Partagez cet article :

vue soleil minuit reine

Le nord de la Norvège cache bien des trésors (et pas que ceux des Vikings!): des eaux cristallines des îles Lofoten aux bars de Tromsø. Pour cette première étape nous vous emmenons à Bodo et aux Lofoten, des îles offrant parmi les plus beaux paysages au monde...

En débarquant sur le tarmac du petit aéroport de Bodo, au nord du cercle polaire, on est  tout d'abord frappé par la météo très douce de ce mois d'août comme par la beauté des paysages environnants.

Avant d'atterrir sur la terre ferme, l'avion survole de gigantesques langues du glacier Svartisen qui plongent dans la Mer de Norvège. Bodo n'était pas le but de mon voyage, pourtant la ville m'a séduit dès l'arrivée par son atmosphère.

J'avais réservé une chambre dans un appartement Airbnb et il m'a suffit de marcher 5 minutes pour arriver devant la porte d'une belle maison nordique en bois. On se rend compte qu'ici, l'on est bien loin de la mégalopole parisienne: tout est plus simple même si la ville n'échappe aux problèmes globaux de notre planète.

«Le climat a changé ces dernières années, il pleut beaucoup alors qu'avant la neige était plus présente» indique mon hôte qui m'offre gratuitement un repas à base…de saumon bien entendu!

Je n'avais prévu de rester qu'un jour à Bodo, simple étape sur la route des Lofoten. Pourtant la ville a son charme comme ce petit bar où l'on prend des verres en terrasse sur la place centrale ou ce karaoké à l'ambiance Far West situé non loin. Mais Bodo c'est aussi la ville du musée de l'aviation norvégienne et du spa Nordlandsbadet pour se réchauffer en hiver…

Bodo est également une très bonne base pour partir à la découverte des merveilles des glaciers norvégiens et la somptueuse route côtière qui longe la côte au sud de la ville en direction de Sandnessjoe: «le mois dernier j'ai escaladé le Svartisen, le point de vue est magique» m'a assuré mon hôte. A vrai dire à Bodo, j'ai surtout apprécié l'accueil de Karstein. Un professeur de musique dont j'étais le dernier hôte Airbnb: il avait en effet décidé de prendre une année sabbatique pour composer de la musique. Avec une idée en tête essayer de vivre de sa passion pour ne pas avoir de regrets. Quel courage!

De mon côté j'ai largué les amarres le lendemain en prenant le ferry (toujours très à l'heure en Norvège) pour une petite traversée vers la bourgade de Moskenes dans l'archipel des Lofoten.

Je regrettais déjà la chaleur toute scandinave de la maison de Karstein avec sa petite terrasse avec vue sur les montagnes et son poêle à bois. Après environ une heure de traversée, l'ensemble des passagers du ferry s'est levé comme d'un seul élan vers le pont supérieur : surprenant! J'ai suivi la foule enthousiaste.

Sur le pont, on apercevait la fameuse barrière des îles Lofoten. Un mur de montagnes aux pics fantastiques plongeant dans la mer: sauvage et exaltant! A bord de mon ferry, il y avait de nombreux passagers français de tout âge : des retraités majoritairement, mais aussi des familles ou des campeurs.

«L'an passé j'ai découvert les pays nordiques entrainés par mes amis en Islande: 15 jours de marche avec une météo peu clémente, mais quels paysages. On a décidé cette année de retourner dans le nord et d'aller en Norvège car on nous avait dit que les paysages y étaient aussi grandioses qu'en Islande » a déclaré enthousiasite une jeune campeuse. Le Nord a la côte!

Le Fjord de Reine

fjord reine

Partir camper aux Lofoten n'est pas forcément une partie de plaisir, là où le vent et la pluie font parfois rage même si l'on oublie vite ces désagréments face aux paysages en panoramique comme dans la petite ville de Reine. J'y avais réservé une nuit dans un petit BnB en plein centre ville face au port: une simple chambre mansardée avec vue sur les toits et les pics environnants (voir la vue de la fenêtre à minuit en introduction).

La patronne, néerlandaise avait eu le coup de foudre pour cet endroit il y a quelques années lors d'un séjour : sur un coup de tête elle a racheté l'auberge Det Gamle Hotellet et a quitté les Pays-Bas pour débuter une nouvelle vie ici. Une vie plus simple authentique rythmée par l'alternance des jours éternels en été  et de la nuit noire en hiver. De mi-novembre à fin janvier, le crépuscule vient à peine éclairer les paysages.

A Reine la vie coule tranquille avec pour seule animation les quelques bars et restaurants au bord du Fjord. Après avoir écouté de simples et splendides chants nordiques dans la petite église en bois la veille, j'ai pris mon courage à deux mains pour partir à l'escale du Reinebringen.

La ville est située au pied de ce pic abrupt qui offre l'une des vues les plus connues de Norvège : du sommet le panorama s'étend à 380° sur un chapelet d'île paradisiaques aux eaux cristallines...Quand le soleil est au rendez-vous! Il avait plu la veille et un fin brouillard ainsi qu'un fort vent de travers ont fortement compliqué l'ascension: glissade, petites chutes d'eau sur des murs de pierre escarpés..L'ascension n'a pas été une partie de plaisir mais quelle vue au sommet...d'où je suis redescendu assez vite, le brouillard rendant la descente dangereuse.

La vue du Reinebringen quand il fait mauvais...

reinesbrugen norvege

Ou quand il fait beau

reinebringen lofoten

Pendant longtemps, avant que le tourisme ne prenne le relais, les îles Lofoten ont vécu de la pêche à la morue, appelée aussi cabillaud arctique (skrei en norvégien).

Les séchoirs à morue

morues lofoten

Les eaux chaudes du Gulf Stream, qui borde les îles Lofoten, attirent les morues qui viennent frayer ici, de janvier à avril, en provenance de la Mer de Barents. Cette pêche traditionnelle existe toujours aujourd'hui même si les filets ne sont plus aussi remplis que par le passé. Dans le petit village de Å au sud de Reine, les morues sèchent la tête en bas sur d'immenses séchoirs en bois.

reine rorbus 1L'odeur est particulière (mais pas déplaisante). Une petite ballade s'impose dans cet ancien bord de pêche où les maisons en bois multicolores des pêcheurs, les rorbus, ont été conservées telles quelles. On y trouve notamment la plus ancienne fabrique d'huile de foie de morue, qui n'a presque pas de goût et d'odeur (on peut acheter des bouteilles de la marque, l'une des meilleures au monde dans l'épicerie du village).

A ce titre, l'huile n'a pas d'odeur et de gout fort que si elle est bien conservée après ouverture. Les portugais notamment raffolent des corps de morues séchés qui entrent dans la composition du fameux Bacalao, les norvégiens raffolent de la langue, des œufs... Les nigériens utilisent quant à eux la tête qui regorge de protéines pour parfumer leurs bouillons de légume: tout est bon dans le cabillaud!

Le lendemain matin, le bus m'attend face au mini supermarché de Reine pour m'emmener à Svolvær où m'attend en soirée l'Express Côtier Hurtigruten.

Au nord de Reine, la route serpente dans une immense baie aux eaux transparentes entourée de fjords majestueux.

Le village de Sakrisoy offre l'un de plus beaux points de vue des îles Lofoten dans une baie cernée de pics déchiquetés : une halte s'impose pour déguster les succulents sandwichs à base de fruits de mer de l'épicerie Sojmat sur une petite île.

Un peu plus loin, le restaurant traditionnel Hamnoy est réputé les fameuses langues de cabillaud, spécialité du cru…

«Ah vous avez escaladé le Reinbringen me dit la serveuse. Bravo car chaque année des touristes meurent durant l'ascension comme cette année». Bigre!

Sur la route vers Sakrisoy

route reine

La route entre Hamnoy et Svolvaer longe la côte offrant de belles vues sur des plages désertes où l'on peut camper comme à Ramberg.

La plage de Ramberg

plage ramberg lofoten

Mais la plus belle portion est sans doute entre Moskenes et Henningsvær. Juste après le croisement pour aller au port de pêche d'Henningsvær, une plage de sable donne l'impression d'être sous les Tropiques: eau cristalline, sable blanc et température extérieure de 25°.

plage norvege hennigsvaer norvege

Un petit paradis où je rencontre une famille de français partie à l'aventure en camping car depuis Paris : «c'est long pour venir, mais que c'est beau! Mais je ne pensais que cela nous aurait coûté si cher par la route :  le péage du pont autoroutier entre la Suède et le Danemark n'est pas donné et les nombreux passages de bacs/ferries coûtent chers à force» me confient ces chauffeurs au long cours. Car même si les autoroutes sont gratuites en Norvège, la facture des nombreux bacs pour traverser les fjords peut être salée. Comme l'eau de mer qui est un peu fraiche...Mais l'air pur et la vue paradisiaque avec les montagnes à l'horizon rendent cette baignade magique.

Sous le soleil des Lofoten...exactement

plage norvege

Depuis cette plage quasi déserte, il faut franchir plusieurs petits pont qui relient un chapelet d'îles poru atteindre le port d'Henningsvær,.

Dans le port d'Hennigsvær

hennigsvaer norvege

Le port d'Henningsvær, dénommé la Venise des Lofoten, vaut le détour pour ses ateliers d'artistes et ses restaurants/bars cosy comme le Klatrekafeen: l'on y prend des cafés dans un cadre douillet chauffé par un grand poêle à bois ou sur la terrasse chauffée au bord de l'eau. Henningsvær est réputées pour ses restaurants de poissons à l'image du Fiskekrogen. Mais si vous êtes sportif vous pouvez opter pour un tour en kayak ou une sortie d'escalade pour explorer les pics environnants.

Svolvaer a moins de charme même si l'on y trouve plusieurs musées intéressants comme celui sur la Guerre des Lofoten.

