Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

TAP signe un accord de partage de code avec Etihad

etihad-avion

La compagnie aérienne Etihad d'Abu Dhabi a signé un accord de partage de code avec la compagnie portugaise TAP.


Cet accord permet à la compagnie aérienne d'Abu Dhabi d'offrir un plus large choix de correspondances via le Portugal vers Bruxelles, Dusseldorf, Faro, Francfortn Funchal, Athènes, Genève, Londres, Milan et Porto. les vols Porto/Bruxelles et Porto/Genève sont également concernés.

TAP apposera par ailleurs ses codes sur les vols d'Etihad entre Abu Dhabi et Bruxelles, Dusseldorf, Francfort, Genève, Londres et Milan.

Selon le CEO d'Eitahd, James Hogan, cet accord illustre la volonté de développement d'Etihad en Europe.

«Cet accord nous portement d'ajouter quatre destinations au Portugal que nous souhaitons offrir à nos clients depuis longtemps...Il est que le service proposé par Etihad et Tap séduiront les voyageurs d'affaires» a-t-il déclaré.

Fernando Pinto, le CEO de TAP cherche depuis longtemps à développer sa base clients: «avec cet accord avec Etihad Airways, TAP va offrir des vols vers les Emirats Arabes Unis pour la première fois….Cela nous permettra d'attirer de nouveaux clients vers notre réseau».

Cet accord intervient alors que TAP doit être prochainement privatisée. Certaienes compagnies aériennes ont fait part de leur intérêt pour TAP comme IAG, la maison mère de British Airways. Etihad pourrait-elle s'intéresser à la privatisation de la compagnie portugaisé

Par ailleurs, Etihad serait candidate au rachat de la part de l'état irlandais dans Aer Lingus (voir Etihad-est-candidate-au-rachat-de-la-part-de-letat-dans-aer-lingus.html)et pourrait s'allier à Virgin Atlantic pour s'emparer de Bmi.Etihad pourrait également à cette occasion prendre une participation dans le capital de Virgin Atlantic.

Etihad avait annoncé en janvier 2011 qu'elle s'intéressait à Virgin: voir Etihad-sinteresse-a-virgin-atlantic.html

Newsletter
S'inscrire à la newsletter


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :