Partagez cet article :

Les réseaux WiFi gratuits d'aéroports sont pratiques mais parfois peu sûrs selon la société de cyber sécurité Coronet…

CNBC indique que l'aéroport International de San Diego aux Etats-Unis est celui où les voyageurs courent le plus grand risque d'être hacké en utilisant le réseau WiFi gratuit avec des risques de vol d'identité, d'installations de malware ou de vol d'emails ou de données.

Des malwares peuvent ainsi être installés dès la connexion au réseau et l'acceptation des termes et conditions.

Parmi les autres réseaux WiFi d'aéroports peu sûrs on peut citer ohn Wayne/Orange County Airport, Houston Hobby Airport, Southwest Florida International Airport, Newark Liberty International Airport, Dallas Love Field, Phoenix Sky Harbor International Airport, Charlotte Douglas International Airport, Detroit Metropolitan Wayne County Airport, and Boston Logan Airport.

« Le principal problème est que la plupart des gens privilégient le côté pratique à la sécurité.Quand vous utilisez des réseaux publics WiFi vous devriez toujours privilégier vitre sécurité. Il existe des menaces réelles, elles ne sont pas théoriques » a déclaré Dror Liwer, directeur en charge de la sécurité et co-fondateur de Coronet.
Pour éviter d'être haché lors d'une connexion à un réseau d'aéroport, les règles sont simples : ne vous précipitez pas vous connecter au réseau. Vérifiez que vous avez bien des logiciels de sécurité installés sur votre ordinateur et soyez vigilants quant aux alertes émises par ces logiciels.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


Aller en haut