Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Un été difficile pour Easyjet

Les revenus par siège continuent de chuter chez Easyjet du fait du Brexit, d'une plus forte pression concurrentielle et des attentats en France et en Belgique...

easyjet nouvelle livree 2015 2

«Nous n'avons jamais, en été promu des sièges en juin et en juillet,ce que nous avons fait cette année.Pour les clients c'est fantastique, mais au niveau de notre activité, des prix sui bas en période de pointe ce n'est pas une aussi bonne chose» a déclaré Carolyn Mc Call à des reporters, dont ceux de Blooomberg.

Plusieurs facteurs se conjuguent: le Brexit qui rend les vacances plus chères our les voyageurs anglais en Europe du fait de la baisse de la Livre, les attentats en France et en Belgique et une augmentation de la concurrence sur les lignes moyen-courriers, certains pays d'Europe étant moins prisés en ce moment.

Par ailleurs, des tour-opérateurs comme TUI et Thomas Cook parient sur le Portugal et l'Espagne alors que le trafic long-courrier est à la peine entre l'Europe et certaines parties du monde.

Cela a conduit à une augmentations de la concurrence sur les destinations plages de 14% pour Easyjet.

Les attentats ont par ailleurs contribué à une baisse de 125 millions de livres des profits avant impôts depuis le début de l'année. La baisse de la Livre devrait occasionner une chute additionnelle de 80 millions.

Comme Ryanair ou Wizz AIr, Easyjet cherche à dévleopper sa présence en Europe en dopant ses capacités suite au Brexit.

Ses deux concurrents ont annoncé qu'ils allaient réduire leurs plans de croissance au Royaume-Uni.

Au troisième trimestre de son exercice fiscal 2015-016 qui vient d'être dévoilé (avril à juin 2016), Easyjet affiche une baisse du revenu par siège de 8,3% à taux de change constant du fait de la pression sur les tarifs. Depuis juillet la compagnie a par ailleurs précisé que son revenu par siège est en baisse de 7,5%.

www.easyjet.com

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :

LES ARTICLES QUE VOUS AIMEZ