Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Les citoyens de plusieurs pays dont la France devront désormais effectuer une quarantaine pour entrer au Royaume-Uni...

À partir de 4 heures demain (samedi 15 août), les personnes se rendant au Royaume-Uni en provenance de France, des Pays-Bas, de Monaco, de Malte, des îles Turques et Caïques et d'Aruba devront s'auto-isoler.

Le ministère des Transports (DfT) a déclaré que «le Joint Biosecurity Center et Public Health England ont indiqué un changement significatif du risque de coronavirus (Covid-19) dans les six destinations, conduisant les ministres à les retirer de la liste actuelle des couloirs de voyage».

Le ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth (FCO) a également mis à jour son site Web, pour déconseiller tout voyage sauf essentiel vers la liste des destinations ci-dessus.

«Les données de la France montrent qu'au cours de la semaine dernière (du 7 au 13 août), il y a eu une augmentation de 66% des nouveaux cas signalés et une augmentation de 52% du taux d'incidence hebdomadaire pour 100 000 habitants, ce qui indique une forte augmentation de Covid-19 », A déclaré le DfT.

«Il y a eu une augmentation constante du nombre de nouveaux cas signalés aux Pays-Bas au cours des quatre dernières semaines, avec une augmentation de 52% des nouveaux cas signalés entre le 7 et le 13 août. Au cours de la semaine dernière, il y a eu une augmentation de 273% nouveaux cas signalés aux îles Turques et Caïques et augmentation de 1 106% des nouveaux cas signalés à Aruba. Malte a enregistré une augmentation de 105% des nouveaux cas signalés au cours des 7 derniers jours. »

De nouveaux corridors ont été mis en place au Royaume-Uni depuis le 10 juillet : ils permettent aux voyageurs arrivant de certaines destinations d'entrer dans le pays sans avoir à s'isoler.

La liste a été élargie le 24 juillet, mais le lendemain, l'Espagne a été réinscrite sur la liste de quarantaine en raison d'une augmentation des cas dans le pays, et des mesures d'auto-isolement ont également été imposées aux arrivées d'Andorre, de Belgique et des Bahamas la semaine dernière.

Le DfT a déclaré que «les personnes qui prévoient de voyager à l'étranger doivent être conscientes que des perturbations sont malheureusement possibles, afin de protéger la santé publique, et le gouvernement est prêt à retirer rapidement les pays de la liste des couloirs de voyage si le risque pour la santé publique des personnes revenant d'un un pays particulier sans auto-isolement devient trop élevé ».

La liste actuelle des couloirs de déplacement peut être consultée ici.

Comme notre éditeur grand public Alex McWhirter l'a rapporté la semaine dernière, les clients arrivant au Royaume-Uni viaEurostar depuis l'Europe continentale doivent être conscients qu'ils peuvent être mis en quarantaine, même si leur point de départ d'origine n'est pas l'une des destinations concernées.

Le Royaume-Uni s'offusque du laisser-aller migratoire de la France

Par ailleurs le Royaume-Uni s'est plaint ces dernières semaines du laisser-aller de la France en matière d'immigration et du nombre inacceptable de migrants traversant la Manche depuis la France ces dernières semaines. .

Le Royaume-Uni veut rendre la traversée de la Manche impraticable.

Dan O’Mahoney, un ancien de la Royal Marine, aura pour « responsabilité principale de rendre la Manche impraticable pour les traversées de petites embarcations », a annoncé le ministère de l’Intérieur britannique dans un communiqué.

En France, le gouvernement actuel est incapable de sécuriser les frontières du pays pour limiter le nombre de migrants, l'Europe étant en charge de la surveillance des frontières externes de la zone Schengen et celles-ci étant de véritables passoires.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: