Partagez cet article :
 A.Harun Basturk, senior vice-président des ventes de Turkish Airlines

Nouvel aéroport, réseau en développement, transformation de la flotte...A Harun basturk, le vice-président des ventes en déplacement à Paris en dit plus à BT France sur les projets de la compagnie...

Le nouvel aéroport d'Istanbul est un atout extrêmement important pour Turkish Airlines.

L'ancien aéroport était saturé. Ce nouvel aéroport répond vraiment à toutes les attentes.

Par exemple, il manquait des portes d'embarquement auparavant et les voyageurs devaient parfois aller sur le tarmac pour embarquer. Désormais cela n'est plus. Et il est également bien plus pratique pour les correspondances » explique A Harun Basturk, le vice-président des ventes chez Turkish Airlines.

Contrairement à certaines compagnies du Golfe qui connaissent un ralentissement de leur activité comme Qatar Airways ou un plan d'austérité comme Etihad, Turkish Airlines poursuit sereinement sa croissance.

Il faut dire que la compagnie au contraire de ses rivaux du Golfe a un atout extrêmement important : un marché intérieur d'environ 82 millions d'habitants.

Turkish Airlines a misé sur l'extension de son réseau pour offrir le plus grand nombre de destinations possibles : « en 2019 nous avons lancé des vols vers Marrakech, Sharjah, Bali, Louxor, Mexico, Cancun, Ho Chi Minh Ville et Hanoi. Cet hiver nous allons nous envoler vers Rovaniemi en Finlande et Osaka au Japon en avril 2020. » précise A Harun Basturk.

L'Asie compte de plus en plus dans l'offre de la compagnie alors qu'elle veut se positionner comme un hub entre l'est et l'ouest. « Parallèlement à ces nouvelles routes nous allons augmenter nos fréquences vers Tokyo et Kuala Lumpur en 2020 car l'Asie connait une croissance plus forte qu'en Europe pârticulièrement en Asie du sud-est, un marché qui se développe rapidement » ajoute-t-il.

Turkish Airlines mise sur une croissance organique pour son développement

Mais contrairement à d'autres, comme les compagnies aériennes américaines qui investissent au capital de partenaires asiatiques, Turkish Airlines n'a pas de tels projets. « Notre stratégie est d'avoir une croissance organique et nous ne prévoyons pas de prendre des participations au capital de compagnies aériennes » assure-t-il.

Ces dernières années, des compagnies américaines comme Delta ou American Airlines ont pris des parts au capital des compagnies chinoises pour s'assurer une place à long-terme sur ce marché en forte croissance. Turkish Airlines poursuit ainsi une stratégie similaire à celle d'Emirates.

Turkish Airlines ne prévoit pas non plus d'accords de joint-ventures à court-terme comme le font de nombreuses compagnie sur le transatlantique ou les liaisons trans-Pacifique.

Turkis Airlines : pas d'éco premium dans ses B787 et A350

Turkish Airlines voit également différemment en terme de services à bord. Contrairement à la tendance du marché elle a supprimé la classe économique premium de ses nouveaux avions, B787 et A350 configurés en bi-classes.

« Nous avions testé la classe économique premium sur nos B777 mais c'était compliqué. Elle attire des voyageurs Business et cela enlève des sièges de notre cabine Business. Et puis je crois plus en l'éco premium pour les liaisons point à point. Hors Turkish Airlines est une compagnie de réseau » assure-t-il.

Turkish Airlines a mis en service son 1er B787 et va opérer l'A350 en 2020

Une autre petite révolution a lieu actuellement en terme d'offres et de services dans la flotte de la compagnie turque. Il s'agit de l'arrivée d'avions de nouvelle génération comme le B787 et l'A350. « Notre premier B787 est entré en service cet été vers Bali et sera positionné également vers Mexico, Washington, Osaka...Notre premier A350 entrera quant à lui en service au premier trimestre de l'année 2020 » déclare A Harun Basturk.

Les voyageurs français pourront d'ailleurs tester cet avion en octobre.

Strasbourg : 7ème destination de Turkish Airlines en France

En France, la compagnie continue à se développer en France avec une très forte présence en région. Elle vient de lancer cette année une nouvelle route vers Strasbourg, sa 7ème destination en France. « Notre hub est bien placé pour desservir de petites villes françaises et l'idée est d'apporter plus de connectivité aux habitants des régions via notre hub. Strasbourg est notamment importante pour la clientèle Business ».

En France et dans le mondeTurkish Airlines se développe sereinement, loin des soubresauts qui affectent certaines compagnies du Golfe.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut