Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
Le capital de certaines compagnies pourrait connaître des bouleversements du fait de la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne…

brexit

Pour le moment le Brexit ne s'est pas avéré un épineux problème pour les compagnies aériennes. Du fait de la baise de la Livre Sterling, ces derniers mois, on a noté une hausse des voyages vers le Royaume-Uni.

Certains journaux irlandais comme le BusinessPost pointent cependant les problèmes potentiels concernant le capital de certaines compagnies aériennes.

La loi européenne impose en effet qu'une entreprise étrangères ne puisse détenir plus de 50% d'une compagnie aérienne européenne.

Jusqu'à présent cette règle a toujours été respectée et la sortie du Royaume-Uni de l'UE pourraait contraindre certaines compagnies à changer la structure de leur capital.

Ainsi le CEO de Ryanair, Michael O'Leary a pointé que le Brexit pourrait poser des problèmes: le capital de Ryanair est détenu aujourd'hui à 45% par des actionnaires étrangers (principalement des fonds américains) et à hauteur de 20% par des investisseurs anglais dont HSBC.

Le CEO de Ryanair a indiqué que l'actionnariat de la compagnie low-cost pourrait devoir être modifié.

Au cas où le Royaume-Uni ne reste pas au sein du marché unique aérien, les règles devront de plus être établies pays par pays.

C'est pourquoi certaines compagnies anglaises comme Easyjet cherchent éventuellement à racheter d'autres petites compagnies aériennes comme l'ont montré les discussions récentes entre Easyjet et TUIfly (Easyjet a pourtant un certificat d'opérateur dans l'Union Européenne en Suisse).

Le groupe IAG va également devoir être vigilant alors que 25% des actionnaires du groupe sont anglais et que 20% de son capital est détenu par Qatar Airways.

Certains comme Easyjet parient sur un accord plus souple avec l'Union Européenne.

«Il y a aura un accord sur les droits de vol et nous aviserons à ce moment. Nous savons ce que nous avons à faire au cas où mais nous allons conserver las structure de notre capital jusqu'à la dernière minute, jusqu'à ce que nous sachions quel sera l'impact» a déclaré Carolyn Mc Call, CEO d'Easyjet.

Mais le Brexit devrait également heurter les profits de certaines compagnies.

Le CEO de Ryanair estime que le Brexit aura un impact pendant 4 ans au moins : Ryanair a déjà décidé de réduire sa croissance en n'affectant aucun nouvel avion parmi les 50 livrés cette année au Royaume-Uni.

«Les perspectives pour l'économie anglaise sont mauvaises. Cela signifie moins de croissance pour le Royaume-Uni et l'Europe» a-t-il déclaré lors d'un point presse à Bruxelles cette semaine.

Pour le moment l'impact du Brexit semble limité pour le tourisme en tous les cas.

3,8 millions de visiteurs internationaux se sont rendus au Royaume-ni en juillet 2016 (+2,4%) contre 3,710 millions en 2015. La croissance pourrait même être encore plus forte en août alors que certains hôteliers ont noté une hausse des réservations en provenance de Chine et des Etats-Unis.

La hausse constatée en juillet a d'ailleurs été plus forte que la tendace observée depuis le début de l'année : +2% 21,1 millions de touristes de janiver à juillet (voir www.ons.gov.uk).

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut