Partagez cet article :
D’après Deloitte In Extenso, après la mauvaise année de 2016 due aux attentats, l’hôtellerie devrait repartir en 2017, enregistrant entre + 4 et + 5% de hausse de chiffre d’affaires.

plaza athenee

Bousculée par les attentats, l’année 2016 s’est donc terminée pour les hôteliers avec des chiffres d’affaires en baisse de l’ordre de -4% toutes catégories confondues, baisses plus accentuées encore dans les deux régions importantes pour le tourisme que sont l’Ile de France avec - 13,4% et la Côte d’Azur, avec – 4,7% . «Les catégories les plus touchées sont les catégories supérieures avec des baisses de - 4,1% dans la catégorie luxe et de – 7,5% dans le haut de gamme, celle qui s’en sort le mieux étant le super économique en légère hausse, de + 0,2%. » explique Olivier Petit, associé au cabinet Deloitte In Extenso.

D’après Deloitte, le recul du Revpar serait également lié à la fois à la baisse de fréquentation mais aussi à celle des prix moyens que les hôteliers ont mis en place après coup pour doper la fréquentation. Un phénomène surtout constaté en Ile de France et en région Paca alors que la province s’en sort plutôt bien, certaines agglomérations ayant même réussi plutôt bien à tirer leur épingle du jeu comme Lille ou Strasbourg qui ont su bénéficier de l’effet ou du contre effet Euro. Enfin autre phénomène ayant pu accentuer le phénomène de baisse, le développement du parc : « la baisse de la demande est à mettre aussi en regard de l’augmentation de l’offre car mêmesi des hôtels disparaissent chaque année , le parc augmente d’environ + 1,4% sur l’ensemble des catégories mais plus précisément dans le luxe avec une hausse de + 5,4% et dans le haut de gamme avec + 7,7% . Une mauvais année donc mais qui se finissait plutôt mieux, avec une hausse des RevPar en novembre et décembre «une hausse à prendre néanmoins avec précaution, le mois de novembre 2015 ayant été le mois le plus difficile de toute l’année 2015 avec les attentats de Charlie» déclare Philippe Gauguier, associé chez Deloitte In Extenso.

Dans ce contexte, et boosté par la reprise économique et un tourisme d’affaires bien reparti, 2017 s’annonce donc plutôt bien, d’autant que le calendrier évènementiel ainsi que celui des salons traditionnellement bon les années impair, devrait doper la fréquentation des hôtels. En tenant compte de ces éléments favorables, les associés du cabinet Deloitte In Extenso misent donc sur une hausse du chiffre d’affaires se situant entre + 4 et + 5% toutes catégories confondues, soit entre + 3 % + 5% dans les catégories luxe, avec des prix moyens en hausse, entre + 3,5 et + 5% dans le haut de gamme qui devrait bénéficier des salons habituels et de la reprise économique, entre 2,5 et + 4,5,% dans le moyenne gamme, entre + 2 et + 4% dans l’économique et pour la catégorie super éco, qui était la seule à avoir su tirer son épingle du jeu en 2016, la hausse devrait se situer entre + 0,5 et + 1,5% .

Volontairement optimiste, Deloitte In Extenso annonce donc un rebond pour 2017 tout en insistant sur une grande inconnue, le retour de la clientèle loisirs et de la clientèle internationale « la France pourra-t-elle reconquérir le million 5 de visiteurs étrangers qu’elle a perdu en 2016 et retrouver sa place sur les marchés chinois, japonais, américains, voire italiens ? Pour les associés Deloitte In Extenso, ce ne sont certainement pas les 10 millions d’euros proposés par Bercy qui devraient y suffire.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut