Partagez cet article :
La promenade de Thessalonique

La Grèce avait connu une excellente année en 2019 avec une forte croissance du nombre de touristes. L'épidémie bouscule tout. Dimitra Voziki, la Directrice de l'Office du Tourisme de Grèce en France en dit plus à Business Traveler France.

Business Traveler France : à court-terme quel est l'impact de l'épidémie pour les vacances de Pâques en Grèce? C'est une grande fête religieuse pour tous les grecs...

Dimitra Voziki : Pâques est avant tout une fête familiale. Beaucoup d'habitants des grandes villes se rendent alors dans leurs villages. Ils sont très principalement hébergés par de la famille et les séjours hôteliers ne sont pas majoritaires. Les vacances d'avril et Pâques représentent moins de 10% des revenus du tourisme sur l'année.

Business Traveler France : quelle est la situation à ce jour?

Dimitra Voziki : Le gouvernement grec a décidé de fermer tous les hôtels jusqu'au 30 avril.

Il est vrai que cela ne sert à rien d'avoir des hôtels ouverts si personne ne vient du fait de la fermeture des frontières, des mesures de confinement…

Par ailleurs Aegean (NDLR: la compagnie aérienne grecque) a suspendu tous ses vols depuis le 26 mars jusqu'au 30 avril. Air France continue à opérer quelques vols de rapatriement.

Pour le moment nous sommes encore peu affectés car 60% de l'activité touristique est concentrée de juillet à fin octobre. Nous avons développé ces dernières années les séjours en arrière saison avec une belle croissance des visites en octobre ces dernières années.

Cela pourrait nous aider cette année à surmonter la crise alors que l'on ne sait pas combien de temps vont durer les mesures de confinement : jusqu'en mai, juin, juillet?

L'année dernière nous avions enregistré une hausse de la fréquentation globale de 15% mais cette année nous avions prévu une hausse de seulement 5% car nous voulions nous concentrer sur une clientèle plus qualitative, plutôt que de miser sur le nombre d'arrivées.

En 2019 nous avons accueilli 35 millions de touristes (NDLR : 31 millions en 2018, 28 millions en 2017) et totalisé 18 milliards d'euros de revenus (NDLR : contre 16,11 milliards en 2018).

Le marché français est très important et se classe en 3ème position après l'Allemagne et le Royaume-Uni avec 1,848 millions de voyageurs (NDLR : 1,806 en 2018 et 1,504 en 2017).

Le marché français est en hausse constante depuis 2014.

Sur les deux premiers mois de l'année 2020, la tendance était à une très bonne progression avec une hausse de 24%.

Mais désormais on se retrouve dans une situation compliquée…

dimitra voziki grece

Dimitra Voziki, directrice de l'Office du Tourisme Grec en France

Business Traveler France : que planifiez-vous pour les prochains mois?

Dimitra Voziki : nous sommes dans l'inconnu.

La grande question que l'on se pose est la suivante : est-ce que les compagnies aériennes vont maintenir leurs programmes de vols après la crise?

Est-ce que les gens vont maintenir leurs projets de voyage après la fin des mesures de confinement?

Quand vont se terminer les mesures de confinement, de fermeture de frontières entre les pays? Il est à noter d'ailleurs que la Grèce n'a jamais fermé ses frontières avec la France.

Certains disent que la situation ne va pas être régularisée avant de longs mois alors que la saison de juillet à octobre est très importante pour nous.

Business Traveler France : quelles mesures ont été annoncées en Grèce pour aider les entreprises du tourisme? Il y a beaucoup de petits hôteliers indépendants en Grèce…Et à l'Office de tourisme que proposez-vous aux voyageurs?

Dimitra Voziki : pour le moment ce sont surtout des mesures de chômage partiel qui ont été mises en place.

D'autres mesures doivent être annoncées par le gouvernement à partir de la semaine prochaine au niveau des taxes en général.

Il y a cependant de bonnes nouvelles en France mais qui ont un impact en Grèce comme l'arrêté qui permet aux agences de voyages de différer le remboursement des séjours annulés et de proposer des avoirs (voir Coronavirus: voyage annulé, comment faire?.

Cela va éviter la faillite de nombreuses petits entreprises dans le secteur du tourisme en France mais aussi en Grèce. Et les voyageurs ont plutôt bien réagi.

Enfin nous avons lancé le site Greece from home en partenariat avec Google.

Ceux qui n'ont pas pu partir peuvent ainsi regarder des vidéos sur le thème de la Grèce via une chaine You Tube (musique grecque, gastronomie, théâtre, dance, sport et mode tout comme des vidéos de destinations et expériences partout en Grèce.). Ils peuvent aussi visiter des sites virtuellement (musées, sites archéologiques) et suivre des cours en ligne (Google Grow Greek Tourism).

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: