Partagez cet article :

Air France vient d'indiquer qu’elle allait se constituer partie civile dans le cadre de l’enquête sur le trafic de cocaïne entre Caracas et Paris. 

Il y a quelques jours, des enquêteurs ont saisi 1,3 tonne de Cocaïne sur un vol Caracas-Paris d’Air France dans une trentaine de valises qui avaient été enregistrées via des passagers fictifs.

L’enquête interne se poursuit. Air France a précisé que «les bagages non identifiés ont été introduits de façon délictueuse dans la chaîne de chargement des conteneurs destinés à être embarqués dans l’avion».

Selon la compagnie, tous  les bagages «ont été enregistrés et répertoriés dans le système de suivi des vols, conformément aux procédures». L'avion avait embarqué 11 conteneurs bagages, 2 conteneurs fret et 2 palettes dans ses soutes

Suite à cette affaire, Air France a « pris des mesures immédiates visant à renforcer la surveillance et le contrôle de la chaîne de chargement des conteneurs dans certaines escales».

3 soldats de la garde nationale ont été arrêtés au Venezuela et 6 personnes ont été placées en garde à vue en France.

Air France a tenu à assurer «que le placement en garde à vue de son chef d'escale adjoint au Venezuela est un acte de procédure normal en pareille circonstance. Il ne préjuge pas de sa responsabilité, ni d'un quelconque rôle dans cette affaire».

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: