Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

turbulences avion 

De nouvelles études indiquent que les temps de vols vont augmenter du fait du changement climatique.  Par ailleurs, il pourrait y avoir plus de turbulences à l'avenir sur les vols…

Une étude révèle qu'alors «que l'impact de l'aviation sur le changement climatique est connu depuis longtemps, au contraire l'impact du changement climatique sur le secteur aérien a été découvert depuis peu».

Parmi les effets notables du changements climatiques on peut citer plus de restriction sur les décollages et une augmentation du nombre de turbulences. Le nombre de turbulences devrait augmenter de 40% d'ici 2050 du fait du changement climatique.

«Cela secoue beaucoup plus qu'avant entre l'Europe et le Brésil, l'Amérique Latine nous a confié récemment une hôtesse de l'air habituée de la route».

Du fait de l'augmentation de la différence de température entre les zones tropicales et les zones polaires, la vitesse du jet-stream va s'accentuer. Avec une hausse d'environ 15% de la vitesse prévue selon le professeur Paul Williams.

Lors d'un vol retour effectué du Mexique le 14/02 vers Paris, le temps de vol a été de 9H40 minutes soit bien moins que le temps moyen qui est de 10H40.

Durant tout le vol l'avion a eu des micro secousses du fait d'un temps relativement perturbé et de l'importante vitesse du jet-stream. Cette année, des événements météorologiques extrêmes ont eu lieu en Amérique avec un froid record et des chutes de neige au Mexique ainsi que dans les régions méridionales des Etats-Unis habituellement peu touchées par le froid. Cela est du notamment à l'effet El Nino très présent cette année.

Dans les prochaines années, l'augmentation de la vitesse du jet-stream aura des effets concrets: selon l'étude un vol aller-retour entre Londres et New York en hiver pourrait prendre plus de 7H contre moins de 5H20 au retour. Les compagnies aériennes vont devoir bruler plus de pétrole à l'avenir pour faire face à des vols plus longs. «Même si le secteur de l'aérien ne croissait pas, selon l'extrapolation de nos résultats, les compagnies (sur tous les vols transatlantiques) vont effectuer 2000 heures de vols supplémentaires et dépenser 7,2 millions de gallons de carburant en plus pour un coût de 22 millions de dollars et des émissions supplémentaires de 70 millions de kg de dioxyde de carbone, soit l'équivalent de la consommation de 7100 foyers britanniques. Nos résultats montrent l'évidence de l'interaction entre l'aviation et le changement climatique» a déclaré le professeur Paul williams.

Ce dernier assure que le changement du climat pourrait occasionner plus de retards des vols.

A titre d'information les meilleures places pour ne pas ressentir les turbulences sont près des ailes ou à l'avant de l'avion. Evitez l'arrière.

Il est à noter que les avions sont conçus pour résister à des turbulences très fortes, bien au delà du seuil de confort à bord d'une cabine. Le pilote a plusieurs options pour éviter une turbulence: changer légèrement de route ou d'altitude.

En cas de passage dans une turbulence, le pilote réduit généralement la vitesse de l'avion pour avoir plus de latitude en terme de marge de manœuvre (l'angle d'incidence est plus réduit en vitesse maximum). Il est à savoir que plus l'altitude d'un avion est élevée plus le domaine de vol d'un avion (plage entre la vitesse maximum et minimum) se réduit.

Les turbulences en avion peuveut ont eu lieu pour plusieurs raisons : passage à proximité d'un cumulonimbus (nuage d'orages qui peuvent dépasser le plafond de vol des avions), turbulences en air clair dues à des variations importantes de la température et des vents entre deux zones  (généralement au voisinage de la tropopause tropicale ainsi que dans la partie cyclonique du jet), passage à proximité d'un relief, dans le sillage des avions, couche de frottement lors d'atterrissage/décollage, inversion thermique…

On ne sait pas encore si du fait de l'augmentation des turbulences prévue à l'avenir, les normes de certifications des avions vont être renforcées…

Voir: les résultats de l'étude sur l'intensification des turbulences en hiver pour les vols transatlantiques.

Voir:  l'article de recherche publié dans Environmental Research Letters

Informations sur la prévision des turbulences:

http://www.turbulenceforecast.com

https://sites.google.com/site/acnetworkweather/home/north-atlantic

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: