Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Emirates, Lufthansa et Air France à l'assaut des low-cost

emirates-777-200lr.jpgEmirates et Lufthansa devraient lancer prochainement une compagnie low-cost. Les compagnies régulières suivent donc la stratégie d’Air France qui a lancé Transavia afin de mieux concurrencer les low cost, notamment Easyjet et Ryanair.
 
 
 
 
 
Lufthansa et Emirates ont décidé d’attaquer le marché des vols à bas coût. La compagnie Emirates va lancer à Dubaï dès l’année prochaine une compagnie low cost basée au terminal dédié à ces compagnies de l’aéroport al-maktoum. Cette compagnie aérienne sera en concurrence avec une autre low-cost, Air Arabia qui dessert 39 destinations dans la zone. Cette compagnie très rentable cible notamment la communauté émigrée en proposant de nombreux vols vers l’Inde, le Pakistan. Ella a lancé récemment une compagnie dédiée au marché népalais FlyYeti.com (voir notre article sur Yeti.com )

De son côté, la seconde compagnie aérienne européenne, Lufthansa, devrait créer une compagnie aérienne à bas coût en coopération avec le numéro un européen du tourisme TUI.

Cette compagnie une fusion des compagnies low cost des  deux groupes soit GermanWings et Eurowings pour Lufthansa et TUIfly, Hapag-Lloyd et Hapag-Lloyfd Express pour Lufthansa. Les premiers vols de cette nouvelle compagnie devraient débuter à l’été 2009.

L’objectif de TUI et de Lufthansa est de concurrencer la compagnie à bas coût leader en Allemagne : Air Berlin. Cette dernière a transporté 30 millions de passagers en 2007 contre 56 millions de passagers pour Lufthansa. Cette stratégie devrait également permettre à Lufthansa de contrer Easyjet et Ryanair sur le marché allemand…une stratégie intelligente et similaire à celle initiée par Air France dernièrement avec Transavia.

Transavia, la filiale du groupe Air France a été lancée en mai 2007 et se développe à vive allure. Elle vient de prendre livraison de son cinquième avion en mars dernier qui va lui permettre de proposer un vol bi-quotidien cet été vers Marrakech, une destination en vogue. D’ici la fin du mois de mai, la compagnie devrait opérer 7 avions en France. Une stratégie gagnant face aux low-cost anglo-saxonnes qui ont récemment renforcé leur présence en France comme Easyjet.
 
Mauvaise période pour les low-cost
 
Les compagnies régulières se rebiffent donc face aux low-cost qui connaissent actuellement une période difficile. Car le marché des low-cost est devenu mature, celles-ci détenant environ 25% du marché aérien européen selon le Crédit Agricole, soit une part similaire à celles des low-cost aux Etats-Unis qui avoisine 30 à 35%. Leur marge de croissance est donc réduite. Easyjet a du mal à recruter la clientèle affaires, malgré ses efforts. De plus,  la marge opérationnelle des compagnies low-cost a baissé ces derniers temps d’où une chute de leurs cours en bourse notamment de Ryanair et d’Easyjet. Par ailleurs l’économie anglaise souffrant de l’impact américain, les ménages anglais pourraient moins se déplacer à l’étranger au moment même où ces compagnies investissent fortement. D’ailleurs le taux de remplissage des avions est en baisse de 2,2 chez Easyjet à 78,9% (décembre 2007 comparé à 2006) et de 2% chez Ryanair (à 78,6%).

Un phénomène qui couplé à l’agressivité nouvelle des compagnies aériennes traditionnelles pourrait leur faire passer une mauvaise année 2008…même si elles restent encore bien plus rentables que les compagnies traditionnelles. La marge nette de Ryanair de l'ordre de 19,5% (03/2007) ou d'Eaysjet (8,5% en septembre 2007) est à rapprocher de celle d'Air France de l'ordre de 3,9% (03/2007)...
 
 

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :

LES ARTICLES QUE VOUS AIMEZ