Partagez cet article :

Rivages du Monde vient de racheter la société belge All Ways positionnée comme elle sur le marché des croisières culturelles. La compagnie de croisières française va par ailleurs fortement étoffer son offre vers l’Amérique en 2019... 

Rivages du Monde vient de passer une nouvelle étape en reprenant la société belge All Ways, un grand acteur du marché des croisières maritimes et fluviales en Belgique. La société All Ways réalise un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros pour 22 salariés contre 51 M2 et 45 salariés pour Rivages du monde.

« Nous avons désormais un petit Rivages du monde sur le marché belge qui propose une même gamme de produits que nous et le même concept. Ce rachat va nous permettre de proposer un vrai produit belge à la fois francophone et néerlandophone pour la population flamande » explique Alain Souleille président de Rivages du Monde.

Pour le croisiériste, c’est une étape importante alors qu’il propose principalement des croisières francophones. « La plupart de notre offre est francophone hormis pour nos croisières sur le Mékong où nous proposons des offres aux clients de langue allemande et anglaise » précise Alain Souleille.

Nombreuses nouveautés en Amérique...

Hormis la Belgique, Rivages du Monde va fortement se développer en Amérique pour la saison 2019. Il va notamment relancer ses croisières sur le St Laurent avec des départs en juin, juillet et septembre. Elles avaient été suspendues il y a 4 ans suite aux problèmes financiers de l’armateur.

En Amériques, Rivages du Monde va également reprendre des croisières en Alaska au coeur des fjords et de glaciers au départ de Seattle et va lancer une croisière Yachting à Cuba de Cinfuegos à la Havane ainsi qu’une croisière sur le Canal de Panama eau au Costa Rica à bord ‘un trois mats.

Rivages du Monde s’implante aussi pour la première fois en Equateur, un pays en vogue actuellement avec une expédition aux Galapagos au départ de Quito et une croisière dans la forêt amazonienne.

napo equateur rivages du monde

« J’ai voulu faire les choses différemment pour cette nouvelle croisière en Amazonie sur le Rio Nato et partir depuis l’Equateur » précise Alain Souleille.

La Croisière en Patagonie, un grand classique sera toujours à l’ordre du jour dans un navire de 97 cabines (départs en février et mars 2019) avec une possibilité d’extension sur les chutes d’Iguaçu au départ de Buenos Aires.

...et en Europe

Parmi les grandes nouveautés en Europe, on peut citer une croisière sur le Douro, une croisière côtière en Espagne de Malaga à Portimao, une croisière en Bohème et en Suisse sur l’Elbe et une croisière unique sur le lac Baïkal en juin 2019.

baikal

La Coupe du Monde pour redorer l'image de la Russie

En Russie, l’un des pays de coeur de la société, la croisière de Moscou à St Pétersbourg va offrir un peu plus de temps à Moscou, une « ville qui a beaucoup changé et très demandée des clients » :  3 jours sont prévus dans la ville dont 1 jour à Serguiev Possad, le Vatican russe.

« Nous attendons beaucoup de la Coupe du Monde et espérons que cet événement va redorer le blason de la Russie avec un message un peu plus positif » espère Alain Souleille.

Alors qu’auparavant le groupe ne proposait pas moins de 3 bateaux chaque année en Russie, l’activité s’est réduite ces dernières années même si cela n’est pas du qu’à la conjoncture géopolitique. « Les flottes de bateaux fluviaux se sont modernisées et sont montées en gamme d’où une augmentation des prix et un trafic moindre. Cela va plutôt dans notre sens » estime Alain Souleille.

Rivages du Monde parie sur l'Egypte

Enfin dernière nouveauté d’importance, Rivages du Monde va proposer une croisière en Egypte de Louxor à Abu Simbel dans un petit bateau de 32 cabines. Le groupe ne prend ainsi pas trop de risque avec cette offre limitée alors que les tour-opérateurs sont revenus timidement en Egypte ces derniers mois suite à l’apaisement du pays.

En terme d’avenir à la question de savoir si l’énergie électrique pourrait faire son apparition dans les bateaux de croisière fluviaux, Alain Souleille n’a pas de réponse. Les bateaux de croisière sont critiqués parfois par les associations écologiques pour leur impact sur l’environnement. Les bateaux de croisière fluviale sont bien moins critiqués du fait de leur petite taille et c’est justement aussi pour cela qu’ils pourraient être parmi les premiers à tester l’énergie électrique.

Il est à noter que le 1er juin sera inauguré à Saverne en Alsace le premier bateau fluvial à propulsion électrique. Une petite révolution qui pourrait bien déboucher sur un important marché à l’avenir comme au niveau de voitures ou des scooters électriques très en vogue actuellement…

http://rivagesdumonde.fr

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut

Cliquez ci-dessus pour voir la nouvelle cabine