Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Rolls Royce teste un réacteur à hydrogène

Rolls Royce teste un réacteur à hydrogène

Rolls-Royce et EasyJet ont réalisé le premier essai au monde d'un moteur d'avion moderne alimenté à l'hydrogène.

Le test a eu lieu dans une installation d'essai extérieure au MoD Boscombe Down, au Royaume-Uni, à l'aide d'un moteur à réaction régional Rolls-Royce AE 2100-A converti.

Le test au sol a été effectué à l'aide d'hydrogène vert fourni par l’EMEC (Centre européen de l'énergie marine), généré à partir d'énergie renouvelable dans leur installation de production d'hydrogène et de test de marée à Eday dans les îles Orcades, au Royaume-Uni.

Suite à l'analyse des premiers essais au sol du concept, le partenariat prévoit une série d'autres essais sur banc menant à un essai au sol à grande échelle d'un moteur à réaction Rolls-Royce Pearl 15.

L'hydrogène est considéré comme un objectif à moyen et long terme pour décarboner le secteur de l'aviation, mais il reste des obstacles technologiques importants à surmonter, notamment le stockage de l'hydrogène à bord des avions.

Comme l'indique Airbus, « l’hydrogène peut fournir plus d'énergie en masse que le kérosène, mais il fournit moins d'énergie en volume. À pression atmosphérique et température ambiante normales, il faudrait environ 3 000 litres d'hydrogène gazeux pour obtenir la même quantité d'énergie qu'un litre de kérosène ».

Rolls Royce ajute : « bien que l'hydrogène puisse également être utilisé directement comme carburant dans une turbine à gaz, il est susceptible d'être utilisé pour les vols plus courts, là où l'autonomie de l'avion est plus courte. Compte tenu des limitations de volume liées au stockage de l'hydrogène et de la densité de puissance limitée des piles à combustible, pour les turbines à gaz à longue portée, les carburants d'aviation durables (SAF) resteront la solution la plus probable à l'avenir. L'hydrogène offrira une option pour des vols à plus courte portée et a le potentiel d’être utilisé sur des vols plus longs à mesure que la technologie sera éprouvée et que le carburant hydrogène deviendra plus facilement disponible ».

hydrogene schema rolls royce

Cette disponibilité d'hydrogène est dépendante des sources d’énergies renouvelables si l'on veut éviter les effets carbone de la production. L'hydrogène est un gaz (et un liquide) incolore, mais les « couleurs » font référence à la manière dont il est produit. Si l'hydrogène est créé à partir de gaz naturel, il est appelé « hydrogène gris ». Si le CO2 est capturé pour créer le carburant (produit par vaporeformage du méthane adjoint d'une capture du dioxyde de carbone), il s'agit alors d'« hydrogène bleu » (« l'hydrogène noir » et « l'hydrogène brun » sont produits à partir du charbon). L'objectif est d'utiliser de l'« hydrogène vert », produit à partir de sources d’énergies renouvelables.

« Le succès de ce test d'hydrogène est une étape passionnante. Nous n'avons annoncé notre partenariat avec Easyjet qu'en juillet et nous avons déjà pris un départ incroyable avec cette réalisation historique. Nous repoussons les limites pour découvrir les possibilités zéro carbone de l'hydrogène, ce qui pourrait aider à remodeler l'avenir du vol » a déclaré Grazia Vittadini, directrice de la technologie chez Rolls-Royce.

« C'est un véritable succès pour notre partenariat. Nous nous engageons à continuer à soutenir cette recherche révolutionnaire car l'hydrogène offre de grandes possibilités pour différentes gammes d'avions, dont ceux utilisés par Easyjet. Ce sera un énorme pas en avant pour relever le défi de 0 émissions d'ici 2050 » a ajouté Johan Lundgren, PDG d'Easyjet.


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :
Newsletter
S'inscrire à la newsletter