Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Ryanair pourrait bientôt voler au départ de grands aéroports européens

ryanair

Alors que la low-cost Ryanair est connue pour faire voler ses avions au départ d'aéroports secondaires, elle pourrait bientôt changer de stratégie. Son président a indiqué qu'il étudiait la possibilité de voler au départ de grands aéroports.



Si ce changement est mis en place ce sera une révolution dans le business model de Ryanair qui offrait de bas tarifs grâce aux frais aéroportuaires limités dans ces petits aéroports.

Michael O'Leary, le CEO de la compagnie aérienne low-cost a déclaré que Ryanair pourrait voler au départ de grands aéroports, à l'exception de Paris CDG, Francfort et Londres Heathrow.


Ryanair pourrait donc devenir une nouvelle option pour les voyageurs d'affaires et les touristes qui recherchent plus de confort que les voyageurs en sacs à dos. 

Il a confié à l'agence de presse Bloomberg: «presque tous les aéroports que nous ne desservons pas discutent avec nous. Il va y avoir une proportion plus importante de grands aéroports et d'aéroports secondaires (NDLR: dans notre réseau)».

Ryanair veut offrir de la qualité et des services et non plus uniquement des bas tarifs

Alors que la croissance de Ryanair se ralentit (le taux de 11% de l'année passée devrait avoisiner désormais 5% dans le futur), la compagnie a décidé d'offrir de «la valeur et des services» au lieu de proposer uniquement des tarifs low-cost.

Selon Michael O'LEary, la nouvelle politique de la compagnie prendra plus en compte la qualité du service et la satisfaction de ses clients.

Ryanair estime qu'elle peut voler vers ces aéroports même s'ils demandent des taxes plus importantes, en économisant sur ses comptoirs d'enregistrement qu'elle supprime actuellement.

Il faudra cependant attendre un certain temps avant de voir Ryanair voler régulièrement vers de grands aéroports comme Amsterdam, Copenhague, Dusseldorf et Munich.

«Ce sera un processus évolutif. Nos tarifs ne seront pas réduits en 2013, 2014 et 2015 et nous nous focuserons alors sur la qualité, le service, la satisfaction client car les prix augmenteront». Mais pas substantiellement là est la nuance.

«Allons nous passer d'un tarif moyen de 34 à 100 euros. Non» a-t-il assuré à Bloomberg.

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?