Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Schiphol invente la réservation pour passer les contrôles de sécurité

Schiphol invente la réservation pour passer les contrôles de sécurité

Amsterdam Schiphol propose désormais des créneaux horaires pré-réservés pour son contrôle de sécurité afin de « garantir une expérience aéroportuaire plus rapide et plus fluide ». Plutôt que de résoudre ses problèmes de manque de personnel et de mauvaise gestion opérationnelle, l'aéroport fait porter les désagréments aux passagers...

Le service est gratuit, avec des créneaux horaires actuellement disponibles pour ceux qui voyagent vers une destination de la zone Schengen, bien que d'autres destinations doivent suivre sous peu.

Les créneaux horaires peuvent être réservés jusqu'à trois jours avant le départ sur le site Web ou l'application de l’aéroport de Schiphol, avec plusieurs créneaux appropriés suggérés : ceux-ci sont basés sur l'heure de départ et les niveaux de foule attendus à l'aéroport (le dernier créneau est d’une heure avant le départ).

Les voyageurs recevront un e-mail de confirmation contenant un code QR. Après l'enregistrement, les voyageurs doivent rejoindre la file d'attente des «créneaux horaires» où un membre du personnel scannera leur code QR et les dirigera vers la voie de droite.

Les créneaux horaires sont ouverts pendant 15 minutes et il est conseillé aux voyageurs d'attendre dans la zone Plaza s'ils arrivent tôt car il se peut qu'elle ne soit pas encore active. Ceux qui sont en retard, cependant, devront peut-être emprunter l'itinéraire habituel pour des raisons de sécurité.

schipol resa controle securite

Notez que les clients peuvent réserver un créneau horaire pour un groupe, comme une réservation familiale, afin qu'ils puissent passer ensemble le contrôle de sécurité.

Schiphol affirme que cela permettra à l'aéroport « d’éviter une situation dans laquelle les voyageurs arrivent trop tôt à l'aéroport, provoquant des files d'attente inutilement longues ». Néanmoins, il est conseillé aux voyageurs de prévoir suffisamment de temps pour l'enregistrement et le dépôt des bagages.

Le service a sans aucun doute été lancé en réponse à la perturbation généralisée de l'aéroport au cours de l'année écoulée, avec de longues files d'attente et des retards dus au manque de personnel à la sécurité. Des plafonds de passagers ont donc été introduits et étendus en conséquence.

Plus récemment, nous avons signalé que l'aéroport prévoyait de limiter les mouvements de vols annuels à 460 000 jusqu'en septembre 2024, dans le but de réduire la pollution atmosphérique et sonore.

Les plans ont été satisfaits par une action en justice de KLM, Delta et easyJet, et le tribunal de district de Noord Holland a maintenant statué que le processus mené par le gouvernement pour limiter le nombre de vols était contraire aux règles européennes.

La décision intervient un jour après que l'aéroport a publié de nouvelles propositions visant à limiter les vols de nuit à l'aéroport, ainsi qu'à interdire les jets privés et « les avions les plus bruyants ». Plutôt que d’améliorer ses services l’aéroport de Schiphol fait porter les efforts aux passagers et aux compagnies aériennes et ne remplit pas son contrat.

Réserver des créneaux pour passer des contrôles de sécurité est très contraignant pour les passagers et ne devrait pas être imposé. L’Etat devrait par cotre s’assurer que des prestataires comme les aéroports assurent des services corrects aux passagers ce qui n’a semble-t-il pas été le cas de l’aéroport de Schiphol ces dernières années où les passagers ont du faire face à des files d’attente très longue et à de nombreux retards.

www.schiphol.com


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :
Newsletter
S'inscrire à la newsletter