Partagez cet article :
Un vélo du service Veligo Location

La région Ile-de-France vient de dévoiler son plan vélo 2020. Au programme plus de parkings près des gares et des aides à l'achat...

La région Ile-de-France veut développer la popularité du vélo alors qu'il ne représente que 2% des mobilités. Pourtant les déplacements de moins de 3 kilomètres représentent 50% des déplacements en voiture et 2/3 des déplacements globaux en Ile-de-France. On voit bien que le vélo pourrait être un moyen de décongestionner fortement les voies automobiles et de réduire fortement les émissions de CO2.

«On a beaucoup investi par la passé sur les trajets loisirs et le développement de longues pistes cyclables qui ne sont pas toujours très utilisées. Nous avons décidé de repenser la stratégie vélo pour nous concentrer sur les trajets professionels. Tous les élus veulent nous accompagner et la grève a convaincu ceux qui restaient. On a investi 200 millions d'euros depuis 3 ans et avons financé pour 72 millions de voies vélos entre 2016 et 2019 soit 214 km. Nous totalisons aujourd'hui 627 km de pistes cyclables» a déclaré Valérie Pécresse, présidente du Conseil Régional d'Ile-de-France ce jour à Paris.

pecresse janvier2020

Valérie Pécresse. Crédit Photo : Business Traveler France

Priorité à l'écosystème vélo et aux aides à l'achat

Pour les prochaines années, le Conseil d'IDF veut privilégier l'écosystème autour du vélo et notamment l'achat de vélos électriques. Les franciliens peuvent désormais profiter d'une aide à l'achat de 500 euros pour un vélo à assistance électrique et de 600 euros pour les vélos cargo dédiés aux familles à partir du mois de février.

La région va également commander en février 500 vélos en sus pour son service de location de vélos à assistance électrique Véligo1. « L'objectif est d'atteindre 15000 vélos électriques d'ici la fin de l'année» a assuré Valérie Pécresse. 500 vélos car seront également commandés en juin 2020 avec une mise en service d'ici fin 2020.

La région va également lancer un appel à projets pour élargir l'aide à l'achat de vélos pour les handicapés mais également pour les kits d'électrification.

Plus de parkings près des gares

L'autre grande priorité de ce plan vélo est de déployer des parkings à vélos près des gares franciliennes. «D'ici 2025, nous voulons que toutes les gares d'Ile-de-France aient un parking vélos avec 50000 places disponibles. Nous visons même 100000 places de parking vélo d'ici 2030. Par ailleurs d'ici fin 2020 4000 places de stationnement sécurisées (avec abris ou des consignes) seront gratuites pour les abonnés Navigo annuel, Imagine R et les Seniors.

Au final ces initiatives devraient permettre de développer l'usage du vélo pour les trajets domicile-travail.

Malheureusement pas de pistes cyclable sécurisées comme à Paris

Il reste notamment un gros point noir : l'absence de stratégie cohérente pour les pistes cyclables.

A Paris, une première phase de création de pistes cyclables avec peu d'investissements (pistes à contrevoie, dans les couloirs de bus...) n'avaient pas permis une forte adoption du vélo. C'et depuis la mise en place de pistes cyclables sécurisées en dehors du trafic automobile ou en complément des trottoirs que l'adoption du vélo explose. On le note notamment sur la nouvelle piste sécurisée rue de Rivoli.

A ce titre la plupart des communes d'Ile-de-France sont vraiment à la traine.

A l'ouest de Paris par exemple on est étonné de l'absence de pistes cyclables sécurisées pour relier Paris depuis des villes de proche banlieue comme Neuilly, Puteaux, Suresnes Boulogne alors qu'elles seraient relativement simples à mettre en œuvre.

A la place on trouve des ponts autoroutes pour relier les deux rives de la Seine. Même le nouveau pont construit à Puteaux n'a pas été construit pour faciliter l'usage du vélo. 

La priorité reste encore trop souvent donnée aux voitures alors que le vélo permettrait comme le montre les statistiques d'éviter jusqu'à 50% des déplacements de moins de 3 kilomètres en voiture.

Aujourd'hui on compte seulement 880000 déplacements à vélo chaque jour sur un total de 28 millions en Ile-de-France. Une goutte d'eau!

1. L'offre Véligo coûte 40 euros par mois pendant une période à durée limitée soit 6 mois. Le tarif est de 20 euros par mois pour les étudiants, bénéficiaires améthyste, jeunes en insertion, bénéficiaires forfait gratuité-transport ou bénéficiaires réduction solidarité-transport) et peut-être financée à hauteur de 50% par l'employeur.

L’offre comprend la mise à disposition, l’entretien et la réparation du vélo. Le vélo est livré en point de location ou à domicile. Une assurance est proposée en sus à partir de 5,40 euros par mois. Le rachat des vélos n'est pas possible à la fin de la location. L'idée étant de faire découvrir aux franciliens l'offre de vélos électriques.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: