Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Fini la limite de 100ml à l'aéroport de Londres City

Fini la limite de 100ml à l'aéroport de Londres City

London City est devenu le premier grand aéroport du Royaume-Uni à assouplir les règles sur les liquides dans les bagages à main, suite à la mise en œuvre complète des scanners CT de nouvelle génération au contrôle de sécurité. En France cette technologie reste encore en test et la limite des 100 ml n'a été levée dans aucun aéroport. 

Les restrictions limitant les passagers à transporter des liquides ne dépassant pas 100 ml sont en place depuis août 2006, lorsqu'un complot visant à faire exploser des avions sur des vols transatlantiques a été découvert.

Mais cette nouvelle technologie de scanners signifie permet que les voyageurs au départ de l’aéroport Londres City n'ont plus à retirer les appareils électroniques ou les liquides aux contrôles de sécurité. Ils peuvent désormais transporter des bouteilles contenant jusqu'à deux litres de liquide dans leur bagage à main.

L'aéroport testait le nouveau scanner CT depuis 2022 et a maintenant retiré ses machines à rayons X de sécurité conventionnelles existantes, les remplaçant par des scanners de sécurités fournis par la société technologique Leidos.

LCY a également déclaré que la nouvelle technologie peut traiter 30 % de passagers en plus par heure que le système précédent.

En décembre de l'année dernière, le ministère des Transports a confirmé la fin de la règle des «petits articles de toilette» d'ici 2024, tous les grands aéroports devant remplacer la technologie de contrôle 2D existante par des scanners de sécurité CT plus avancés d'ici juin de l'année prochaine.

Commentant l'actualité Alison FitzGerald , chef de l'exploitation, a déclaré : « nous avons toujours été fiers d'adopter l'innovation et d'avoir été les premiers à adopter les nouvelles technologies. Les nouveaux tomodensitomètres porteront l'expérience de nos passagers à un autre niveau, réduisant le stress et les tracas de mettre les liquides de 100 ml dans des sacs en plastique transparents et de les enlever de votre bagage à main. Le nouveau processus permet des contrôles de sécurité beaucoup plus efficaces avec un filtrage de sécurité amélioré. Nous sommes vraiment convaincus que cet investissement rendra l'expérience de voyage encore meilleure pour les passagers d'affaires et de loisirs utilisant l'aéroport, pour se rendre rapidement et facilement vers nos nombreuses destinations nationales et internationales ».

Les scanners CT peuvent analyser la structure moléculaire des contenus d'un bagage, détectent automatiquement les menaces et fournissent aux agents de sécurité une image en 3 dimensions. Ils peuvent aussi analyser les menaces liés aux ordintaeurs portables ou autres équipements électroniques.

Nous avions parlé dans cet article (Royaume-Uni des scanners 3D dans tous les aéroports), du projet du Royaume-Uni d'installer cette technologie dans tous les grands aéroports en 2022.

En France cette technologie est seulement en test et la règle des 100 ml n'a pas été modifiée

En France l'aéroport d'Orly teste actuellement depuis octobre 2022 ce type de scanners sans que leur déploiement soit généralisé ou que les règles aient été modifiées.Des tests devraient également être menés à Roissy cette année.

Nous attendons un retour d'Aéroport de Paris quant au planning de déploiement de cette technologie dans les aéroports parisiens et nous tiendrons informés les lecteurs de leur réponse.

La technologie est également en test à l'aéroport de Lyon géré par Vinci depuis le 16 janvier 2023. Deux lignes de PIF (Poste d’inspection Filtrage) sont équipées de cette nouvelle technologie, proposée en priorité aux passagers du parcours Premium de l’aéroport.

Cette expérimentation a fait l’objet d’une démarche partenariale entre VINCI Airports à l’aéroport de Lyon et la Direction générale de l’aviation civile dans le cadre du programme d’innovation national « Vision Sûreté » de la DGAC. Ce programme vise à promouvoir l’innovation en matière de sûreté aérienne afin d’en renforcer l’efficacité, notamment en matière d’inspection filtrage des passagers et de leurs bagages cabine, tout en améliorant la fluidité du parcours du passager.

Des technologies analogues sont déployées par VINCI Airports dans ses aéroports britanniques et portugais, où des lignes de détection des liquides sont également testées.

Là encore aucun planning de déploiement généralisé n'a été évoqué.

Hormis Londres City, les scanners CT sont utilisés à New York JFK, à l'aéroport Hartsfield-Jackson d'Atlanta et à l'aéroport d'O'hare Chicago aux Etats-Unis.

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :

Articles ayant le même tag

MOD_TAGS_SIMILAR_NO_MATCHING_TAGS

LES ARTICLES QUE VOUS AIMEZ