Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Les passagers pourront voyager gratuitement sur certains trajets de train en Espagne jusqu'au 31 décembre 2022.

La mesure a été approuvée par le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez en juillet et est entrée en vigueur le 1er septembre.

Le régime s'applique aux trajets sur les trains de banlieue et les itinéraires de moyenne distance de moins de 300 km, gérés par l'opérateur ferroviaire national Renfe.

Si le programme est également ouvert aux touristes internationaux, il s'adresse principalement aux gens qui prennent des navetteurs, avec des trains à grande vitesse et les billets simples ne sont pas inclus dans l'offre. L'initiative a été conçue pour atténuer l'impact de la crise du coût de la vie et également réduire l'empreinte carbone du pays, en encourageant les gens à prendre les transports en commun plutôt que la voiture.

Les passagers peuvent obtenir un pass ferroviaire via l'application Renfe ou aux guichets des gares. Une fois qu'ils ont sélectionné une gare d'origine/destination, un code QR est généré qui peut être utilisé comme ticket.

Ils doivent verser une caution de 10 € pour les trains de banlieue et de 20 € pour les trajets de moyenne distance. Ces frais seront remboursés lorsqu'au moins 16 voyages sont effectués au cours de la période de quatre mois.

La ministre espagnole des transports, de la mobilité et de l'agenda urbain, Raquel Sanchez, a tweeté que près de 100 000 personnes avaient utilisé la Renfe pour le premier jour d'accès gratuit, soit une augmentation de 50 % du nombre de passagers comparativement au même jour de l'année 2019.

En Madrid, casi 100.000 usuarios han utilizado las Cercanías de @Renfe en el primer día de la gratuidad, un 50% más que un día como hoy en 2019.

Agradezco el esfuerzo de trabajadores y trabajadoras desplegados en la red que han ayudado a que el sistema funcione con normalidad. pic.twitter.com/jN18JUSi1x

— Raquel Sánchez (@raquelsjimenez) September 1, 2022

Elle a ajouté dans un autre tweet :

« Les nouveaux pass sont utiles pour aider les classes moyennes et populaires et pour reconquérir les transports publics comme une alternative plus durable pour la mobilité quotidienne ».

Le gouvernement donne un exemple des économies ci-dessous : « un voyageur qui utilise le pass mensuel pour l'itinéraire moyenne distance Badajoz-Merida, qui coûte 153,20 € par mois, économisera 612,80 € pendant les quatre mois d'application de la mesure. Si le voyageur utilise actuellement le coupon de dix (31,80 € par mois), l'économie de quatre mois pour le trajet Badajoz-Mérida sera de 127,40 € et il pourra faire des trajets illimités.

Le programme, qui comprend un certain nombre d'autres réductions sur les transports publics, devrait coûter au gouvernement plus de 200 millions d'euros.

L'Allemagne a lancé une initiative similaire plus tôt cette année, offrant des billets à 9 € pour un mois de voyage sur les réseaux de transports publics locaux et régionaux.

L'Association des sociétés de transport allemandes (VDV) a indiqué que 52 millions de billets ont été vendus au cours du programme de trois mois et que 10 % des trajets effectués avec le billet à 9 € ont remplacé un trajet qui aurait autrement été effectué avec une voiture.

Le programme aurait permis d'économiser environ 1,8 million de tonnes d'émissions de CO2, les gens échangeant des voitures contre les transports en commun.

Pendant ce temps, le Royaume-Uni est frappé par une autre série de grèves ferroviaires, qui se dérouleront les 15 et 17 septembre, ainsi que par une augmentation des tarifs.

Rappelons que du fait de la grève en Ukraine (qui n'aurait jamais du se produire si les pays européens avaient fait respecter les accords de Mins), les émissions CO2 vont exploser en Europe du fait de la compensation de la baisse du gaz russe par les centrales à charbon allemandes et du fait de la maintenance des centrales nucléaires françaises...

Rappelons par ailleurs que du fait des investissement dans les énergies renouvelables au lieu du nucléaire l'Europe va émettre bien plus de CO2 dans les futures années particulièrement en hiver en faisant tourner les centrales à gaz/charbon quand les éoliennes/centrales solaires fonctionnent peu. On estime que les éoliennes ne produisent que 25% de leur capacité, du temps. Quant aux centrales solaires elles ne fonctionnent qu'avec un certain niveau d'ensoleillement et produisent quand il y a le moins de demande électrique soit en hiver.

Voir l'interview de Loic Le Floch Prigent qui explique le renchérissement que vont produire pour les particuliers ces nouvelles énergies et leur peu d'utilité pour réduire massivement les émissions de CO2.

  

SONDAGE

Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS