Partagez cet article :

Une personne qui avait un peu trop bu a été aspirée par le réacteur droit d'un avion de Vietnam Airliens à l'arrêt.

Le personnes a sauté par dessus les barrières de sécurité qui délimite la zone à ne pas franchir et a été de ce fait avalé par le réacteur.

Les pilotes ont heureusement coupé rapidement le moteur et l'homme d'environ 30 ans n'a été que légèrement blessé.

Il est à noter que généralement il est dangereux de circuler entre le réacteur et la porte d'entrée de l'avion ainsi que derrière les réacteur jusqu'à la queue de l'avion.

Hormis le phénomène d'aspiration devant le réacteur, il faut également faire attention lorsque l'on circule derrière les réacteurs d'un avion.

Le souffle d’un réacteur est au maximum de la puissance mise en jeu sur l'aire de trafic lors de la mise en mouvement de l’avion et pendant ses dix premiers mètres de roulage. Il est réduit ensuite, comme il l’est pour un avion à l’arrivée jusqu’à son point d’arrêt.

Les compagnies délimitent à l’avant et à l’arrière des réacteurs des zones critiques devant être libérées de toute personne et de tout matériel, pendant ses manœuvres autonomes, en raison du souffle des réacteurs et de leur effet d’aspiration.

Il est à noter que dans certaines manœuvres d’arrivée, une remise des gaz est quelquefois nécessaire pour assurer un alignement correct, ce qui entraîne une extension des zones critiques.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: