Partagez cet article :

tokyo-vue.jpg

La capitale japonaise est en train de donner naissance à des complexes de travail, de repos et de jeu d'un nouveau genre. Nous sommes allés explorer l'un de ces quartiers futuristes : Tokyo Midtown.



D'après les recherches de l'institut Demographia, Tokyo était en 2007 la zone urbaine la plus peuplée du monde, avec un peu moins de 35 millions d'habitants. La capitale rentre également dans le top 10 en termes de densité de population. Ajoutez à cela l'absence de centre-ville défini parmi ses 23 arrondissements, et vous ne serez pas surpris d'apprendre que c'est Tokyo qui a dû s'adapter à ses habitants et non le contraire.

Nous nous sommes penchés sur le cas des "villes recomposées", phénomène tokyoïte tout récent puisque la ville a vu dernièrement le développement de projets urbains de grande ampleur : commerces, logements, bureaux, hôtels, espaces de culture et de loisirs, le tout intégré dans d'immenses complexes.

tokyo-roppongi-garden.jpgCouvrant une superficie de 109 000 m², c'est Roppongi Hills qui a lancé la mode lorsque, en 2003, le magnat de la construction Minoru Mori a ouvert à Tokyo la première "ville dans la ville". Le complexe abrite, entre autres, les bureaux de Goldman Sachs et de Lehman Brothers, ainsi que le Grand Hyatt de Tokyo, un musée, un cinéma, un studio de télévision, des parcs, magasins et restaurants, un amphithéâtre en plein air et des appartements résidentiels. Mori a voulu créer un centre où "l'humanité, la culture, l'interaction et l'imagination puissent prospérer", tout en évitant à ceux qui vivent et travaillent dans le complexe de perdre trop de temps dans les transports (une perte évaluée, pour la ville de Tokyo, à 23 jours par an).

On estime que le Roppongi Hills a accueilli pas moins de 40 millions de visiteurs par an depuis son ouverture, un succès qui a conduit au lancement d'une deuxième "ville" en avril 2007, surnommée Tokyo Midtown (dérivé du quartier du même nom à New York).

tokyo-midtown-tower.jpgSitué dans la même zone que le Roppongi, ce nouveau projet de 3 milliards de dollars occupe l'ancien site de l'Agence de Défense et a attiré des entreprises locataires comme Fujifilm, Yahoo ou encore Cisco Konami. Le reste des installations professionnelles comprend deux centres de conférence dernier cri pour un total de 15 types d'agencement, dont le plus important - le magistral - offre une capacité de 800 personnes.

Le complexe inclut également le plus haut des édifices habitables de Tokyo : Midtown Tower, qui dépasse de dix mètre son rival Mori Tower. Un sentiment de surenchère qui se poursuit avec l'hôtel de Midtown - les trois premiers et neuf derniers niveaux du gratte-ciel abritent le très luxueux Ritz-Carlton Tokyo, établissement de 248 chambres dont le centre de spa et de fitness, au 46ème étage, offre un panorama de 360 degrés ; les jours de beau temps, on peut voir jusqu'au Mont Fuji, à quelques 200 kilomètres de là.

Le Ritz-Carlton compte également 244 résidences non meublées pour les longs séjours, situées dans un bâtiment adjacent doté d'un concierge, d'un centre de fitness, d'un salon, d'un service d'entretien et du room service. Ce sont ces appartements (ainsi que les 332 composant la Résidence Midtown et les 107 composant le Oakwood Premier Tokyo Midtown) qui font vivre Tokyo Midtown et lui évitent de ressembler à un énième centre commercial.

"Nous avons constaté que les 80% de la résidence sont loués par des Japonais, et que 75% d'entre eux en ont fait leur résidence principale", commente Ricco Deblank, directeur général du Ritz-Carlton Tokyo. "Les 25% restants vivent pour la plupart à l'extérieur de Tokyo et utilisent ces appartements comme résidence secondaire."

"L'hôtel quant à lui accueille 70% de clients japonais, pour une minorité de voyageurs d'affaires. De plus, nous bénéficions de ce que je crois être le meilleur emplacement de Tokyo ; le complexe est si bien situé que l'on peut atteindre n'importe quel endroit de la ville en moins de 20 minutes."

