Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 65 ans?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Refuser et s'abonner.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Les libertés publiques ont été fortement mises à mal ces 5 dernières années avec la discrimination des non vaccinés et le passe vaccinal. Quels sont les candidats à la présidentielle qui sont contre les passes sanitaires/vaccinaux et pour la liberté?

Comme l'indique le Collectif La Brède dans un article de Atlantico, la « critique de l'action d'Emmanuel Macron en matière de libertés publiques a été absente du débat présidentiel chez ses adversaires ».

Et pourtant les restrictions de libertés ont été immenses pour les français ces 5 dernières années.

Comme le note le collectif la Brède, « ce qui avait eu lieu hier, avec le mépris du million, sur l’instant, de Français manifestant pour « La Manif pour tous », s’est reproduit avec le mépris du million, cumulé, de Français manifestant pour « les Gilets jaunes » ou présentés comme « anti-vax ». Au mépris des libertés publiques (droit de manifester, liberté de consentement en santé, subordination de jouir de libertés à un « passe ») s’est ajouté le mépris des droits du Parlement. Macron aura été le recordman du recours aux ordonnances, du recours aux procédures accélérées, du recours aux votes bloqués. L’Assemblée nationale à la majorité LREM théorique aura été à la fois chambre d’enregistrement, ce qui est déjà le mépris de sa propre majorité, et chambre unique, ce qui aura été le mépris du bicaméralisme à la française, par l’indifférence au Sénat ».

Durant ces 5 dernières années on a assisté à « une normalisation unique en Démocratie de la surveillance et de l'encadrement des citoyens par la peur et la coercition » note Frédéric Mas.

Le summum de ces mesures liberticides a été la mise en place du passe sanitaire puis du passe vaccinal qui ont stigmatisé et discriminé de fait une grande partie des français par rapport à leur opinion.

Une grande partie des français avait en effet choisi de ne pas se faire vacciner avec les vaccins ARNm cette technologie n'ayant pas fait ses preuves et étant encore en phase d'essai III.On a même qualifié ces français d'antivax, ce qui est une bêtise sans nom alors qu'ils sont tous majoritairement vaccinés. Ne pas se vacciner avec un vaccin phase III c'est au contraire suivre la science et attendre que ces vaccins soient réellement prouvés comme sûrs dans les faits vi ala fin des études scientifiques (la procédure d'homologation des vaccins ARNM a été d'une rapidité jamais vue dans le monde de la science au contraire de ce qui se fait habituellement en contredisant la science).

Mais hormis le passe sanitaire on peut aussi parler de la loi Avia ou du Digital Act européen ou de la loi de sécurité globale attentatoire à la liberté de la presse par certaines dispositions. Le choix d'avoir géré la crise via un régime d'exception est également grave alors qu'il a mis en parenthèse la Démocratie pendant les deux ans de la pandémie, un choix autoritaire inquiétant pour l'avenir de la France. « Des mesures proportionnées auraient dû se limiter dans le temps et en fonction d’objectifs clairs, au lieu d’être prolongées pendant pratiquement deux ans et voir ses principales dispositions intégrées au droit commun. Au lieu de ça, l’exécutif a entretenu la panique sanitaire pour prolonger l’exception politique afin de lui donner les mains libres pour la gérer le mieux possible » s'inquiète Frédéric Mas.

Selon le Collectif La Brède, « il n’existe plus de contrôle à ces actions liberticides de l’Etat dans la mesure où le Parlement n’est plus un pouvoir séparé, au sens de Montesquieu, et où l’expression des contre-pouvoirs juridictionnels -qui ont été sollicités (explosion des recours devant le Conseil d’Etat)- a été dévoyée par les nominations individuelles « Macron compatibles » à leur tête. L’Etat macronien n’a donc plus à craindre de personne. C’est le temps de la minorité majoritaire ».

Alors que le passe vaccinal a été suspendu mais reste toujours demandé dans les hôpitaux au mépris de l'égalité de traitement face à la maladie, quels sont aujourd'hui les candidats à la présidentielle contre le passe?

Valérie Pécresse, Yannick Jadot, Anne Hidalgo et Emmanuel Macron sont pour le passe

Tout d'abord ceux qui sont pour la mise en place ce passes sanitaires/vaccinaux sont Valérie Pécresse, Yannick Jadot, Anne Hidalgo et Emmanuel Macron. Yannick Jadot de son côté ne recommande pas le passe vaccinal mais les écologistes sont pour la vaccination obligatoire. Ce qui revient quasiment au même et est donc contradictoire. Le PS est également pour la vaccination obligatoire de même que Valérie Pécresse et le parti les Républicains comme le note RTL. Le passe sanitaire est cependant loin de faire l'unanimité chez les Républicains alors que des sénateurs avaient demandé la levée au plus vite du passe. Deux tiers des députés LR s'étaient par ailleurs abstenus lors de la transformation du passe sanitaire en passe vaccinal. Bizarrement le parti les Républicains a décidé d'aller à l'encontre des valeurs de liberté/libéralisme traditionnellement défendues par la droite. Aux Etats-Unis les Républicains ont été opposés majoritairement opposés au passe et à l'obligation vaccinale. La droite française se démarque donc en étant plus proche des Démocrates américains sur ce point étrangement.

Marine Le Pen, Eric Zemmour, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle, Jean-Luc mélenchon, Nathalie Arthaud, Fabien Roussel, Philippe Poutou sont contre le passe

Ceux qui sont contre le passe vaccinal et souhaiteraient le retirer une fois au pouvoir sont Marine Le Pen, Eric Zemmour, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle, Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud (voir cet article ), Fabien Roussel, Philippe Poutou. Ils sont également opposés à la vaccination obligatoire sauf pour personnes ayant des comorbidité et de plus de 65 ans pour Zemmour (voir cet article).

La liberté est une valeur sacrée de l'histoire Démocratique de l'Occident et le passe sanitaire/Vaccinal a été la pire tentative de supprimer les libertés aux citoyens de notre pays. J'incite donc nos lecteurs à voter pour des candidats défendant les plus hautes valeurs de liberté et engagés contre le passe vaccinal qui est une mesure discriminatoire abjecte et qui préfigure de nouvelles mesures digitales liberticides. Car voyager c'est avant tout être libre.

« Comme le disait Hayek dans la route de la servitude, la société militaire, c’est-à-dire celle où le politique ordonne le monde social sous prétexte de la menace, est l’exact inverse de l’ordre politique libéral » conclut Frédéric Mas.

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 65 ans?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS