International Corporation (CCBLI) d'une joint-venture quant à la propriété d'aéronefs. Cette société commune financera, détiendra et louera des appareils commandés par Norwegian.

Même si la compagnie a de nombreux avions mis à terre, certains observateurs estiment que la compagnie aérienne a trop d’appareils neufs dans son carnet de commandes.

Norwegian a déclaré que cette opération, qui couvrirait initialement 27 qui doivent être livrés entre 2020 et 2023, réduirait ses dépenses d'investissement engagées d'environ 1,5 milliard de dollars.

En octobre, Norwegian a annoncé un bénéfice net pour le deuxième trimestre de 82,8 millions NOK .

Norwegian a déclaré que «malgré la croissance réduite et la mise à terre du Boeing 737 Max, le résultat opérationnel sous-jacent avant les coûts liés aux emprunts a plus que doublé par rapport au même trimestre en 2018».

Pour l'année prochaine, Norwegian a annoncé une réduction de ses capacités de 10% : c'est la première fois que la compagnie baisse ses capacités de son histoire selon Reuters.

La compagnie aérienne accueillera son nouveau PDG, Jacob Schram, le 1er janvier.

www.norwegian.com/

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: