Partagez cet article :

 Air France vient de publier son rapport sur le développement durable. Elle s’est par ailleurs engagée à supprimer 210 millions d’articles plastiques à usage unique d’ici fin 2019…

Air France va supprimer 210 millions d’articles en plastiques d’ici fin 2019 dans le cadre de sa politique de développement durable.

Cela représente 1300 tonnes de plastique. Dans le détail 100 millions de gobelets en plastique seront remplacés par des gobelets en carton, 85 millions de couverts seront remplacés par des couverts en matière biosourcée et 25 millions de bâtonnets seront remplacés par des mélangeurs en bois. C’est un chiffre qui montre l’importance de la consommation de plastique en France et qui apporte du baume aux défenseurs de l’environnement.

Il est à noter qu'Air France ne proposait plus de pailles à bord de ses avions depuis 2015.

Air France devrait être imitée par de nombreuses compagnies dans les prochaines années alors que l'Europe a décidé de bannir les plastiques à usage unique.

American Airlines avait annoncé une décision similaire en juillet 2018.

 

Air France a présenté son rapport sur le développement durable

Cette annonce a été effectuée alors qu' à la fin du mois de mai 2019, Air France a présenté son rapport sur le développement durable.

Air France avait créé auparavant un comité dédié au sein du Conseil d’Administration du groupe.

« En intégrant le développement durable dans toutes ses activités, Air France-KLM s'efforce ainsi de contribuer aux Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies. L'Agenda 2030 comprend 17 ODD qui appellent la communauté mondiale à agir pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et faire en sorte que tous vivent dans la paix et la prospérité » précise Air France.

Réduction de 23% de l'efficacité énergétique par passager/km depuis 2011

Air France a a annoncé que son objectif fixé pour 2020 avait déjà été atteint : elle a a réduit de 23% l’efficacité énergétique par passager au kilomètre par rapport à 2011.

Le groupe a contribué a planté 312 hectares de forêt tropicale au Panama grâce au programme KLM CO2ZERO et 85500 arbres via le programme Trip and Tree.

Un avion consomme moins que la plupart des voitures par passager

En terme de consommation de kérosène, Air France consomme désormais 3,21 litres de carburant par passager et par kilomètre ce qui est moins que la plupart des voitures. Il est à noter que les progrès de l’aviation sont constant dans ce domaine et que la mise en service des B787 chez Air France puis des A350 prochainement va permettre de réduire fortement l’empreinte carbone de la compagnie dans les prochaines décennies.

Depuis 2011, les progrès ont été spectaculaires : Air France consommait plus de 3,7 litres/Passager/100km en 2011.

Les vols long-courriers plus gros émetteurs de CO2

Actuellement 77,5% des émissions de CO2 proviennent des vols long-courriers contre 22,3% pour les vols court et moyen-courriers 0,2% pour les opération au sol. C’est donc sur le long-courrier que les améliorations sont à privilégier.

Air France teste notamment en sus aujourd’hui l’optimisation de la route du vol en fonction et de la météo et du poids de l’avion.

Avec les B787, ces techniques de pilotage permettent d’atteindre une consommation de 2,7 litres/passagers/100km.

On voit donc qu’avec les avions de nouvelle génération ( B787 et A350 ) et les nouvelles techniques de pilotage les progrès promettent d’être exponentiels.

Faux débat en France opposant le train et l'avion

Actuellement il y a un faux débat en France opposant l’aérien au train.

Certains voudraient interdire les vols intérieurs en France. Deux députés ont déposé des amendements lundi à la loi d'orientation des mobilités, pour demander l'interdiction des liaisons Paris-Nantes, Paris-Marseille ou Paris-Bruxelles

Pourtant l’avion ne pourra jamais être remplacés sur les liaisons transversales.

Le train pas si polluant que cela

Par ailleurs, même si le train est plus économe en CO2 de manière intrinsèque il ne faut pas oublier que l’énergie produite vient du nucléaire dont les déchets sont très difficiles à recycler et sur une durée de 100000 ans!

De même le train, consomme beaucoup de CO2 via la fabrication des lignes ferroviaires : 1 million de tonnes de CO2 ont été nécessaire pour construire la ligne à grande vitesse Paris-Bordeaux: il est donc nécessaire de prendre en compte l’ensemble du coût CO2 d’un projet ferroviaire pour le comparer à l’avion qui comprend aussi l'atteinte aux paysages, les déplacements de population pour construire les lignes, les dégâts à l'environnement lors de la construction des voies...

Les progrès sont fulgurants dans l'aviation

D’autant que dans l’aviation les progrès ont été fulgurants ces dernières années: fuselage en matière composites, réacteurs bien plus économes, optimisation des routes…

Et à l’avenir le secteur aérien promet encore d’autres révolutions. Vouloir limiter les vols intérieurs est une décision qui relève plus d’une dictature communiste que du bon sens. Laissons les voyageurs décider de leurs modes de transports en leur âme et conscience, ce ne sont pas enfants et arrêtons de vouloir tout régler par des lois sans cesse plus contraignantes !

Pour aller plus loin :

Rapport sur le développement durable d'Air France.Rapport sur le développement durable d'Air France.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut