Partagez cet article :

AccorHotels vient de racheter la société hôtelière suisse Mövenpick…

AccorHotels poursuit sa frénésie d’acquisitions. On vient d’apprendre ce jour qu’elle allait racheter la société suisse Môvenpick pour 482 millions d’euros soit une coût avoisinant 14,9 de l’EBITDA 2019.

Le groupe Mövenpick qui a été fondé en 1973 en Suisse était détenu en grande partie par Kingdom Holding dirigée par le prince Alwaleed qui avait été pris en otage récemment suite au changement de régime en Arabie Saoudite. Sa société détenait environ 33,3% de Mövenpick, le reste étant détenu pa Mövenpick holding (66,7% du capital).

En s’emparant de Mövenpick AccorHotels rachète de nombreux hôtels de luxe soit 84 hôtes dans 27 pays représentant plus de 20000 chambres.

Le plan de développement du groupe est par ailleurs ambitieux alors qu’il prévoit d’ouvrir 42 hôtels d’ici 2021 soit environ 11000 chambres. Le groupe est particulièrement présent au Moyen-orient, en Europe et en Asie-Pacifique.

« Avec l’acquisition de Mövenpick, nous consolidons notre leadership sur le marché européen et nous accélérons notre croissance dans les marchés émergents en particulier au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie-Pacifique. La marque Mövenpick complète parfaitement notre catalogue. En intégrant le groupe, il va bénéficier de la force d’AccorHotels particulièrement en terme de distribution, de programme de fidélité et de développement » a déclaré Sébastien Bazin, président et CEO d’AccorHotels.

Il reste que cette acquisition pourrait commencer à inquiéter les investisseurs alors qu’AccorHotels a racheté de très nombreuses sociétés ces dernières années.

AccorHotels revend ses bijoux de famille pour financer ses acquisitions

Même si AccorHotels a présenté des résultats en très forte hausse en 2017 (résultat net de 441 millions en hausse de 66,4%), les multiples acquisitions menées ces dernières années inquiétaient les investisseurs.

AccorHotels a racheté Fairmont, Raffles et Swissôtel, Onefinestay, John Paul, 28% d’Oasis Collection (catalogue hôtelier lancé à Buenos Aires en 2009), 49% de Squarebreak (plate-forme digitale européenne), 30% de 25Hours Hotels, 26 hôtels de Brazil Hospitality Group, 50% du capital du groupe australien Mantis...

Le ratio d’endettement du groupe (total des dettes / fonds propres) a été multiplié par 3 en 4 ans en passant de 11,3 en 2013 à 33,33% en 2017.

Du coup Standard & Poors avait placé la dette du groupe sous surveillance après l'acquisition de Mantra.

Dans le secteur du tourisme, la chinoise Hainan Airlines a été confrontée à des problèmes récemment après s'être fortement endettée suite à une pléthore d’acquisitions…

AccorHotels a finalement trouvé une solution pour alléger sa dette: on a appris il y a quelques jours que pour financer ces investissements elle allait revendre 55% de son patrimoine immobilier ( les murs de ses hôtels).

Standard & Poors a suite à cette annoncé réhaussé la note de crédit du groupe hôtelier.

AccorHotels suit ainsi la mode de nombreux groupes hôteliers qui préfèrent se séparer de leurs murs.

Cependant en se séparant de ces actifs immobiliers, AccorHotels s'éloigne du statut de valeur refuge du à son patrimoine immobilier. Un patrimoine qui est par ailleurs bien valorisé en cas de crise.

L'avenir dira si le groupe a eu raison de financer ces acquisitions en se séparant de son patrimoine immobilier qui avait été le fruit d'investissements judicieux de la part des membres fondateurs d'Accor...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOTRE MAGAZINE EN FAISANT UN DON : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: