Partagez cet article :

Index de l'article

lyon-vue.jpg

Baptisée Lugdunum par les Romains, cette ville est la 2ème métropole française. Coincée entre le Rhône et la Saône, entre les collines de la Fourvière et de la Croix-Rousse, c’est une ville tout en relief. Notre guide de voyage vous invite à découvrir le  Vieux Lyon et les  charmes cachés de cette  ville magnifique.

1. Cathédrale Saint-Jean

Commençons notre parcours par la Place Bellecour, l’une des plus grandes d’Europe (310m sur 200m), et le vrai cœur de Lyon. Sa statue de Louis XIV en cavalier, construite en 1826 a résisté aux inondations, aux révolutions et aux guerres. Sur la place allez à l’Office de Tourisme, où vous pourrez prendre diverses cartes et prospectus, achetez une bouteille d’eau à la buvette et en route pour le vieux Lyon.

À partir de la place, prenez la rue du Colonel Chambonnet puis le Pont Bonaparte qui traverse la Saône. Continuez tout droit, puis prenez la deuxième à droite, vous tomberez alors sur l’un des monuments central de la ville : la Cathédrale Saint-Jean.

lyon-stjean.jpg Sa construction a commencé au XIIème siècle, à partir des pierres de vestiges romains et de la colline de la Fourvière voisine. Elle a été  achevée en 1481 par la pose de la statue Dieu le Père au sommet du pignon. Son architecture mélange les styles romans et gothiques. L’entrée est libre, mais c’est un lieu de culte donc respectez son silence. Ouvert tous les jours entre 8h-12h/ 14h-19h30 (samedi et dimanche à 17H) et de 8h à 12h les jours fériés. (Tél : 04.78.42.28.25, cathedrale-lyon.cef.fr ). Office de tourisme : ouvert de 10h à 18h du lundi au samedi et de 10h à 17h30 dimanche et jours fériés (hiver). Ouvert de 9h à 19h du lundi au samedi et de 10h à 18h dimanche et jours fériés (été). (Tél : 04.72.77.69.69, lyon-france.com ).

2. La soierie Saint-Georges

En face de la Cathédrale prenez la rue Tramassac vers le Sud, juste avant la place de la Trinité regardez sur votre gauche, vous êtes devant l’un des derniers ateliers de soie traditionnel de Lyon. Son artisan, Ludovic de La Calle, travaille selon les techniques du XIXème siècle, sur des machines à tisser en bois qui ont traversé le temps. La soie a été à la base de la richesses de la ville et  a façonné l’histoire de Lyon. C'est donc logique qu' un musée lui soit dédié. Il est intéressant, mais  vous en apprendrez plus sur ce métier  de la bouche de Ludovic, qui avec patience raconte cette histoire depuis des années. Prenez quelques photos et laissez-vous tenter par quelques pièces uniques faites main (cet atelier livre des commandes uniques dans le monde entier, Hermès est l’un de ses célèbres clients). (ouvert du mardi au vendredi de 10h à 12h et 14h à 19h, uniquement le matin le samedi. Tél : 04.72.40.25.13).

lyon-traboule.jpg3. Traboules et curiosités architecturales

Parmi les petits secrets de Lyon, il existe de petits passages appelés traboules. Mot typiquement local qui viendrait de « trans-ambulare » (passer à travers). Ce sont des voies piétonnes souvent étroites traversant un ou plusieurs bâtiments, et qui relient donc les rues entre elles par des chemins dérobés. Il en existe plus de 200, elles ne sont pas toutes ouvertes au public (celles qui sont ouvertes le sont de jour, elles sont marquées par une plaque en bronze). Ces traboules, au-delà de la curiosité, recèlent des trésors architecturaux mélanges d’influences romanes, gothiques et renaissance. Vous trouverez des parcours soit à l’office du tourisme, soit sur le site lyontraboules.net .

Dirigez vous vers la rue Saint-Jean au fil des traboules pour continuer cette visite.