L'ajout d'une communauté résidentielle au projet n'a pas manqué d'entraîner des besoins médicaux ou quotidiens ; par conséquent, Tokyo Midtown dispose d'installations dont un hôpital, une poste, un supermarché, un coiffeur, une pharmacie, un dentiste, un opticien, une crèche, une salle de gym, un fleuriste, une animalerie et une papèterie, pour ne citer qu'eux. Le complexe est également doté d'une correspondance directe pour les lignes de métro Oedo et Hibiya.

tokyo-suntory.jpgMais ce ne sont pas ces équipements qui vont attirer un nombre de visiteurs comparable à celui du Roppongi Hills. Pour cela, Tokyo Midtown a dû multiplier les commerces et lieux de loisirs. Le Suntory Museum of Art, à l'origine situé dans le quartier de Marunouchi, est l'un des plus importants ; son principe - "l'art revisité, la beauté révélée" - englobe à la fois l'art et la sculpture occidentales et asiatiques. Les expositions prévues au cours de l'année 2008 comprennent notamment une collection de kimono de l'ère Edo et la partie japonaise du Musée national Picasso.

Tokyo Midtown intègre également deux grands parcs (dont la plus grande partie, fidèle à l'amour japonais de la technologie, est pourvue d'un accès internet wifi) flanqués du 21_21 Design Sight Museum. Cet espace d'art contemporain se trouve dans un édifice ultra-moderne doté d'un toit incliné en acier et de panneaux de verre hauts de 14 mètres. En effet, Tokyo Midtown est une véritable galerie d'art interactive, avec notamment plusieurs sculptures en pierre et en bronze de l'artiste japonais Kan Yasuda.

Si les activités culturelles attirent les visiteurs dans le complexe, commerces et restaurants se chargeront de les y maintenir. L'intérieur de Tokyo Midtown comprend trois bâtiments commerçants, dont le Galleria (cinq étages). L'accent a été mis sur le côté chic et haut de gamme, avec notamment des boutiques Bottega Veneta et Harry Winston et un bar à vin exposant des produits du vignoble du réalisateur Francis Ford Coppola. Le Ritz-Carlton quant à lui propose un restaurant japonais récemment récompensé d'une étoile Michelin, ainsi qu'un restaurant français ouvert toute la journée.

tokyo-midtown-shops.jpg"Près de 80% des clients de nos restaurants ne sont pas des résidents de notre hôtel, ce qui fait de ces établissements une destination en soi", estime Deblank, pour le Ritz-Carlton. "Le gros avantage de Tokyo Midtown, c'est que tout est sur place - magasins, restaurants, musées. Juste à l'extérieur de l'hôtel, il y a même un beau jardin japonais avec une aire de jeux pour les enfants."

"Le complexe est devenu un lieu de sortie majeur pour les Tokyoïtes, mais aussi pour les touristes, et je pense que ce n'est pas le dernier de ce genre à voir le jour. A Tokyo, le mètre carré est rare et très cher, alors la seule solution est de construire en hauteur et d'utiliser l'espace intelligemment."

Bien sûr, tous les projets ont leurs détracteurs et ceux-là n'échappent pas à la règle. Certains condamnent la concentration d'appartements, commerces et restaurants haut de gamme au détriment du marché de masse ou des logements abordables, tandis que d'autres soulignent la pollution sonore et la hausse du trafic apportés par ces développements.

Mais malgré les critiques, le phénomène des "villes recomposées", parfait exemple de la nouvelle vision de la vie urbaine de Tokyo, n'est pas prêt de s'éteindre. On peut citer notamment les importants réaménagements du quartier de Marunouchi, à proximité du Palais impérial, dont la première étape a déjà vu l'achèvement de l'hôtel Peninsula Tokyo (24 étages), inauguré en septembre 2007.

Le complexe devrait être entièrement terminé en 2017. Son développeur, Mitsubishi Estate Corporation, espère bien en faire "la ville la plus interactive du monde".

tokyo-midtown-garden.jpg

 

Y ALLER

Air France dessert Tokyo depuis Paris 5 fois par jour. Les ovls qui partent  à 11h45, arrivent le lendemain à 7h35. Le  dernier vol décolle de Paris  à 23h35 et arrive le lendemain à 18h00. Pour réserver visitez le site AIR FRANCE.

La compagnie russe Aeroflot relie quotidiennement Paris et Tokyo au départ de l'aéroport Charles de Gaulle, avec un vol décollant à 11h45 pour arriver à 7h35 le lendemain. AEROFLOT.

Japan Airlines effectue trois vols quotidiens entre Paris et Tokyo à partir de CDG. JAL


CONTACTS

Tokyo Midtown   

Ritz-Carlton Tokyo  
Roppongi Hills   
Oakwood Premier Tokyo Midtown   
Grand Hyatt Tokyo   
Visitez le Japon     

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


REPORTAGES ASIE

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut