Partagez cet article :

Openskies a dévoilé ce jour son nouveau salon à Orly Ouest : sa décoration s'inspire d'un loft new-yorkais…

salon openskies orly ouest 2015

Les habitués d'Openskies qui voyagent entre Paris et New-York vont être heureux d'apprendre l'ouverture du salon 212 Orly West.

Auparavant ils devaient se rendre au salon d'Iberia à l'autre extrémité de l'aérogare ce qui était bien moins pratique.

Le salon qui a été étrenné ce matin à la presse (il ouvre officiellement le 4 juillet, jour de l'indépendance américaine) est cette fois situé au hall 3 d'Orly Ouest à proximité des portes d'embarquement et après les contrôles de police.

Il s'étend sur 150 M2 et comprend une soixantaine de sièges avec vue sur les pistes. A l'entrée les passagers sont acceuillis par des hôtesses Openskies, tandis qu'un buffet disposé à drotie de l'accueil propose des produits frais et des boissons.

Les passagers pourront par ailleurs profiter d'un nouvelle offre de presse digitale ainsi que d'un réseau WiFi avec service d'impression.

«Ce n'est pas facile de trouver des M2 à Orly. Mais on voulait proposer au sol une prestation à la hauteur de celle proposée sur nos vols. Le projet a été lancé en janvier et l'on souhaitait l'ouvrir avant l'été, ce qui était un défi et il a finalement été réalisé. C'est un grand jour pour nous : ce salon va nous apporter un avantage concurrentiel. Il est à noter que ce salon accueillera les passagers se rendant à New-York mais aussi à Londres» explique Patrick Malval directeur de British Airways pour la France.

Le salon est ouvert aux voyageurs en classe BizBed d'Openskies, à ceux qui voyagent en classe affaires sur les vols Ba vers Londres ou aux membres Gold/Silver du programme de fidelité Executive Club de British Airways.

La baisse de l'euro incite les voyageurs américains à se rendre en France

L'inauguration de ce salon a été l'occasion de faire un point sur l'activité d'Openskies en France.

Cette compagnie, l'une des plus petite à opérer des vols long-courriers sur le marché français, avait été créée par British Airways pour concurrencer la compagnie tout affaires l'Avion que British Airways a racheté plus tard.

Cette filliale de British Airways et du groupe IAG proposait 2 vols directs par jour vers Newark auy départ d'Orly: elle a augmenté son offre il y a 3 ans avec un vol en sus vers un second aéroport new-yorkais : JFK.

Ce dernier offre l'avantage d'être un hub d'American Airlines, ce qui permet à Openskies de proposer des correspondances au delà de New York, vers d'autres villes américaines.

«Le trafic en correspondance à New York était quasi inexistant il y a 3 ans. Mais depuis le lancement de notre route vers JFK ce trafic a constamment augmenté pour atteindre 20% aujourd'hui» précise à Patrick Malval à Business Traveller France.

A l'heure où l'euro baisse depuis quelques mois, une tendance qui s'est encore renforcée avec la crise grecque, la société commune créée avec American Airlines sur l'Atlantique va permettre à British Airways de capitaliser sur la hausse prévue des touristes américains à Paris cet été.

Car Openskies qui était auparavant une compagnie tout affaires, a ajouté une classe éco sur ces avions. A la question de savoir si le nouveau concurrent La Compagnie était une menace sur l'axe Paris-New York, il a répondu: «On ne sait pas trop leur modèle. On sait que des avions tout affaires ne sont pas rentables entre Paris et New York. Quand nous proposions des vols tout affaires nous avions tout essayé, mais nous avons ajouté une classe éco pour contrer les effets de saisonnalité. De plus les billets Business sont souvent réservés au dernier, ce qui donne peu de visibilité sur le remplissage de l'avion alors que les billets éco sont en partie réservés longtemps à l'avance. La Compagnie a déjà fait plusieurs tours de table pour lever de l'argent et ils brulent sans doute du cash» explique Patrick Malval.

Pour Openskies au contraire, l'avenir semble plus radieux alors que la compagnie propose du fait de sa société commune avec American 5 vols par jour entre Paris et New York : «nous sommes la seule compagnie à proposer des vols directs entre Paris et New-York depuis les deux principaux aéroports parisiens Roissy et Orly, ce qui nous permet d'avoir un zone de chalandise au sud et au nord de Paris» assure Patrick Malval.

En prenant en compte les vols directs d'American et de BA, Patrick Malval estime la part de marché du groupe IAG entre Paris et New-York à 30%, «mais sans compter les vols via Londres» nous précise-t-il.

En terme d'offre, Openskies a réduit ces derniers mois les capacités de son offre Premium éco baptisée Prem+ pour augmenter l'offre en classe affaires BizBed : «nous avions 40 sièges en éco premium Prem+ (siège s'allongeant avec un angle) et 12 sièges en BizBed (sièges s'allongeant totalement à l'horizontal) et nous en offrons désormais 12 dans chaque classe. Via des prix d'appels à partir de 1800 euros, la classe affaires est très attractive entre Paris et New-York» estime Patrick Malval. 

Avec un taux d'occupation de 80% et de 83% en BizBed, Openskies est satisfait de ses résultats récents. «Sur un marché ultra-concurrentiel nous avons réussi à maintenir nos revenus en grignotant des parts de marché. Alors que les grandes sociétés ont réduit la voilure en Business, les PME investissent plus» explique le responsable des ventes corporate d'Openskies.

Depuis mai 2015, d'ailleurs, les membres du programme PME d'Openskies de ses avantages sur les vols American et Iberia. L'effet de groupe de la joint-venture transatlantique avec American est l'un des grands atouts de BA pour séduire les PME mais aussi les touristes alors que la baisse de l'euro rend un voyage à Paris encore plus attractif pour les américains.

http://www.britishairways.com/fr-fr/information/partners-and-alliances/openskies

hublot openskies

openskies fauteuil 2015

salon openskies bar 2015

salon openskies bibliotheque 2015

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: