Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Boeing et Airbus ont annoncé de nombreux contrats au salon de Farnborough au Royaume-Uni qui se tient du 18 au 22 juillet 2022...Mais l'ombre de la guerre en Ukraine, l'inflation et la hausse du Dollar pèsent...

Le président de Boeing a pu enfin sourire cette semaine  après une commande de 100 exemplaires de B737 MAX qui a été mis hors service pendant une longue période avant de retrouver l'homologation par les autorités aériennes d'Europe et des Etats-Unis.

Le constructeur américain a signé un contrat avec Delta Air Lines pour son B737 MAX 10.

Dnas le détail, la commande comprend une option pour 30 avions supplémentaires avec une valeur totale de 17,6 milliards en comptant les options.

La version 10 du B737 MAX attend cependant son approbation de la part des autorités d'ici la fin de l'année. Si l'avion n'est pas certifié d'ici la fin décembre le constructeur pourrait être contraint de faire des changements coûteux. Le président de Boeing a assuré que Delta avait la possibilité d'opter pour un autre modèle dans le cadre de ce contrat la cas échéant. Dave Calhoun a déclaré que Boieng pourrait abandonner ce modèle si Boeing était contrainte à faire des modifications « coûteuses » selon The Independent.

Airbus de son côté a annoncé un important accord avec Easyjet pour l'achat de 56 avions A320neo de la part de la compagnie anglaise Easyjet. Cet achat est fait dans le cadre du renouvellement de la flotte d'Easyjet.
« Nous pensons que cette commande soutiendra des rendements positifs pour l'entreprise et la réalisation de nos objectifs stratégiques. Les nouveaux avions sont alignés sur la stratégie de développement durable d'easyJet, l'adoption d'avions de nouvelle technologie plus efficaces étant un élément central de la voie d'easyJet vers zéro émission nette. Parallèlement à cela, les nouveaux avions sont nettement plus silencieux, avec la moitié de l'empreinte sonore des avions plus anciens qu'ils remplacent » a déclaré Kenton Jarvis, directeur financier d'easyJet.

Cette année la croissance semble venir des BRICS et de l'Asie comme le sera la croissance mondiale dans les années à venir signant la primauté des pays émergents et de l'Asie.

Peu avant le salon Airbus avait annoncé un contrat record de 300 avions de la part de la Chine d'une valeur d'environ 37 milliards de dollars. Mais la vraie croissance en Chine reviendra quand le pays rouvrira totalement ses frontières.

L'Inde est aussi au cœur des enjeux de la part des deux constructeurs.

Selon Reuters, qui cite deux sources de l'industrie, Jet Airways serait proche de commander 50 A220 à AIrbus.

Et Air India, la principale compagnie indienne qui appartient désormais au groupe Tata serait prête à passer une commande pour 50 milliards de dollars comprenant 300 long-courriers auprès d'Airbus et Boeing (B787/777 et A350) et jusqu'à 300 monocouloirs.

Les dirigeants des deux constructeurs se sont rendus en Inde pour faire plier le groupe indien en leur faveur.

Airbus croit en tous les cas à la reprise du secteur avec des objectifs ambitieux visant à augmenter sa production mensuel d'A320 de 50 à 75% d'ici 2025 avec un objectif de 65 avions par mois d'ici l'été prochain.

La guerre en Ukraine est la principale ombre qui plane sur la reprise, plus vite elle sera résolue plus vite le secteur des voyages et de l'aérien pourra reprendre une croissance sereine. Le yoyo des prix de l'énergie et des chiffres du PIB n'étant pas vraiment favorables aux affaires...

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS