Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Retraites : le gouvernement continue à ne pas écouter les français

Retraites : le gouvernement continue à ne pas écouter les français

Le trafic sera très perturbé le 7 février dans les transports alors que le gouvernement refuse d’annuler sa réforme à laquelle plus de 70% des français s’opposent…

Notre dernier sondage auprès de 1571 lecteurs montre qu'à ce jour 70,5% (1108) des votants sont opposés à la réforme des retraites et au passage de la durée légale de 62 à 64 ans.

Le JDD a effectué un sondage ce week-end qui montre des chiffres similaires.

Le dernier sondage publié ce dimanche 5 février fait état de 69% de français défavorables à cette réforme, soit des chiffres très similaires à notre sondage.

Le président du Conseil d’Orientation des retraites a lui même contesté les arguments du gouvernement à l’Assemblée en déclarant que les dépenses de retraite sont globalement stabilisées et à très long-terme elles diminuent dans 3 hypothèses sur 4 ». On voit donc que cette réforme est voulue par une infime minorité au risque de bloquer la France.

Même le Financial Times critique la réforme poussée par le gouvernement

Et la semaine passée, le Financial Times qui n’est pourtant pas un journal de gauche titre : « Partir à la retraite à 62 ans, les français ont tout à fait raison ».

Le journaliste indique en fin fin d’article « il n'est pas convaincant de voir des ministres, des économistes et des chefs d'entreprise exhorter tout le monde à continuer à travailler. Ceux qui demandent cette réforme sont les personnes qui vivent le plus longtemps et qui sont les mieux rémunérés de France. Contrairement à la plupart des employés, ils retirent du statut et du plaisir de leur travail. Voici mon projet de proposition pour la réforme des retraites françaises : faire travailler les 10 % des mieux rémunérés jusqu'à, disons, 67 ans. Comme ce sont les plus gros contribuables, cela devrait contribuer à reconstituer le système et laissez les gens ordinaires s'amuser pendant qu'ils le peuvent encore». Tout est dit sur le désir de passer cette réforme par une infime minorité qui d'ailleurs ne va pâtir des grèves et du blocage du pays contrairement à la majorité des employés.

En attendant la France est encore bloquée le 7/02 car le gouvernement refuse d'entendre les français

Les Français vont encore devoir vivre des journées difficiles du fait du désir d’un minorité de passer cette retraite qui est populaire auprès de moins d’un tiers des français et menée avant tout pour satisfaire les 1% les plus riches.

1 TGV sur 2 à la SNCF

Au niveau des transports la SNCF a annoncé que seulement 1 TGV sur 2 circulerait en moyenne dont 2 sur 5 sur le réseau Nord, OUIGO et Est, 1 sur 2 dans l’est et 1 sur 3 sur l’Atlantique. Au niveau des TER 3 trains sur 3 circuleront et « le trafic sera très perturbé dans toutes les régions ». A l’international, la situation sera pire que pour la journée de grève de la semaine passée on comptera 3 Eurostar sur 4, 1 Lyria sur 2 et le trafic Thalys sera légèrement perturbé.

On comptera 1 RER A/B sur 2, 1 RER C/H/J./K/L/N sur 3, 1 RER E/P sur 5, 1 RER R sur 5 et 1 RER D sur 6. Le service sera normal pour les Tramways T4/11/13.

Trafic très perturbé à la RATP

La RATP prévoit un trafic très perturbé sur avec des horaires réduits le soir avec 1 RER A sur 2 pour le réseau RATP et 1 RER B sur 3 aux heures de pointe 1 sur 2 aux heures creuses au nord et Chatelet et 1 sur 2 au sud. On comptera 1 Tran sur 3 pour la ligne 3, 5, 6,7, 8, 10, 12, 13, 1 train sur 2 pour la ligne 2 et 7 bis, 11, 2 trains sur 3 sur la ligne 9 et un trafic normal sur la ligne 3 bis 1 et 14.

1 vol sur 5 annulé à Orly

Dans l’aérien la DGAC a demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vol de 20% pour le 7 février. On voit donc que le pays sera quasiment à l’arrêt demain par la faute de quelques politiques et hauts fonctionnaires qui veulent voter une réforme dont les français ne veulent pas.

L'Opinion, un journal Libéral conclut  : « Mesdames, Messieurs qui nous gouvernez, la chienlit (la crise des gilets jaunes produit encore ses effets) n’est pas une méthode de discussion politique dans une puissance mondiale qui prétend garder son rang ! Le décrochage de la France est aussi le résultat de cette piètre méthode de gouvernance…».

Nous sommes tout à fait d'accord. Le gouvernement doit représenter la majorité et non s'y opposer et devrait supprimer cette réforme impopulaire au plus vite.


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :
Newsletter
S'inscrire à la newsletter