Partagez cet article :

Le groupe Qantas a déclaré s’être engagé à atteindre des émissions nettes de carbone à zéro d’ici 2050.

Le groupe s'est engagé à limiter ses émissions nettes à partir de 2020, précisant qu'il doublerait «immédiatement» le nombre de vols compensés et investirait 50 millions de dollars australiens (34,25 millions de dollars américains) sur 10 ans afin de contribuer au développement d'un «marché du carburant d'aviation durable».

Réduire les émissions nettes de carbone

Le groupe Qantas indique qu'il s'est fixé pour objectif de limiter les émissions nettes de carbone aux niveaux de 2020 et d'atteindre l’objectif zéro pour les émissions nettes de carbone d'ici 2050.

Le groupe a déclaré que Qantas, Jetstar Australia et Nouvelle-Zélande, Qantas Link et Qantas Freight compenseront toute croissance des émissions des activités nationales et internationales à partir de 2020.

Cela inclut la compensation de toutes les émissions nettes du projet Sunrise, le projet de Qantas d’opérer des vols sans escale de la côte est de l’Australie à destination de Londres et de New York, si le projet se réalisait. Qantas vient de terminer son premier vol de recherche ultra-longue distance entre New York et Sydney, à la mi-octobre.

Cela s'étendra également aux liaisons intérieures, et le groupe a déclaré que la croissance de ses «liaisons clés» comme Melbourne-Sydney serait neutre en carbone.

Compensation des vols

Dorénavant, Qantas et Jetstar doubleront le nombre de vols compensés en «faisant correspondre chaque dollar dépensé par les clients qui cochent la case pour voler neutre en carbone».

Selon Qantas, environ 10% des clients réservant leurs vols sur le site Web de la compagnie choisissent de compenser leurs vols et ceux qui décident de cocher une case pour compenser un vol chaque minute peuvent également gagner 10 points Qantas par dollar australien dépensé (0,69 USD) compensation. Au cours de l'exercice 2019, les clients de Qantas ont compensé 150 000 tonnes de carbone, ce qui équivaut à retirer 55 000 voitures de la route.

Qantas a déclaré que cet investissement supplémentaire consistant à doubler le nombre de vols compensatoires permettrait à Qantas Future Planet, le compensateur de la compagnie aérienne, de soutenir davantage de projets environnementaux et de conservation en Australie et dans le monde.

Les projets de compensation de carbone existants de Qantas Future Planet incluent la protection de la Grande Barrière de Corail, la collaboration avec les communautés autochtones pour réduire les incendies de forêt en Australie occidentale et la sécurisation de plus de 7 000 hectares de forêt indigène de Tasmanie.

Carburant d'aviation durable

Qantas a également annoncé qu’il investirait 50 millions de dollars australiens (34,25 millions de dollars américains) au cours des dix prochaines années afin de contribuer au développement d’une industrie durable des carburants pour avions.

Selon la compagnie aérienne, le carburant d’aviation durable peut réduire les émissions de carbone de 80% par rapport au kérosène traditionnel, mais son prix est presque le double de celui du carburant actuel. Qantas a indiqué qu'il travaillerait avec les gouvernements et les partenaires du secteur privé pour soutenir le développement du carburant d'aviation durable en Australie et à l'étranger afin de «le rendre plus viable et d'accroître la demande dans l'ensemble du secteur».

En plus du carburant durable, Qantas a déclaré qu'il continuerait également à réduire les émissions grâce à des investissements continus dans des avions plus économes en carburant, des opérations plus efficaces telles que le roulage monomoteur et une «planification de vol plus intelligente» pour réduire la consommation de carburant.

La compagnie aérienne australienne prévoit de remplacer sa flotte de Boeing 747 d'ici la fin de 2020 par des Boeing 787 Dreamliners qui consomment 20% de carburant en moins que des appareils de taille similaire et sont donc plus économes en carburant.

Entre-temps, Jetstar commencera également à recevoir ses 18 avions A321neo LR entre 2020 et 2022. La compagnie aérienne indique que les A321neo LR sont plus économiques en carburant, avec une réduction de 15% de la consommation de carburant et des émissions de CO2.

Le groupe Qantas a déclaré qu'il continuerait à travailler avec les constructeurs d'aéronefs et de moteurs sur la technologie de prochaine génération pour la réduction des émissions, mais ils admettent que des innovations telles que pour les moteurs d'avion électriques il faudra «encore attendre quelques temps».

Le groupe vise également à éliminer 100 millions de plastiques à usage unique d’ici 2020 et à réduire de 75% les déchets qui aboutissent dans les décharges en 2021.

Le PDG de Qantas Group, Alan Joyce, a déclaré que l'objectif à long terme d'une neutralité nette en carbone à l'horizon 2050 est «ambitieux, mais réalisable».

«Les préoccupations concernant les émissions et le changement climatique sont réelles, mais nous ne pouvons pas perdre de vue la contribution du transport aérien à la société et à l’économie. L’industrie a déjà fait beaucoup de chemin pour réduire son empreinte et la solution n’est pas simplement de «voler moins» mais de la rendre plus durable.

«Qantas compense tous ses besoins en matière de voyages, tout comme nombre de ses clients. En faisant correspondre leurs efforts, nous espérons que cela encouragera encore plus de gens à compenser et que le programme continuera à se développer », a-t-il ajouté.

D'autres compagnies aériennes dans le monde ont cherché des moyens de rendre l'industrie du transport aérien plus durable grâce à des mesures telles que l'augmentation de l'utilisation de biocarburants et la mise au point de programmes d’avions électriques.

https://www.qantas.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut