Partagez cet article :
Avec l’un des taux d’immatriculations d’entreprises les plus élevés d’Ile de France la Seine Saint Denis devient le département préféré des entreprises. Signe sans doute d’un dynamisme économique omniprésent, même dans l’hôtellerie où les projets se multiplient, renouvelant l’image du département.

mob saint ouen chambre

L’ouverture du MOB à Saint Ouen a créé l’évènement. Avec son esprit décalé, ses valeurs d’éthique et d’humanisme, son esprit nature et «bio», son potager à partager entre voisins, le MOB de Cyril Aouizerate a soudain placé sous les projecteurs le département de la Seine Saint Denis (voir photo  en introduction). Alors qu’on imaginait un département plutôt traditionnel et populaire, on découvre un département novateur et très impliqué dans les valeurs d’éthique et de partage. De quoi changer radicalement son image d’autant que l’afflux de jeunes entreprises et de start-ups adorent ce nouveau style.

Cette mutation qui n’est pas venue par hasard est aussi le résultat d’une succession de facteurs sociaux et économiques.

Ainsi, le projet «transport» porté par la société du Grand Paris, avec le projet Roissy Express et l’extension des lignes 16 et 17 reliant des communes du 93 vers le Bourget et Roissy , et par voie de conséquence nécessitant le réaménagement de 68 nouvelles gares desservant les nouveaux arrêts, constitue la base de cette mutation « de nombreux projets se situant sur Denis Pleyel et tout le nord de la Seine Saint Denis» précise-t-on à la société du Grand Paris.

En réalité cela fait déjà quatre ans que de nouveaux projets hôteliers considérés comme structurants ont été mis en place dans le département. L’ouverture d’un tout beau Novotel en juin 2015 ou encore le B&B de Saint Denis jumelé à un Courtyard ouvert en 2009 étaient destinés à répondre à la clientèle d’affaires des nombreuses sociétés implantées dans l’environnement du stade de France.

Les nouveaux projets en revanche s’inscrivent dans un esprit différent. On y retrouve une philosophie, une éthique et des valeurs où se mélangent à la fois l’écologie, le bio, le collaboratif, le recyclage et l’esprit de partage. Le MOB a été conçu dans cet esprit. Le nouveau Solar Hôtel, (un établissement de 42 chambres, dont 10 chambres de 8 personnes) qui ouvrira à Bagnolet en 2018, dans une ancienne ferme et huilerie en fait également partie. Ce projet monté par Franck Laval actuel propriétaire du Solar Hotel à Paris, a été conçu avec l’association ATD «un projet mixte comprenant un hôtel et une école, la première école de formation spécialisée dans l’écologie et l’environnement » explique Franck Laval.

« D’ailleurs, afin d’optimiser les surfaces, certaines chambres serviront le jour de salles de cours et le soir de dortoirs » dit-il encore. Un projet où tout doit être cohérent comme les prix, modérés, «de l’ordre de 69 € en chambre individuel, petit déjeuner compris » explique le fondateur du projet, sans compter les navettes électriques fonctionnant en enercoop «sans électricité nucléaire» précise encore le propriétaire, et qui relieront la Nation au Solar Hôtel de Bagnolet.

Dans le même ordre d’idées, deux autres établissements devraient suivre, dont l’un à Bobigny avec ouverture prévue pour 2020, dans un établissement situé le long du canal de l’Ourcq avec pénichette solaire pour aller jusqu’ à la Villette, et un autre à Bondy, avec la création d’un bâtiment à énergie positive «le premier en France, j’espère » explique le fondateur.

Mais pour ceux qui préfèrent séjourner dans un hôtel d’affaires stricto sensu, les Mercuriales à Gallieni qui ouvriront en 2020 devraient répondre à leur attente. Sous l’enseigne Sheraton, le groupe Marriott devrait ainsi proposer deux fois 800 chambres en catégorie 4* dans les deux tours qui surplombent l’autoroute A3.

les mercuriales

Enfin ça bouge aussi dans les restaurants. Les micro-brasseries sont à la mode, et le 93 en possède de très connues comme la Montreuilloise, une micro-brasserie bio à Montreuil, partenaire d’ailleurs du projet, la brasserie Gallia à Pantin, ou encore FogBeer, une brasserie dionysienne installée à Saint Denis en 2013. Mais le 93 ce sont aussi des restaurants à l’ambiance chaleureuse et multiculturelle comme le Bal Perdu à Bagnolet ou le jardin de Montreuil dans la ville éponyme, sans compterle restaurant associatif de l’école-hôtel Solar de Bagnolet.

www.le-bal-perdu.fr

http://www.tourisme93.com/document.php?pagendx=68

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut