Partagez cet article :

Index de l'article

 

besancon_musee_du_temps_imgp4068.jpg
En route pour le Jura, peu de personnes s'arrêtent à Besançon. Pourtant cette ville recèle de nombreux trésors comme le musée des Beaux Arts et d'Archéologie, qui abrite un nombre impressionnant de chef d'oeuvres. Le musée du Temps et la citadelle valent également le détour. La citadelle vient d'ailleurs d'être classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.


besancon_citadelle_p3930.jpg1. La citadelle et le musée de la résistance

Pour débuter notre parcours, vous pouvez gravir la citadelle à pied ou en vélo. Comme à Paris, Vélocité permet d'en louer un. Pour cela, rendez-vous dans l'une des six stations proposant le paiement par carte bleue. L'abonnement vous coûtera 1 euro et 4 euros par jour d'utilisation au maximum.
Lors de notre visite en 2008, la citadelle de Besançon venait juste d'être nommée au patrimoine mondial de l'Unesco. Cette citadelle construite par Vauban de 1668 à 1688 s'étend sur plus de 11 hectares. Un chantier gigantesque qui a englouti les finances de Louis XIV. Le site de Besançon avait déjà à l'époque été remarqué par Jules César : "la position naturelle de Besançon, la rendait si forte qu'elle offrait de grandes facilités pour faire durer les hostilités". La citadelle est posée sur un promontoire entouré par le Doubs.

Vous pourrez avoir un aperçu de la grandeur du site en parcourant le chemin de ronde qui longe les remparts. La vue sur Besançon y est sublime.

besancon_musee-de-la-resistance_imgp3914.jpg Alors que la citadelle a vu périr 99 résistants durant la seconde guerre mondiale et où d'importants combats ont fait rage, le musée de la résistance offre une visite émouvante aux passionnés de l'histoire. L'exposition montre en détail l'horreur du fascisme. Dès l'entrée, une citation du parti nazi annonce la couleur : "ne peut être citoyen que de frères de race". Il est intéressant de voir que ce sont les classes intellectuelles supérieures qui ont soutenu le parti nazi à ses débuts, les paysans et les ouvriers ayant été peu sensibles à la rhétorique hitlérienne. Les industriels allemands ont également financé le parti Nazi à l'image du groupe Thyssen qui a versé 1 million de mark. Les images des déportés dans les camps de concentration sont vraiment affligeantes et le musée nous fait revivre ces sombres heures de l'histoire et la vie quotidienne dans les camps comme les travaux forcés et les humiliations. A la fin de la guerre, plus de 1 million de juifs seront morts en URSS, 145000 juifs sur 160000 en Allemagne où l'extermination a été presque totale et 3 millions en Pologne... Adresse : rue des fusillés de la résistance, Besançon. Entrée : 7,80 euros


besancon_horloge_astrnomique_imgp4001.jpg2. L'horloge astronomique et la cathédrale Saint Jean

Redescendez la rue des fusillés de la résistance et vous tomberez immanquablement sur la cathédrale Saint Jean. A l'opposé de l'entrée de la cathédrale, sur la rue  de la convention, se situe une attraction étonnante, l'horloge astronomique.besancon_cathedrale_imgp3995.jpg Elle Compte plus de 30000 pièces et 11 mouvements. Elle indique les calendriers, l'heure de plusieurs fuseaux horaires, le mouvement des planètes, les éclipses. L'horloge s'anime toutes les heures. A noter que cette horloge astronomique a été conçue comme une reproduction des horloges astronomiques car à sa date de construction en 1860, les montres étaient déjà à la  mode et les horloges avaient donc perdu de leur utilité. Ainsi le bois utilisé est du palissandre et non de l'ébène, les sculptures sont en fait des
moulages...

< A l'intérieur de la cathédrale ne manquez pas la Vierge aux saint datant de 1512 de Fra Bartolomeo vers la tribune où se situe l'orgue à droite.


besancon_musee_du_tempsimgp4069.jpg3. Le musée du temps

Descendez la Grande rue jusqu'au musée du Temps. Besançon est la capitale de l'industrie horlogère française. Elle fait d'ailleurs partie du pôle de compétitivité des microtechniques. Le musée vous fera découvrir la riche histoire de l'horlogerie française. Il est situé dans le superbe palais renaissance Granvelle et date de l'époque où la Comté (aujourd'hui appelée France-Comté du fait de son appartenance à la France) appartenait à l'empereur Charles Quint. Il a été construit par Nicolas Perreno de Granvelle, chancelier, garde des sceaux et premier conseiller de Charles Quint.
Vous y apprendrez notamment que l'horloge est une invention du 13 ème siècle et que c'est à partir du 14 ème siècle que l'on a commencé à les miniaturiser. Les premières horloges miniatures préfigurent l'avènement des montres. la collection d'horloges et de montres est exceptionnelle ; Au 15 ème siècle, l'invention du ressort va révolutionner l'horlogerie tout comme l'invention du pendule au 17ème siècle et du quartz et de la piézoélectricité qui permettra l'avènement des fabricants asiatiques comme Seiko. Le second étage présente les dernières innovations en matière d'horlogerie ou de micro-électronique.

besancon_utinam_imgp4100.jpgUn bien beau musée où vous pourrez également faire du shopping dans la boutique au rez-de-chaussée. Dommage que cette boutique ne soit une vitrine du savoir-faire horloger actuel. Vous pourrez cependant y découvrir la version moderne des horloges franc-comtoises imaginée par Utinam. De véritables bijoux, magnifiques! (voir le site www.utinam.fr).
Adresse : palais Granvelle, 96 Grande Rue. Ouvert du mardi au samedi de 9h15 à 12h et de 14h à 18h
dimanche et jour férié de 10h à 18h. Le musée est fermé le lundi et les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre. Entrée : 5 euros (billet groupé en plus avec le musée du temps)


besancon_musee_des_beaux_arts_cranachnymphe_a_la_source.jpg4. Le musée des Beaux Arts


Poursuivez votre chemin sur la Grande rue et admirez les façades des immeubles, caractérisées par cette pierre aux tons bleus typique de Besançon. Un peu avant d'arriver au Doubs obliquez à droite dans la rue du Loup puis continuez tout droit dans la rue Louis Breton. Vous arriverez bientôt au musée des Beaux Arts, un endroit incontournable pour les amateurs d'art. Il est dommage que ce magnifique musée ne soit pas plus connu car il retrace toute l'histoire de la peinture. Une partie des oeuvres est issue de la collection du richissime Nicolas Perreno de Granvelle à l'époque où Besançon était une ville riche. Jugez par vous même: la Nymphe à la source de Cranach, Ivresse de Noé par Bellini et autres oeuvres de Van Dyck, Picasso, Matisse, Rubens, Titien, Bonnard... Impossible de tous les citer tant cette collection est riche. Un musée à classer parmi les plus beaux de l'hexagone et pourtant méconnu ! Saluons par ailleurs la modicité du tarif qui permet en plus de visiter le musée du Temps.
Adresse : 1 place de la révolution. Ouvert  de 9h30 à 12h et de 14h à 18h sauf le mardi et certains jours fériés. Entrée : 5 euros (billet groupé en plus avec le musée du temps).

 

 

besancon_brasserie_1802terrasse.jpg5. Brasserie 1802

Après tous ces efforts, un peu de repos est bienvenu. Remontez la Grande rue et tournez à droit juste avant le musée du Temps. La terrasse de la brasserie 1802 offre tout le charme d'une ville de province. Sa terrasse au calme donne sur une belle place avec son kiosque à musique où vous pourrez voir, certains soirs, des cours de danse de Tango. Prenez un verre au calme et dégustez l'un des plats de cette brasserie dédiée à Victor Hugo, le célèbre écrivain bisontin, tout en méditant ces quelques vers issus des feuilles d'automne :

"Ce siècle avait deux ans : Rome remplaçait Sparte
Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte.
Et du consul déjà par maint endroit
Le front de l'empereur brisait le masque étroit.
Alors dans Besançon vieille ville espagnole
Jeté comme une graine au gré de l'air qui vole
Naquit d'un sang breton et lorrain à la fois
Un enfant sans couleur, sans regard et sans voix.
Si débile qu'il fut, ainsi qu'une chimère,
Abandonné de tous, excepté de sa mère,
Et que son cou ployé comme un frêle roseau
Fit faire en même temps sa bière et son berceau.
Cet enfant que la vie effaçait de son livre,
Et qui n'avait pas même un lendemain à vivre,
C'est moi. "

Adresse : Place Granvelle, 25000 Besançon. Tel.: 03 81 82 21 97.

 ITINERAIRE DE NOTRE GUIDE DE VOYAGE A BESANCON


Afficher Guide de voyage Besançon sur une carte plus grande

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Avez-vous déjà acheté un billet en classe économique premium ?
Aller en haut