4. Musée des Miniatures et Décors de Cinéma

Au 60 de la rue St Jean, dans ce qui était la Maison des Avocats, se trouve à présent un petit musée, dont un tour complet ne prend pas plus d’une heure. Commencez par le sous-sol, où sont reconstitués de véritables décors de films sur 500m2. Pendant mon séjour le film à l’honneur était Le Parfum, plus vrai que nature. Les étages se succèdent et laissent place aux miniatures et vous y découvrirez des chefs d’œuvres, petits par la taille mais impressionnants de détails. Vous y découvrirez de nombreuses  miniatures de Dan Ohlmann du bouchon (brasserie lyonnaise) aux ateliers de faux-monnayeurs. En sortant même les plus petits d’entre vous se sentiront comme des géants. Ouvert du mardi au vendredi 10h-18h30, de 10h à 19h le week-end, fermé le lundi. Entrée 7€ (Tél : 04.72.00.24.77 ou mimlyon.com )


5. Arrêt gastronomique au bouchon

Cette longue marche vous a sûrement creusé l’appétit, c'est donc l’occasion pour vous de découvrir les spécialités Lyonnaises. Les bugnes sont la marque de fabrique de la ville pendant le Carnaval, bien que beaucoup de pâtisseries en proposent toute l’année. Ce sont des gourmandises délicieusement sucrées. On dit qu’elles n’ont pas le même goût sans les confettis, encore faut-il y être au bon moment. Les coussins sont des pâtes d’amandes, autre spécialité de la ville, certains sont en forme de cocon à soie (il n'est pas difficile de comprendre pourquoi). Au niveau des plats salés, le porc et ses tripes sont à la base d’une bonne partie des spécialités de la région, des recettes qui effraient beaucoup de touristes. Pourtant ce sont des plats très goûteux qui gagnent à êtres essayés, mais si vous ne vous sentez pas assez téméraire d’autres recettes, plus « classiques », sont également à tester. Le bœuf ficelle, la dorade au vin ou la cervelle de canut sont des incontournables.

Pour essayer ces mets rendez-vous dans un de ces bistrots conviviaux dénommés "bouchon". L’un des plus renommé est le Chabert & Fils ouvert tous les jours (12h-14h et 19h-23h, tél : 04.78.37.01.94, chabertrestaurant.fr ). Pour vous y rendre retournez vers la place Bellecour en passant devant le palais de Justice et en longeant les quais, puis prenez la rue des Marroniers.

Pour le nec plus ultra essayez de réserver une table chez Paul Bocuse, « cuisinier du siècle » selon le guide Michelin (bocuse.fr ).

Maintenant que vous vous êtes restauré, il vous reste un peu de temps pour une dernière étape au choix : shopping de luxe ou Musée Lumière.

lyon-bellecour.jpg



6. Place des Jacobins et Place de la République : hauts lieux du shopping

À partir de la place Bellecour prenez la longue rue du président Herriot vers la place des Jacobins, vous y trouverez une multitude de boutiques chics et tendance, des marques connues mondialement ou de jeunes stylistes inventifs. Il y en a pour tous les goûts, mais si cela ne vous suffit pas tournez vers l’Est et complétez vos achats place de la République où vous trouverez notamment le grand magasin le Printemps .


6. Des lyonnais à l’origine du cinéma

Si vous êtes curieux de comprendre pourquoi les lyonnais sont  à l’origine d'Hollywood (n’ayons pas peur des exagérations), prenez le métro D place Bellecour, arrêt Monplaisir-Lumière. Le musée des frères Lumière, inventeurs du Cinématographe, s’étend sur 4 étages, retraçant leur parcours, exposant leurs inventions et leurs passions. Agréable moment où l’on prend conscience à la fois du génie de ces deux hommes, et des immenses progrès technologiques du cinéma. Ouvert tous les jours sauf lundi, de 11h à 18h30. Entrée 6€. (Tél : 04.78.78.18.95, institut-lumière.org ).

Pour plus d’informations contactez l’Office de tourisme, ils proposent un grand nombre de cartes touristiques et des réductions pour les transports, les musées et même les restaurants.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut