Partagez cet article :
boeing-737-interieur
Le marché des voyages d'affaires va se stabiliser en 2010 selon American Express alors que 66% des entreprises ont baissé leurs budgets voyages en 2008.

 


Selon le dernier baromètre d'American Express publié ce jour, la majorité des entreprises prévoient une stabilisation de leur budget voyages d'affaires en 2010:  61% des entreprises européennes prévoient un budget stable, 19% une baisse et 20% une hausse.


Ces chiffres devraient réconforter les agences spécialisées alors que 66% des entreprises ont baissé leurs budgets voyages en 2009.

Les entreprises allemandes sont parmi les plus optimistes: elles sont 33% à prévoir d'augmenter leur budget, contre 28% aux Pays-Bas et 23% en Grande-Bretagne.

En France, les prévision des entreprises sont dans la moyenne des chiffres européens. «Dans notre pays, ce seront les grandes entreprises qui vont faire redémarrer le marché (ndlr: des voyages d'affaires)  afin de reconstituer leurs stocks et de développer leur activité commerciale. Les PME ont d'autres soucis notamment en terme de trésorerie et de liquidités. Elles devraient cependant recommencer à voyager à la fin du premier semestre 2010» nous a confié Régis Chambert, Vice-Président et Directeur Général d'American Express Voyages d'Affaires.

Comme en 2009, les entreprises devraient privilégier les voyages destinés à fidéliser leurs clients à développer leurs ventes: une politique de voyages utiles.

Afin de réduire leurs dépenses, certaines entreprises remplacent même leur voyages par des visioconférences : «en Europe du Nord jusqu'à 30% des voyages ont été remplacés par des visioconférences, notamment pour les voyages intra-entreprises du fait de la crise. Mais je ne crois pas à cette tendance car les gens ont besoin de ses voir» estime Régis Chambert.

Pour le directeur d'American Express Voyages d'Affaires, les entreprises pourraient optimiser d'autres dépenses plutôt que de s'orienter vers les visioconférences : «alors que  les entreprises savent très bien gérer leur budget aérien, elles ne savent pas ce qu'elles dépensent avec les hôteliers alors que les hôtels représentent 20 à 30% du budget voyages. De nombreux hôtels n'acceptent pas encore les cartes corporate et il reste encore beaucoup de travail à faire pour consolider l'offre avec des outils de réservation en ligne et pour que les franchisés respectent les tarifs négociés avec les entreprises» estime-t-il.

En attendant, les acteurs de l'hôtellerie devraient encore souffrir en Europe et en France l'année prochaine avec un marché plutôt à la baisse. Selon le baromètre, seuls les hôtels situés dans de grandes villes de voyages d'affaires sentiront une timide reprise.

Les compagnies aériennes devraient avoir plus de chance. Grâce à la consolidation du marché, leurs tarifs en classe économique au départ de la France devraient augmenter légèrement (entre 0 et 2%) et plus fortement en classe affaires (+5 à 7%).

Une reprise timide, mais une reprise tout de même qui fera vite oublier, espérons-le, la catastrophique année 2009 où le marché des voyages d'affaires a connu un replis global de l'ordre de 30% et où, rappelons-le ,66% des entreprises selon le baromètre ont revu à la baisse leurs budgets voyages.

  

DISCUTEZ DE CET ARTICLE, AJOUTEZ UNE INFORMATION: CLIQUEZ SUR CE LIEN

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


Aller en haut