Partagez cet article :

Radisson a connu de grands changements en 2018. En mars, la société a changé de nom et est passée de Carlson Rezidor Hotel Group (un titre issu de la fusion entre Carlson, basé à Minneapolis, et Rezidor, à Bruxelles), en Radisson Hotel Group, cherchant à capitaliser sur la marque Radisson.

Puis, en novembre 2018, le géant de l’hôtellerie a été racheté par un groupe beaucoup plus important, le Chinois Jin Jiang, qui comptait alors 8 700 hôtels dans son portefeuille, contre 1 400 pour Radisson.

Le rachat a donné l’occasion d’avoir accès à un «client transformateur du secteur» qui «transformera finalement notre façon de faire des affaires», a déclaré le directeur du développement de Radisson, Elie Younes, à Business Traveler.

«Ils ont un programme de fidélité qui compte 150 millions de clients et qui réservent une chambre toutes les 0,6 secondes. La partie transformatrice consiste à avoir accès à cela et à en transférer une partie dans nos hôtels» nous a-t-il expliqué.

Les hôtels Radisson ont commencé à être ajoutés à la plateforme de réservation globale de Jin Jiang, We Hotel. Part ailleurs, les programmes de fidélisation du groupe, Radisson Rewards et We Hotel Prime, travaillent sur de nouveaux avantages localisés et spécifiques aux hôtels.

Les deux groupes également lancé son premier hôtel co-brandé, un Radisson Blu à Francfort, qui offre des informations traduites en mandarin, la possibilité de payer avec China UnionPay et qui propose des thés chinois, des chaînes de télévision, des journaux et de nouveaux plats au restaurant. Les employés ont également suivi une formation en hôtellerie de trois mois à Shanghai.

«Actuellement, nous avons identifié 40 hôtels [pour le co-branding]», a déclaré Youes.

«Est-ce que cela signifie que nous allons nous arrêter là? Non, mais nous devons d'abord les piloter. Le défi est qu’il sera difficile de quantifier immédiatement le résultat : je pense qu’il faudra 18 mois avant que nous puissions dire que cela fonctionne ou que nous devons nous adapter. Mais nous sommes engagés. Le bon sens suggère que cela devrait fonctionner, mais que cela doit être mis en pratique» expose-t-il.

Tous les hôtels sont situés en Europe et Radisson n’a actuellement qu’une petite présence en Chine, avec une vingtaine d’hôtels.

«Ce n'est pas assez», selon Younes.

«Nous avons un grand plan de rattrapage massif. Ce que nous avons compris, c’est que vous ne pouvez pas faire les choses normalement, vous devez faire les choses de façon radicale pour les rattraper. Nous nous associons à Jin Jiang et à deux de ses filiales, Platinum Hotels et Vienna Hotels. À travers ces deux plates-formes, le groupe développe 600 à 700 hôtels par an. Nous avons donc annoncé à ces plateformes: voici nos marques trois étoiles - Park Inn et Radisson - et voici un contrat-cadre visant à les développer en Chine. Nous avons maintenant un accord de franchise avec eux pour accélérer radicalement le plan de rattrapage en Chine, de manière à permettre la création de 700 hôtels au cours des trois prochaines années. Ce qui est un objectif très ambitieux, certains diront même fou, mais comme je l'ai dit, nous devions le faire différemment. Ce n’est pas normal, une croissance organique. C’est avec ces deux moteurs que nous allons faire cela et améliorer la portée mondiale de nos activités, via la Chine» ajoute-t-il.

 Radisson Blu fait partie des plus grandes marques quatre étoiles d'Europe, selon Younes, avec environ 200 hôtels. Le groupe prévoit également d'accélérer sa croissance en Europe. Il a créé récemment une entreprise commune pour exploiter les hôtels Radisson et Radisson Red en Allemagne et en Autriche.

Mais Younes pense que trouver de nouvelles propriétés sur le marché européen est une «chasse au trésor» difficile dans laquelle tous les grands groupes hôteliers se font concurrence. L’Afrique est « plus excitante en termes d’évolution transformatrice».

Il y a actuellement 40 hôtels Radisson ouverts en Afrique et 40 en développement . Le groupe a récemment ouvert sa troisième propriété à Nairobi, un Radisson Blu long séjour, et aannoncé son intention de faire ses débuts en Tunisie et en Éthiopie. La première marque Radisson Red axée sur le design ouvrira ses portes à Johannesburg en 2021 (elle fera également ses débuts à Londres l’année prochaine).

«C’est énorme, le potentiel est énorme. Nous surestimons et sous-estimons l’Afrique en même temps », a déclaré Younes, soulignant le besoin de bons hôtels quatre étoiles.

«Nous le surestimons parce que nous sommes enthousiastes et disons:« allons faire des affaires en Afrique! ». Vous réalisez à quel point il est difficile de faire des affaires là-bas. C’est un peu plus compliqué, c’est dur, vous devez donc être prêt. Mais le potentiel est inexploité et c’est énorme. Le problème, ou le défi, est de pouvoir le regarder avec le bon objectif. L'Afrique c’est du long terme. C’est un jeu de dix ans, il faut sacrifier, s’engager, il faut des gens sur le terrain, il faut comprendre la culture. C’est un processus que vous devez suivre. Affaires ou loisirs, cela dépend. Si vous êtes au Nigeria, c’est Business, si vous allez en Afrique du Sud ou en Tanzanie, le marché loisirs est plus important. L’Afrique n’est pas un pays, c’est 52 pays. Il faut donc y voir 52 opportunités plutôt qu’une «stratégie pour l’Afrique» assure-t-il.

Un autre développement récent a été le lancement d’un nouveau site Web et d’une nouvelle application qui permettent aux clients potentiels de voir et de réserver l’ensemble des établissements de marques Radisson : une option proposée depuis longtemps par la plupart des grands groupes hôteliers.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: