Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

L'Allemagne pourtant dans la zone Schengen vient de restreindre ses critères de voyage pour certains français. Du fait de l'épidémie de Covid-19, peu de pays restent ouverts aux français en dehors de l'Europe...

Les pays membres de la zone Schengen ont rouvert leurs frontières internes depuis le début du mois de juillet, mais même en Union Européenne, des restrictions de voyage persistent.

Ainsi le Royaume-Uni a décidé depuis la fin août d'imposer une quatorzaine aux voyageurs français. Elle avait imposée une quatorzaine plus tôt dans l'été aux voyageurs revenant d'Espagne. La même mesure est valable pour les voyageurs français voulant se rendre en Irlande et en Norvège où la période d'auto-isolement n'est que de 10 jours. Les pays baltes (Estonie, Lithuanie, Lettonie) imposent également une période d'isolement depuis le 8 août.

L'Allemagne de son côté vient d'imposer tout récemment de nouvelles mesures aux voyageurs en provenance d'Ile-de-France et de la région PACA.

Le ministère allemand a mis en garde contre « les voyages touristiques, non indispensables », à destination de ces régions. Les voyageurs venant de ces régions doivent remplir un formulaire, se déclarer auprès des autorités et doivent passer un test de dépistage au plus tard 72 heures après leur entrée sur le territoire allemand. Dans l'attente de passer e teste et de recevoir les résultats les voyageurs doivent s'auto-isoler.

L'Allemagne applique ainsi une procédure similaire à l'Islande qui demande un test comme Madère, les Açores ou la Turquie. A noter que pour aller en Islande il faut effectuer un premier test puis faire une quarantaine de 5 jours puis effectuer un second test qui doit être négatif.

Pays sans quarantaine en Europe: Suisse, Autriche, République Tchèque, Pologne, Serbie, Roumanie, Bulgarie, Suède, Italie, Grèce, Pays-Bas, l'Espagne, Croatie

En Europe, il est aujourd’hui possible de se rendre en Suisse, en Autriche, en République Tchèque, en Pologne, en Serbie, en Roumanie, en Bulgarie et en Suède sans restrictions.

D'autres pays demandent de remplir des formulaires sans autres procédures comme l'Italie, la Grèce, les Pays-Bas, l'Espagne ou la Croatie. De même il est nécessaire d'avoir une réservation pour se rendre en Croatie. Enfin le Danemark, la Hongrie et l'Ukraine viennent de fermer leurs frontières.

Hormis en Union Européenne, les voyageurs français peuvent encore se rendre dans des pays plus lointains comme le Mexique, la République Dominicaine, Dubaï, le Brésil, la Jamaïque, la Tunisie, la Tanzanie, l'Egypte, la Corée du Sud, le Cambodge.

Le jeu dangereux des mesures mondiales suite au Covid : crise économique et hyper inflation à venir?

La plupart des grands pays touristiques ont fermé leurs frontières ce qui a un impact énorme sur l'économie et les flux touristiques. Rappelons que cette immense crise économique créée par les autorités n'a été mise en place que pour une maladie qui présente un taux de mortalité de 0,6% selon l'OMS et de 0,5 à 0,7% selon l'Institut Pasteur soit à peine plus que la grippe. Maintenant que l'on en sait plus sur cette maladie, surtout dangereuse pour les plus âgés, on ne comprend pas pourquoi des mesures aussi drastiques sont mises en place. Ainsi selon les chiffres de l'Etat on ne compte que 381 personnes en réanimation le 27/08 contre 410 personnes le 25/08, un nombre en baisse et qui est un chiffre ridicule comparé aux cas de cancers de maladies cardiovasculaires...

Comme l'avait prédit le Professeur Raoult l'épidémie a bien été saisonnière en France avec très peu de cas en réanimation et morts du Covid-19 depuis le début de l'été. On se demande donc pourquoi des mesures aussi importantes sont prises pour tuer l'économie alors que ce virus comme celui de la grippe est mortel principalement pour les personnes très âgées ou présentant des facteurs de comorbidité. Rappelons que l'émission monétaire de masse qui a actuellement lieu en Europe peut créer de l'hyper inflation ce qui a engendré à une époque pas si lointaine une crise économique terrible en Allemagne qui a conduit à la Seconde Guerre mondiale et la montée au pouvoir d'Hitler...

Comme l'aurait dit le professeur Raoult il aurait fallu détecter et isoler et surtout mettre en place des mesures pour les personnes à risque et pas pour toute la population (personnes de plus de 65 ans avec ou sans facteur de comorbidité).

Qui a envie de revivre les sombres heures précédant la Seconde Guerre Mondiale?

Mettre à l'arrêt l'économie pour une épidémie qui ne touche que les plus âgés est suicidaire!

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: