Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

United change sa politique d'embarquement

United Airlines vient de changer sa politique afin de s'assurer que des passagers ne puissent pas être désembarqués de l'avion…

united b777 300

«Aucun employé d'United ne peut remplacer un client qui a déjà embarqué dans l'avion » stipule une nouvelle directive émise par United Airlines.

Un incident a fait la une de l'actualité récemment alors que l'on y voit un passager être désembarqué afin que des membres d'équipage d'United puissent embarquer.

David Dao avait été traité brutalement par les services de sécurité de l'aéroport et a perdu deux dents durant l'incident en refusant de laisser son siège sur un vol au départ de Chicago vers Louisville.

L'incident qui a été retransmis sur les réseaux sociaux a engendré une vague de protestation.

La nouvelle politique stipule que les membres d'équipage peuvent réserver un vol surbooké seulement 60 minutes ou plus avant son départ. Ainsi les employés d'United peuvent toujours prendre la place d'un passager mais pas s'il est déjà assis dans l'avion. Un porte-parole de la compagnie a indiqué au New York Times que cette nouvelle politique fait partie d'une remise en question plus large afin de s'assurer que des incidents comme celui de Chicago «n'arrivent plus jamais». D'autres compagnies ont également revu leurs politiques de surboooking suite à l'incident.

Delta a augmenté les récompenses que les employés peuvent recevoir s'ils laissent leur siège sur des vols surbooké soit 200$ au lieu de 800$ pour les agents et 9950$ au lieu de 1350 pour le s superviseur.

Delta est plus susceptible que tout autre compagnie américaine de désembarquer des passagers avec un ratio de 10 passagers désembarqués pour 120000 selon un article du Chicago Tribune (ratio de 7,7 pour United et 7,2 pour Southwest).

United a été critiquée lors de l'incident pour n'avoir proposé que 800$ aux passagers volontaires pour désembarquer juste avant d'emmener David Dao ainsi que d'autres passagers en dehors de l'avion pour que des membres d'équipage puissent se rendre à Louisville. Des dirigeants d'United ont indiqué qu'ils allaient étudier à nouveau les politiques de compensations de la compagnie.

www.united.com


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :
Newsletter
S'inscrire à la newsletter