Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Ryanair ouvre des filiales en Europe

Ryanair ouvre des filiales en Europe

Ryanair, la low-cost irlandaise a annoncé de bons résultats l'an passé malgré de nombreuses annulations de vols . Ryanair mise sur une croissance organique pour son développement notamment via l'ouverture de filiales en Europe…

Malgré de nombreuses annulations de vols dues à des raisons non clairement expliquées par la compagnie (certains ont pointé un manque de pilotes), Ryanair a réussi à afficher d’excellents résultats pour son exercice 2017-2018. Elle a publié un bénéfice net de 1,45 milliard en hausse de 10% par rapport à l’an passé et affiche une confortable marge nette de 20%. Ceci alors qu’elle a annulé des millions de vols à l’automne 2017. Ryanair a par ailleurs transporté 130,3 millions de passagers soit une hausse de 9% par rapport à l’an passé et malgré le fait que 25 avions ont été mis à terre à l’automne.

Ryanair montre ainsi que son modèle affiche une croissance faramineuse mais que son principal problème aujourd’hui est justement cette croissance qui nécessite d’améliorer son image en terme de ressources humaines. Ses résultats auraient été bien meilleurs si la compagnie avait mieux géré ses employés.

Par rapport à la consolidation en place en Europe, Michael O’Leary a indiqué qu’il ne voit pas Ryanair comme un acteur majeur dans le domaine des fusions et acquisitions car « nous voulons continuer à croitre fortement et de manière organique via nos nouvelles livraisons d’avions, mais il ne fait pas de doute qu’il y aura des orppotunités avec LaudaMotion ».

Ryanair a en effet racheté récemment 24,9% du capital de LaudaMotion, l’une des principales acquisitions de la low-cost ces dernières années (avec Aer Lingus qui a depuis été revendue à IAG).

Michael O’Leary prévoit de monter à « 75% du capital de la compagnie autrichienne d’ici quelques mois ».

Ce rachat a été permis par la faillite d’Air Berlin, Lauda Motion étant une filiale d’Air Berlin.

Elle va permettre à Ryanair de développer son activité en Autriche.

Parallèlement Ryanair a lancé une filiale polonaise charter Ryanair Sun afin de se développer sur le marché polonais. Elle opère des vols depuis ses bases de Varsovie, Kotowice, Poznan et Wroclaw vers des destinations de vacances européennes via une flotte de 5 avions.

On constate donc un changement d’esprit de la low-cost irlandaise qui cherche désormais à s’implanter dans les pays pour y avoir des bases plus solides. La compagnie low-cost dont le principal problème est de recruter désomrais recherche d'ailleurs des pilotes avis aux amateurs !

Une autre low-cost, long-courrier cette fois, poursuit la même stratégie. Norwegian a développé de nombreuses filiales en Europe (UK, Irlande) et même dans des pays lointains comme en Argentine. Elle compte notamment développer des vols domestiques en Argentine.

Car aujourd'hui les low-costs s'attaquent aux vols intérieurs à l'image d'Easyjet en France.

Les vols domestiques sont-ils la nouvelle frontières des low-costs? A suivre…


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :
Newsletter
S'inscrire à la newsletter