Que pensez-vous du projet de passe vaccinal?

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Le terrible massacre de Las Vegas qui a entrainé la mort d'au moins 59 personnes pourrait conduire à renforcer les contrôles de sécurité dans les hôtels américains

Le dernier bilan de la folie meurtrière d'un américain de 64 ans atteint 59 morts et 527 blessés. Il a tiré sur la foule lors d'un concert Country à Las Vegas avec plusieurs armes automatiques qu'il avait pu emporté tranquillement dans sa chambre.

Un véritable arsenal a été découvert par la police. Pas moins de 19 armes à feu ont été retrouvées à son domicile et 23 autres dans la chambre d'hôtel d'où il a tiré sur la foule. Ce drame a relancé le débat sur les armes à feu en vente libre aux Etats-Unis même si certains états fédérés ont des législations qui leurs sont propres comme à New York où un port d'armes est obligatoire pour celles qui sont assez petites pour être dissimulées.

Pour les voyageurs, ce drame pourrait avoir des conséquence alors que beaucoup se demandent comment une personne a pu emmener autant d'armes dans une chambre…

Le New York Times a ainsi indiqué qu'après les attaques terroristes de Mumbai en 2008, les hôtels indiens dont ceux détenus par des sociétés américaines ont commencé à utilisé des détecteurs d'explosifs, ses systèmes à rayon X et même des logiciels à reconnaissance faciale.

Aux Etats-Unis, de telles précautions sont rares et il est parfaitement légal de pouvoir emporter des armes dans sa chambre. A l'hôtel Mandalay Bay où le drame s'est produit, les armes sont uniquement interdites au niveau de l'étage du casino. Dans les hôtels Hilton, les armes sont interdites mais seulement dans les propriétés détenues et opérées par Hilton.

Les équipes de sécurité des hôtels sont également peu entrainées aux Etats-Unis selon les experts qui estiment que les hôtels privilégient l'intimité des hôtes par rapport à la sécurité qui consisterait à ouvrir les bagages pour voir s'ils contiennent des explosifs.

Le Mandalay Bay, un hôtel pourtant plus sécurisé

En tant qu'hôtel de casino, le Mandalay Bay était pourrait bien plus sécurisé ce qui n'a pas empêché un seul homme de tirer sur la foule amassée pour un concert de Country voisin.

« Le Mandalay Bay accueille 3,4,5 conventions par an et il n'est pas inhabituel que des hôtes emportent des containers dans leurs chambres » explique Stephen Bart, un expert de la sécurité dans les hôtels au Conrad Hilton College of Hotel à l'Université d'Houston a-t-il déclaré à Fox News.

« Les femmes de ménagent regardent pas le contenu lorsqu'elles nettoient la chambre au contraire. Elles sont formées pour respecter la vie privée des hôtels et ne pas interférer avec eux» explique-t-il.

Vers un renforcement de la sécurité dans les hôtels américains?

Ce crime de masse le plus grave aux Etats-unis de ces dernières années pourrait obliger les hôtels à mieux former leurs équipes pour reconnaitre des comportements suspects et vérifier les contenus des bagages estime de son côté Bruce McIndoe, président d'iJet International qui réalise des audits de sécurité dans les hôtels.

Mais d'autres ne s'attendent pas à de grands changements. Fred Del Marva, un consultant en sécurité pour les hôtels et casinos estime que l’installation de détecteurs de métaux dans les hôtels est impensable. « Cela ne fera pas» pense-t-il.

Auparavant le Mandalay Bay était connu pour son immense complexe tropical de 4,5 hectares avec plages de sable, espaces de détente, quatre piscines avec des vagues de presque 2 mètres, qui éclaboussaient 2,7 tonnes de sable importées de Californie. Aujourd'hui son nom est associé à un massacre. Nul doute que les hôtels américains vont se pencher sérieusement sur ces problèmes de sécurité.

Un criminel qui avait eu une citation mineure en justice

Il est à noter qu'en janvier 2016, Barack Obama avait promulgué plusieurs décrets pour limiter l’achat et le port d’armes, obligeant les vendeurs à vérifier les antécédents des acheteurs auprès d’une base de données du FBI et interdisant l’achat d’armes par les personnes reconnues comme malades mentales.

Donald Trump avait mis fin à cette dernière mesure en février. Cependant ce criminel n'avait pas d'antécédents judiciaires hormis une citation mineure affirme ABC News.

Le dernier bilan indique que ce drame a causé la mort d'au moins 59 personnes et de 527 blessés dont certains dans un état très grave selon le SUN.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

Vous aimez cet article/ ce site?

Aidez-nous en donnant via ce lien OKPAL