Le musée retrace notamment l'opération Claymore qui a eu lieu le 4 mars 1941: elle a été la première victoire totale des alliés face aux allemands durant la seconde guerre mondiale (les allemands n'ont pas été totalement ne échec à narvik). Durant cette bataille un commando de 400 soldats anglais et norvégiens ont occupé plusieurs villes de la région pendant 6 heures et coulé de nombreux bateaux. Le musée est une véritable caverne d'Alibaba avec ses uniformes d'époques, ses motos, ses armes, ses photos d'époque : il s'agit de la plus grande exposition sur la seconde guerre mondiale de Scandinavie!

Le musée de la Guerre à Svolvaer

musee guerre svolvaer

En fin d'après-midi le port de Svolvaer s'anime alors que de nombreux passagers attendent l'express côtier Hurtigruten.

De nombreux restaurants avec terrasses bordent le port et offrent un cadre agréable pour prendre un verre sous les rayons du soleil de minuit...mais attention à vos assiettes! Une mouette rieuse a emporté mon hot dog entrainant les fous rires des passants. Skal (à ta santé) la mouette!

Mais alors que la mouette emporte mon sandwich dans les airs, l'imposante silhouette de l'Express Côtier arrive à l'horizon. Par Odin, l'aventure ne fait que commencer...(à suivre).

hurtigruten svolvaer

http://www.lofoten.info/en

www.visitnorway.fr

Infos pratiques :

- pour venir aux Lofoten le plus simple est de prendre un vol direct via Oslo vers Bodo puis de prendre un ferry. Voir:  test du vol SAS Paris-Bodo.

Plus d'informations: www.flysas.com

- le réseau de bus est très pratique pour se déplacer dans les îles Lofoten. Pour voir les horaires: http://www.177nordland.no

- Hurtigruten propose de nombreuses possibilités de croisière au départ/vers les îles Lofoten. L'Express Côtier est à prendre au moins une fois lors d'un séjour en Norvège. Voir http://www.hurtigruten-france.com

- il est possible de faire du camping sauvage à condition de planter sa tente à plus de 150m d'une habitation. La Norvège est l'un des derniers pays d'Europe où l'on se sent réellement libre!

- les rorbus sont d'anciennes cabanes de pêcheurs qui ont été transformées en logement. Faites l'expérience d'y dormir une nuit pour découvrir un cadre unique.

- les prix son assez élevés en Norvège et il peut être intéressant de louer un appartement pour quelques nuits via des plate-forme comme Airbnb pour économiser sur la partie restauration.

Adresses utiles :

- à Bodo:

- musée de l'aviation norvégienne, Olav v. G, Bobo. Ouvert de 10H à 16H en semaine et de 11H à 17H le week-end. Entrée: 120 couronnes. http://luftfart.museum.no

- Nordlandsbadet: une piscine et un spa pour se réchauffer en face du musée de l'aviation norvégienne. Entrée: de 145 à 270 couronnes. http://www.bodospektrum.no.

- restaurant : Bryggerikaia, un restaurant avec terrasse agérable sur une place non loin du port, http://www.bryggerikaia.no.

- karaoké Norlænningen: pour tester vos dons de chanteurs non loin du restaurant Bryggerikia. https://www.facebook.com/pages/Norlænningen/173577512678453

Aux Lofoten, en vrac:

- à Reine: bed and breakfast, Det Gamle Hotellet. Nombreuses possibilités d'excursions en kayak vers des plages désertes ou des pics environnants via les quelques agences présentes en centre-ville. Ne manquez pas les concerts dans la petite église en bois s'il y en a, un instant magique.

- à A: voir absolument cet ancien village de pêcheur parfaitement conservé avec ses nombreux musées, ses logements en rorbus typiques et son épicerie pour acheter l'huile de foie de morue. L'auberge de jeunesse du village propose des chambres individuelles dans des rorbus.

- à Sakrisoy: épicerie Sojmat pour déguster de délicieux sandwichs aux crevettes, saumon, snacks de morue séchée... , http://www.sakrisoy.no/sjomat.htm

- à Hamnoy: Hamnøy Mat og Vinbu, un bon restaurant traditionne. 

- à Henningsvær: il y a de nombreux restaurants très agréables avec des terrasses disposées sur des pontons en bois au dessus de l'eau. On peut citer notamment Fiskefrogen, Mix pour boire un verre en terrasse face au port et Klatrekafeen, notre coup de coeur pour boire un verre dans un cadre cosy. La boutique en face du café vend ou loue des vêtements d'escalade pour aller explorer les pics environnants. Possibilité de louer des kayaks dans la ville.

- à Svolvær: voir le musée de la guerre (http://www.lofotenkrigmus.no/e_lofotraid.htm), le bar de glace Magic Ice pour les enfants (assez cher http://www.magic-ice.no), Lofoten Exporer pour des excursions en bateau (http://lofoten-explorer.no/en/).

- à voir en plus si vous avez le temps: les îles de Rost et Vaeroy (plusieurs jours sont nécessaires car les horaires des ferries sont peu pratiques) et le maelstrom en passant, escalader les nombreux pics des Lofoten pour les points de vue, voir les plages de sable blanc autour de Ramberg, le village de nusfjord, 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

REPORTAGES EUROPE

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut